Iron Maiden met le téléchargement illégal au service de sa tournée

0
En se fiant à sa popularité sur BitTorrent dans certains pays inattendus, Iron Maiden a réussi sa dernière tournée mondiale.

Après Radiohead et Moby, c'est maintenant au tour d'Iron Maiden de tourner BitTorrent à son avantage. Non pas en proposant gratuitement de la musique, cette fois, mais d'une manière plus inattendue.

000000F007009946-photo-iron-maiden.jpg

Alors que l'industrie musicale est en déclin, malgré un récent rebond des revenus des artistes, plusieurs acteurs tels que Shazam sortent du lot selon le classement des « 1000 sociétés pour inspirer la Grande-Bretagne » de la bourse de Londres, repéré par le site Internet Cite World, qui ont en commun une vision innovante du marché.

Parmi eux, deux autres sont désormais étroitement liés : le groupe de rock Iron Maiden, trente ans d'activité, et la start-up Musicmetric, fondée en 2007 par un statisticien. Le premier doit en partie la réussite de sa dernière tournée à la seconde, et indirectement... à BitTorrent.

Le téléchargement illégal au service des artistes

Musicmetric met le big data au service de l'industrie musicale. Comme son nom l'indique, la société effectue sur Internet toutes sortes de mesures liées à la musique : elle relève le nombre de fans sur les réseaux sociaux, le nombre de lectures sur diverses plateformes de diffusion, et n'oublie pas le nombre de téléchargements illégaux sur BitTorrent. Surtout elle étudie la répartition géographique de chacune de ces mesures.

Iron Maiden a ainsi découvert qu'il était particulièrement populaire en Amérique du Sud et plus précisément au Brésil ou au Chili. Contre toute attente le groupe a attiré d'importantes foules à Sao Paulo, à Rio de Janeiro et à Santiago, bien plus qu'il ne l'aurait imaginé s'il ne s'était fié qu'aux ventes de disques. En organisant sa tournée sud américaine en prenant en considération BitTorrent, il a rencontré son public et a même augmenté encore sa popularité.

Grâce aux statistiques et à BitTorrent, « Iron Maiden a plutôt bien réussi à transformer le partage gratuit en fans dépensiers, » conclut le PDG et cofondateur de Musicmetric dans son entretien avec Cite World.

0118000007009948-photo-musicmetric.jpg
0118000007009950-photo-musicmetric.jpg
Avertissement :

Bien que le téléchargement (direct ou en P2P) ne soit pas illégal en soi, il est interdit de télécharger des œuvres protégées par le droit d'auteur ou d’autres droits de propriété intellectuelle sans l’autorisation des titulaires de ces droits. Clubic recommande expressément aux utilisateurs de son site et aux tiers de respecter scrupuleusement ces droits ; étant rappelé qu’en France la violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d'emprisonnement (art. L. 335-2 s. CPI) et qu’il existe également des sanctions spécifiques en cas de contournement de mesures techniques de protection (art. L. 335-3-1 et L.335-3-2 CPI). En outre, le titulaire de l’abonnement à internet doit veiller à l’usage licite de sa connexion, sauf à s’exposer au risque de contravention de négligence caractérisée sanctionnée par une peine d’amende de 1 500 € pour les personnes physiques. En cas d’utilisation d’un logiciel P2P pour télécharger ou mettre à disposition des œuvres protégées par le droit d’auteur, sans autorisation, le titulaire de la connexion à internet pourra être destinataire de recommandations de l’Arcom et, en cas de constats répétés, être poursuivi sur le fondement de la contravention de négligence caractérisée. Plus d'informations sur le téléchargement illégal
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page