L’intelligence artificielle capable de prévoir les crises cardiaques

Dimitri PAVLENKO
01 mai 2017 à 17h10
0
Chaque année, 20 millions de personnes dans le monde meurent d'une pathologie cardiovasculaire. Une équipe de chercheurs de l'université britannique de Nottingham a mis au point un algorithme capable de déterminer avec davantage de précision qu'un médecin vos risques de crise cardiaque.

Les chercheurs estiment que, déployé à grande échelle, leur système permettrait de sauver des milliers de vies.

Un modèle prédictif bâti à partir de 380 000 cas



Âge, pression artérielle, poids, cholestérol... En compilant huit variables différentes, votre cardiologue peut vous donner une idée assez précise de l'état de santé de votre coeur, et donc de votre risque d'un jour faire une crise cardiaque. Cela ne suffisait visiblement pas à l'équipe du docteur Stephen Weng et son équipe de l'université de Nottingham, qui assurent pouvoir vous livrer un diagnostic encore plus précis de l'état de vos artères.

Pour parvenir à ce résultat, ils ont fait tourner quatre ordinateurs hébergeant un algorithme qu'ils ont nourri des données provenant de 378 256 patients britanniques. Les 295 000 premiers dossiers de santé ont, dans un premier temps, permis à l'intelligence artificielle d'élaborer un modèle prédictif. Enrichie de cette masse colossale d'informations, l'IA a ensuite testé son modèle sur les 83 000 dossiers restants. Les résultats de l'algorithme se sont avérés bien plus précis que ceux fournis par les méthodes traditionnelles de détection des risques d'accident cardiovasculaire.

01F4000008210664-photo-intelligence-artificielle-artificial-ai-ia-ban.jpg


L'IA meilleure pour traquer les risques croisés



En se basant sur les résultats tirés de l'analyse des dossiers des 83 000 patients passés au crible de l'intelligence artificielle, le Dr Stephen Weng affirme que son modèle aurait permis de sauver 355 vies.

La machine a par exemple identifié le rôle de certains facteurs sous-estimés par les médecins, comme les troubles mentaux sévères, ou la consommation de corticoïdes par voie orale. Pris isolément, difficile de voir quel rôle ils jouent potentiellement dans l'apparition d'une crise cardiaque. Mais la machine s'avère très performante pour mettre au jour les interactions, les effets cocktails à l'oeuvre dans notre système biologique.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top