Basses, percus : voix, une AI open source de Deezer permet de séparer les pistes des chansons

17 novembre 2019 à 17h30
0
Mixage

Spleeter permet de séparer un fichier audio jusqu'à cinq pistes différentes pour isoler la voix ou un instrument en particulier. L'outil reste complexe à utiliser et sera réservé aux professionnels de l'audio.

Deezer est aujourd'hui connu pour sa plateforme de streaming, mais beaucoup moins pour ses travaux de recherche dans le monde de l'audio. L'entreprise française vient pourtant de dévoiler un nouveau projet, Spleeter, qui utilise l'intelligence artificielle pour isoler les éléments d'un morceau en plusieurs pistes séparées.

Un projet de recherche basé sur l'apprentissage machine

Spleeter se présente sous la forme d'une bibliothèque Python basée sur TensorFlow, l'outil d'apprentissage automatique développé par Google. Le logiciel a été entraîné grâce à une bibliothèque de 20 000 titres de genres divers et variés et dont la voix avait été pré-isolée.

Il peut aujourd'hui séparer un morceau en deux, quatre ou cinq pistes distinctes (appelées également stems ou tiges, en français) en isolant par exemple la voix du reste de la musique ou la basse ou la guitare.

L'objectif à atteindre pour les équipes de Deezer était de supprimer au maximum le reste du mix sans l'entendre en bruit de fond comme c'est le cas avec les solutions actuelles.


Les performances de traitement sont très rapides et Deezer explique dans un billet présentant son projet qu'elles sont multipliées par 100 en utilisant un GPU dédié à cette tâche.

Un logiciel réservé aux professionnels de l'audio

Spleeter ne dispose pas d'interface graphique et s'utilise uniquement par ligne de commande. Pour le moment le projet, disponible en open-source sera réservé aux professionnels et Deezer ne prévoit pas de version adaptée à une utilisation grand public.

Les possibilités sont très nombreuses et permettront par exemple aux DJ de pouvoir créer des mix en récupérant différents éléments sur plusieurs morceaux ou aux producteurs souhaitant créer des versions karaoké de certains titres.

Deezer utilise également Spleeter en interne « pour des tâches de recherche complexes comme la catégorisation de la musique, la transcription et la détection du langage » comme l'explique Aurelien Herault, Directeur des données et de la recherche chez Deezer à nos confrères de The Verge.


Le projet Spleeter ainsi qu'une documentation complète sont disponibles sur GitHub pour tous ceux souhaitant en apprendre plus sur son fonctionnement et tester ses possibilités.

Source : Synthtopia
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top