Samsung Galaxy Tab S 8.4 et 10.5 : le retour des tablettes OLED et premium

13 juin 2014 à 15h30
0
Samsung a présenté dans la nuit les Galaxy Tab S, deux nouvelles tablettes résolument haut de gamme destinées à concurrencer directement les iPad.


Face à Apple, Samsung avait repositionné ses dernières Galaxy Tab Pro plus spécifique. Il relance finalement une gamme porte étendard, adoptant la marque « S » de ses smartphones emblématiques.

0000014007432845-photo-samsung-galaxy-tab-s-8-4-titanium-bronze.jpg

Seulement 6,6 mm d'épaisseur

Les Samsung Galaxy Tab S bénéficient à la fois d'un design soigné et d'une fiche technique à la pointe. Elles misent pour commencer sur leur grande finesse, puisqu'elles ne mesurent que 6,6 mm d'épaisseur, contre 7,5 mm pour l'iPad Air et l'iPad mini. Bien qu'elles ne soient pas étanches et qu'elles soient en plastique, elles sont néanmoins plus épaisses que la Sony Xperia Z2 Tablet, qui l'est et qui ne mesure que 6,4 mm d'épaisseur.

Le retour de l'OLED sur tablette

Mais le principal point distinctif de ces nouvelles tablettes est indéniablement le recours à des écrans Super AMOLED. Les Galaxy Tab S sont ainsi les dignes héritières de la Galaxy Tab 7.7, lancée fin 2011, qui fut la première tablette premium de taille moyenne du marché. Les écrans OLED restituent pour rappel un noir parfaitement noir, et donc un taux de contraste illimité. En contrepartie ils sont souvent trop saturés, et affichent ainsi des couleurs peu fidèles. Samsung a d'ailleurs prévu des modes Photo et Cinema, ainsi qu'une fonction Adaptive Display avec laquelle le gamma et la saturation varient en fonction du contenu détecté, ce qui montre bien que des ajustements sont nécessaires. Il revendique néanmoins une couverture de 90% de l'espace colorimétrique Adobe RGB.

Ces écrans mesurent en l'occurrence 8,4 et 10,5 pouces de diagonale, et affichent une définition de 2560 x 1600 pixels, encore plus élevée que celle des iPad. Elles arborent en outre un ratio 16:10, qui se fait rare mais que beaucoup considèrent comme le meilleur compromis entre le 16:9 trop étiré de la majorité des tablettes Android et le 4:3 trop carré des iPad.

Le reste de la fiche technique est grandement inspiré du Galaxy S5. On retrouve pour commencer le capteur d'empreintes digitales intégré au bouton principal. On trouve également une puce Samsung Exynos 5 Octa (quatre cœurs à 1,9 GHz et quatre autres cœurs à 1,3 GHz) ou une Qualcomm Snapdragon 800 (quatre cœurs à 2,3 GHz), en fonction des régions, 3 Go de mémoire vive, 16 ou 32 Go de mémoire interne, extensibles de 128 Go par carte microSD. Ces tablettes se contentent en revanche d'un capteur dorsal à 8 millions de pixels (plutôt qu'à 13), en plus d'un frontal à 2 millions de pixels. Notons enfin la présence de haut-parleurs stéréo et d'un émetteur infrarouge, pour servir de télécommande.

0190000007432817-photo-samsung-galaxy-tab-s-10-5-dazzling-white.jpg
Il n'existe que ces deux teintes, et malheureusement aucune teinte neutre

Les versions Wi-Fi des Samsung Galaxy Tab S 8.4 et 10.5 seront lancées le mois prochain aux États-Unis aux prix publics de 400 et 500 dollars. Des versions 4G sont prévues, du moins outre-Atlantique, mais à une date et pour une tarification inconnues.

Samsung galaxy tab 2 : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !
Modifié le 20/09/2018 à 14h16
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top