Près d'un quart des ménages américains possède une enceinte intelligente

04 octobre 2018 à 13h47
4
Google Home Mini

Le marché des enceintes intelligentes est en explosion ! À en croire une étude signée Nielsen, 24 % des ménages américains possèdent une enceinte intelligente, et 40 % d'entre eux possèdent même plusieurs appareils !

24% des ménages américains ont une enceinte intelligente

Amazon Echo, Google Home, Apple HomePod, voilà autant de compagnons qui se sont invités dans les maisons de millions de consommateurs. Si le marché est encore loin d'atteindre des sommets, il semble que la tendance soit en forte hausse ces derniers mois. En effet, plus de 60 % des ménages qui possèdent une enceinte intelligente aux États-Unis se sont équipés au cours des 6 derniers mois.

Quel est l'usage réservé pour cet équipement ? En grande majorité, c'est à écouter de la musique que sert cette enceinte (pour 90% des sondés), mais elle est également utilisée par 81 % des personnes interrogées pour les fonctionnalités de recherche en temps réel, et à 75 % pour des recherches d'informations plus générales.

Une autre étude signée Adobe avançait plus tôt cette année le chiffre de 32 % de ménages américains déjà équipés avec des enceintes intelligentes. Les projections parlaient d'un ménage sur deux équipés avant la fin de l'année 2018.

Les enceintes intelligentes, stars des ventes de Noël 2018 ?

Toujours selon les chiffres communiqués par Nielsen, le temps moyen passé par jour à utiliser une enceinte intelligente est de 72 minutes le week-end, et 65 minutes en semaine. De nombreux utilisateurs (68 %) confient parler à leur enceinte pour se divertir. Comme nous avons tous déjà joué avec Siri, la tendance est maintenant au « OK Google ! ».

La Google Home Mini est depuis peu le nouveau best-seller des enceintes connectées avec 2,3 millions d'unités vendues sur le dernier trimestre. Amazon, autre géant du secteur, va lancer une nouvelle gamme très prochainement, tandis que Bose et Samsung vont également se lancer dans les mois qui viennent. Faut-il s'attendre à des chiffres de ventes record pour les enceintes intelligentes en cet fin d'année 2018 ?

Le taux d'équipement devrait grimper en flèche et continuer sa progression aux États-Unis comme en France. Dans l'hexagone, les chiffres ne donnent pas le vertige, avec un taux d'équipement encore inférieur à 10%.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
jedi1973
Un jour, les USA , a force de foncer tete baissé dans leurs technologie, vont se prendre un mur en pleine face.<br /> AUx USa, les lois sur les donnees personnels sont beaucoup plus laxistes !! Et ces assistants vocaux sont parfaits pour espionner les gens ( ils ecoutent TOUT le temps ( puisque qu’ils doivent reconnaitres les mots clefs comme " allo google !)). Personne ne sait apres ce que google en fait apres en realité de ces donnees. En europe, et dans le reste du monde, les gens sont plus craintifs et prudents… Il y a eu deja 2/3 cas ou des gens ont retrouvés leurs conversations intimes sur le net, suite a un bug nous dit on… Deja j’ai mon smartphone qui peut m’espionner, je ne ferai pas entrer un autre loup ( que je peux pas controler, lui, sauf en le debranchant du secteur ) dans ma bergerie. en plus, certains ont des yeux…
Doss
24% !!! Ca en fait de la Data pour les GAFAM…
neotaist
ça compense leur manque flagrant !
Numto
une news pub pour ce matos
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Vie extraterrestre : la NASA va chercher des
Les géants tech chinois se détournent des USA à cause des taxes douanières
Doctolib : la téléconsultation, c’est pour 2019
OnePlus 6T : le design a leaké (et il ressemble fort à l'Oppo  R17)
⚡ RED by SFR : le forfait 40Go à 10 euros par mois à vie
Licenciements massifs : le studio Telltale Games accusé de violer la loi
Red Dead Redemption 2 : un nouveau trailer de gameplay
Renault lance le plus grand dispositif de stockage d'énergie de l’UE
Le plus vieux torrent du monde fête ses 15 ans
Face ID : le FBI utilise le visage d'un suspect pour déverrouiller son iPhone
Haut de page