Amazon : davantage de détails révélés sur la livraison par drones

01 juin 2018 à 15h36
0
Amazon pourrait avoir indirectement partagé davantage de détails sur son prochain service de livraison par drones en publiant un nouveau brevet aux Etas-Unis.

En décembre, 2013, le cyber-marchand Amazon annonçait un nouveau projet : Prime Air, un mode de livraison un peu particulier effectué par des drones. La société expliquait alors que ces derniers seraient en mesure de transporter 2,3 Kg, soit environ 86% des produits généralement expédiés par Amazon. Ces drones sont autonomes et peuvent récupérer automatiquement les coordonnées GPS d'un client dans un rayon de 16 km.

01C2000006878844-photo-amazon-prime-air.jpg


Quelques informations supplémentaires ont récemment été révélées au travers d'une nouvelle propriété intellectuelle déposée par Amazon. Jusqu'à présent, l'acheteur est en mesure de choisir son adresse de livraison préalablement enregistrée sur le site. Demain le drone pourrait être en mesure de traquer en continue la position géographique du smartphone du destinataire.

Dans le document la société explique que le dispositif vise à faire face aux aléas du quotidien, par exemple lorsque le destinataire n'est pas présent chez lui au moment de la livraison. Il pourra ainsi partir en vadrouille voire se faire livrer directement sur un bateau.

Le document décrit en outre un réseau créé au sein de la flotter de drones permettant de relayer diverses données comme les conditions météo, les problèmes éventuels d'atterrissage ou l'état du trafic aérien. Les machines pourront ainsi s'adapter d'elles-mêmes.

A lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La plateforme participative Kickstarter arrive en France
Uber prêt à offrir 3 milliards de dollars à Nokia pour Here
Microsoft : il n'y aura pas de Windows 11
Dernière ligne droite...
Nintendo et les jeux sur smartphones, choix logique ou constat d'échec ?
The Void : la première salle de jeu en réalité virtuelle prévue pour 2016 aux USA
The Witcher 3 : le décalage entre les promesses et la réalité
Le 11 mai 2005, le W3C commençait à s'intéresser au mobile
Un navigateur sur Apple Watch, c'est possible (mais ce n'est pas pratique)
Pour le navigateur Edge, Microsoft étendra le module de synchronisation
Haut de page