NVIDIA Shield Tablet K1 : le retour de la tablette gamer

17 novembre 2015 à 18h16
0
0

Un SoC identique au cœur de cette Shield Tablet K1

Comme son nom le suggère, cette Shield Tablet K1 reprend le SoC K1 de NVIDIA dans sa configuration utilisée pour la première version. On a donc une partie GPU avec 192 cœurs d'exécution CUDA alors que le CPU est de type quadri-cœurs et opère à 2,2 GHz. C'est bien évidemment une puce de type ARM qui est ici employée (cœurs A15) et NVIDIA reste sur du 32 bits.

La marque au caméléon accompagne son SoC K1 de 2 Go de mémoire vidéo. Logiquement, la partie graphique est compatible avec la plupart des API connues, qu'ils s'agisse d'OpenGL, d'OpenGL ES ou d'Android Extension Pack notamment.

Avec 16 Go de mémoire de stockage interne, extensible par le lecteur microSD, la Shield Tablet K1 profite d'un module radio Wi-Fi i802.11 a/b/g/n en 2 x 2 MIMO, d'un GPS embarqué et du Bluetooth 4.0 LE. Elle est par ailleurs pourvue d'un appareil photo de 5 mégapixels avec autofocus tandis que la caméra frontale est elle aussi de 5 mégapixels et propose une fonction HDR. NVIDIA s'entête à livrer le logiciel tiers Camera, en lieu et place de l'appareil photo Google que l'on pourra télécharger depuis le Play Store.

015E000008208694-photo-tegra-k1-die-shot.jpg


Des coupes... sombres

Pour faire une tablette identique au modèle précédent mais moins chère, il n'y a pas 36 solutions : procéder à des arbitrages et retirer certaines fonctions. Ainsi, le stylet disparaît. Plus de stylet, certes, mais NVIDIA n'a pas retiré la gestion du stylet sur sa tablette : vous pourrez en acheter un en accessoire (19 euros), sans toutefois pouvoir le ranger dans le corps de l'appareil.

La version 32 Go n'est plus commercialisée et NVIDIA ne propose plus de version LTE. Les économies vont jusque dans le packaging : la boîte de la Shield Tablet K1 étant extrêmement compacte, comme aplatie. Et pour cause, il n'y a ni câble USB ni adaptateur secteur. Soit vous disposez déjà d'un adaptateur secteur micro-USB (qui devra tout de même délivrer 2.1A) soit vous pouvez acheter celui commercialisé par NVIDIA. Il sera, c'est un avantage, accompagné de divers adaptateurs de voyage... Encore faut-il voyager !

Et bien sûr, ce qui était déjà proposé précédemment comme accessoires, à savoir la manette ou la couverture, le demeure. La manette reste onéreuse : comptez 59 euros. Quant au package logiciel, s'il est logique de voir disparaître l'application de dessin Dabbler, Write ou DirectStylus, le stylet n'étant plus livré avec cette Shield Tablet K1, on perd aussi le jeu Trine 2. Dommage ! Les amoureux du stylet se consoleront : il est possible de télécharger Dabbler si vous achetez le stylet séparément.

0226000007530271-photo-shield-tablet-6.jpg

Le stylet NVIDIA tel que proposé avec la Shield Tablet première du nom
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test Mario Kart Live : Home Circuit, un
Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
scroll top