The Pirate Bay déménage en Guyana et prépare un hébergement distribué

18 décembre 2013 à 13h37
0
Le vaisseau pirate le plus redoutable d'Internet continue à voguer de territoire en territoire. Moins d'une semaine après avoir changé deux fois de nom de domaine, The Pirate Bay a aujourd'hui jeté l'ancre en Guyana.

0140000004919796-photo-the-pirate-bay.jpg

Quelques jours seulement après que The Pirate Bay a adopté l'adresse thepiratebay.pe, le domaine national du Pérou a suspendu à son tour le nom de domaine, sans préavis selon un représentant du site qui a contacté TorrentFreak, et sans explication. Le site d'échange de torrents a immédiatement basculé sur le ccTLD de la République coopérative de Guyana, et s'est retrouvé disponible à l'adresse thepiratebay.gy.

On ne sait pas si l'ex Guyane britannique sera plus hospitalière, mais The Pirate Bay a prévenu qu'elle avait 70 autres noms de domaine sous le coude, et qu'elle finirait bien par en trouver un qui tiendrait.

Une course perdue d'avance ?

Ces déménagements successifs, c'est le quatrième en une semaine, n'auraient affecté le trafic que de 15%. Étonnement, Google a cessé de jouer au chat et à la souris et a décidé de référencer la bonne vieille adresse thepiratebay.org, qui est toujours opérationnelle et redirige automatiquement vers le dernier nom de domaine en date.

En outre 10% des visiteurs accèderaient au site au travers de proxies ou de résolveurs DNS indépendants, qui ne répercutent pas les suspensions. The Pirate Bay rappelle enfin qu'elle est accessible directement via l'adresse IP 194.71.107.80. À terme elle envisage même une solution d'hébergement décentralisée et distribuée, inspirée de Tor mais reposant sur le protocole BitTorrent.

Autrement dit, les ayants-droit n'ont pas fini de mettre des coups d'épée dans l'eau.

00F0000006989162-photo-drapeau-de-guyana.jpg

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Avertissement :

Bien que le téléchargement (direct ou en P2P) ne soit pas illégal en soi, il est interdit de télécharger des œuvres protégées par le droit d'auteur ou d’autres droits de propriété intellectuelle sans l’autorisation des titulaires de ces droits. Clubic recommande expressément aux utilisateurs de son site et aux tiers de respecter scrupuleusement ces droits ; étant rappelé qu’en France la violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d'emprisonnement (art. L. 335-2 s. CPI) et qu’il existe également des sanctions spécifiques en cas de contournement de mesures techniques de protection (art. L. 335-3-1 et L.335-3-2 CPI). En outre, le titulaire de l’abonnement à internet doit veiller à l’usage licite de sa connexion, sauf à s’exposer au risque de contravention de négligence caractérisée sanctionnée par une peine d’amende de 1 500 € pour les personnes physiques. En cas d’utilisation d’un logiciel P2P pour télécharger ou mettre à disposition des œuvres protégées par le droit d’auteur, sans autorisation, le titulaire de la connexion à internet pourra être destinataire de recommandations de l’Arcom et, en cas de constats répétés, être poursuivi sur le fondement de la contravention de négligence caractérisée. Plus d'informations sur le téléchargement illégal
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page