Le Pentagone a conçu un laser qui identifie un individu grâce aux battements de son cœur

Sylvain Nawrocki Contributeur
29 juin 2019 à 11h45
0
coeur battement sinusoïde monitoring

L'identification biométrique se démocratise, que ce soit sur nos passeports ou simplement pour déverrouiller nos smartphones, par empreinte digitale ou par reconnaissance faciale. La Chine, particulièrement friande de cette technologie, testait même il y a peu le paiement du ticket de métro par reconnaissance faciale ! Mais un autre moyen d'identification pourrait faire son apparition : les battements de votre cœur.

Selon le MIT Technology Review, le Pentagone aurait développé un laser capable d'identifier les gens d'après les battements de leur cœur. Cette technologie, baptisée Jetson, utiliserait la vibrométrie à l'aide d'un laser pour identifier les mouvements générés par les battements du cœur à la surface de la peau, et ce même à 200 mètres de distance, voire plus ! « Je ne dis pas qu'on pourrait le faire depuis l'espace », précise Stewart Remaly, du bureau technique anti-terroriste du Pentagone, « mais de plus grandes distances devraient être possibles ».

Une méthode infalsifiable (mais contraignante)


L'intérêt vient du fait que la signature cardiaque de chaque individu est unique, mais que contrairement au visage ou aux empreintes digitales, elle parait infalsifiable. Néanmoins, ce système dépend aussi des conditions au moment de l'identification : Jetson fonctionne à travers un vêtement simple, comme une chemise ou un t-shirt, mais est incapable de traverser les vêtements plus épais avec une doublure.

Il faut aussi environ 30 secondes pour collecter les informations nécessaires, ce qui implique pour le moment que la personne soit immobile. Et bien entendu, sans la base de données contenant les signatures cardiaques à identifier, impossible de mener la moindre identification. Néanmoins, il faut noter que le système dépasse les 95 % de précision, d'après les tests effectués.

Un outil utile dans le secteur militaire comme médical


Il y a donc peu à craindre quant à l'idée de vous faire identifier et ficher alors que vous êtes en train de faire un jogging dans le parc du coin. Néanmoins, on peut facilement imaginer des applications militaires, pour ajouter un élément d'identification aux lieux ou documents sensibles, mais aussi des applications médicales. En effet, on peut imaginer qu'avec ce genre de procédés, on puisse permettre un monitoring sans-fil des patients, que ce soit dans une chambre d'hôpital ou à domicile.

Sources : Engadget, MIT Technology Review
10 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top