Apple et Intel investissent dans l'intelligence artificielle

11 août 2016 à 10h25
0
Apple et Intel viennent tour à tour d'annoncer l'acquisition d'une start-up spécialiste de l'intelligence artificielle et du machine learning.

Qu'il s'agisse de développer des assistants personnels autonomes, des logiciels de reconnaissance automatisés ou des voitures capables de conduire toutes seules, on retrouve derrière tous ces outils de pointe la patte du machine learning, soit des algorithmes capables de capitaliser sur l'expérience des utilisateurs pour améliorer leur fonctionnement et donc « apprendre » à mieux gérer les situations auxquelles on les confronte. Le sujet mobilise de nombreuses start-up spécialisées, dont les travaux attisent les convoitises des grands noms de la Silicon Valley.

Deux récents rachats témoignent de cet appétit. Début août, on apprenait ainsi qu'Apple venait de racheter la société Turi, basée à Seattle, pour un montant estimé à 200 millions de dollars. Entre autres produits, Turi développe notamment GraphLab Create, un framework qui réunit diverses interfaces de programmation et bibliothèques nécessaires à la création d'applications ou de services orientés vers le machine learning. La start-up propose également un outil, Turi Distributed, dédié à l'administration des serveurs qui sous-tendront la production.

Entre autres débouchés pratiques, Turi met en avant des scénarios tels que la recommandation automatique, l'analyse des sentiments, la détection de tendance ou la mesure de la performance. Apple, qui n'en est pas à sa première acquisition dans le domaine, a fourni son habituel commentaire selon lequel la société en rachetait de temps en temps d'autres sans entrer publiquement dans les détails.

01F4000008521358-photo-turi-machine-learning.jpg

Intel s'offre Nervana



Le sujet mérite-t-il qu'on développe des processeurs dédiés ? Si l'on en croit Google, la réponse est oui. En mai dernier, le numéro un mondial de la recherche en ligne a expliqué au cours de sa conférence pour développeurs qu'il exploitait désormais des puces spécialisées baptisées Tensorflow dans ses datacenters. Il n'est donc pas surprenant de voir qu'Intel, leader sur le marché des processeurs, s'intéresse également de près à la question. La firme a cette semaine annoncé le rachat d'une start-up vieille de deux ans, baptisée Nervana, pour un montant estimé à 350 ou 400 millions de dollars.

Comme Turi, Nervana développe des outils dédiés à la création d'intelligences artificielles, mais elle travaille également à la mise au point d'une architecture physique, dédiée, qui aboutirait donc à la conception de puces hautement spécialisées (ASIC) et dévolues à cette unique tâche. Pour Intel, les actifs et les brevets déjà déposés par Nervana nourriront l'expertise du groupe et le développement de ses produits phare dans l'univers des serveurs et du machine learning, à commencer par les processeurs Xeon et les calculateurs Xeon Phi. Ils seront sans doute nécessaires au vu de l'intense compétition qui s'annonce.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Apple annonce les iPhone 11 et iPhone 11 Pro : de nouveaux modèles en panne d’inspiration
Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Apple Watch Series 5 : la montre connectée se dote d’un écran always-on
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top