Samsung Galaxy Tab S 10.5 : la meilleure tablette Android ?

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
25 août 2014 à 16h17
0
8
La Galaxy Tab S de Samsung est-elle enfin une tablette haut de gamme digne de son constructeur ? Jusqu'ici, Samsung n'a jamais totalement réussi à nous convaincre malgré des tablettes correctes, mais qui ne sont pas à la hauteur des performances de ses smartphones vedettes. La version 10.5 pouces entre nos mains peut-elle changer la donne ?

Un air de Galaxy S5[/anchor]

Question de positionnement sans doute, Samsung a toujours vu la plupart de ses tablettes comme des produits de milieu de gamme, au mieux. D'où des choix pas toujours heureux en termes de composants (notamment avec des écrans à la définition non optimale), ou en matière de design.

Sur ce dernier point, la Galaxy Tab S corrige le tir, ou presque. Les bordures en plastique imitation métal taillées au diamant, il faut bien avouer qu'on trouve ça un peu limite. Malgré tout, la tablette est fine, légère, bien assemblée et abandonne le plastique brillant et très facile à rayer des modèles précédents pour un revêtement identique à celui du Galaxy S5.



Et c'est à se demander si Samsung a calibré son produit au gramme près : la Tab S 10 pouces pèse exactement 3g de moins qu'un iPad Air Wi-Fi à 466g ! Peu de tablettes peuvent rivaliser : la Xperia Z2 de Sony fait encore mieux, mais au prix d'une inquiétante impression de fragilité.

À quoi servent ce qui ressemble à deux boutons au bas de la tablette ? Ce ne sont pas des boutons, mais des fixations pour la Book Cover. L'étui de protection (disponible séparément) ne nous a pas convaincus par son esthétique (un cerclage doré autour de l'appareil photo ? VRAIMENT ?), mais s'avère assez pratique. Une fois qu'on a compris comment plier les différents volets, on profite de trois positions pour la tablette, qui couvrent à peu près tous les usages.



Enfin un écran digne de Samsung[/anchor]

La bonne impression se confirme en allumant la tablette : la Tab S fait instantanément oublier toutes les générations de Galaxy Tab aux écrans fades ou mal définis. La dalle 10,5 pouces affiche une définition de 2 560 x 1 600 pixels, et utilise la technologie Super AMOLED.

Le choix aura évidemment ses détracteurs, mais le Super AMOLED, quelque part, c'est la marque de fabrique de Samsung. Et on se réjouit de voir enfin une tablette du constructeur offrir un affichage qui rivalise avec ses meilleurs smartphones. Ceux qui trouveraient les couleurs trop saturées, des réglages alternatifs permettent d'obtenir un rendu plus réaliste. Disons-le clairement, il s'agit d'un des meilleurs écrans qu'on pourra trouver sur une tablette 10 pouces.


A l'intérieur, tout dépend du modèle. Certaines déclinaisons 4G, selon les territoires, sont visiblement équipées d'un processeur Qualcomm Snapdragon 800, mais sur la version Wi-Fi que nous avons testée c'est un Exynos 5 que l'on trouve. La puce « maison » de Samsung intègre quatre cœurs Cortex A9 à 1,9 GHz, et quatre cœurs Cortex A7 à 1,3 GHz pour les tâches à basse consommation.
Sur le papier, l'Exynos 5 est en retrait par rapport aux derniers processeurs mobiles sur sa partie graphique. On remarque des performances sensiblement inférieures à celles de la Sony Xperia Z2 Tablet (Qualcomm Snapdragon 801), de l'iPad Air (Apple A7) ou de la récente Shield Tablet de NVIDIA, et son Tegra K1.

En pratique, l'écart est assez variable selon les jeux. En comparant avec un iPad Air, Asphalt 8 nous a paru semblable sur les deux tablettes. Dead Trigger 2 accuse une très légère baisse du framerate, et bizarrement, se lance par défaut sur le niveau de détail inférieur, alors que le jeu gère tout aussi bien le niveau élevé.

01F4000007561971-photo-galaxy-tab-s-screenshot.jpg


En revanche, comme sur la Galaxy Note Pro, équipée du même SoC, Real Racing 3 accuse non seulement des saccades, mais souffre en plus d'un aliasing nettement plus prononcé. EA a toujours visiblement du mal à suivre avec l'optimisation de son jeu pour les nombreuses puces des appareils Android.

01F4000007561969-photo-galaxy-tab-s-screenshot.jpg


D'une manière générale, on ne s'extasiera donc pas sur les performances 3D de la Galaxy Tab S, mais elles permettent de jouer dans de bonnes conditions à la plupart des « gros » jeux Android.

Les options de stockage interne sont des plus limitées : 16 Go en interne, et un slot Micro SD qu'on pourra au moins utiliser pour délester la tablette des vidéos, films et photos. Il est tout de même dommage que Samsung ne propose pas de configuration intégrant directement 32 ou 64 Go de mémoire interne. Le constructeur est heureusement plus généreux sur la mémoire vive avec une dotation de 3 Go.

Comme sur le Galaxy S5, le bouton de retour à l'accueil fait également office de lecteur d'empreinte digitale. Samsung tente de damer le pion à Apple, qui n'a pas encore intégré sa technologie Touch ID à l'iPad, mais sans trop de succès : là encore, le capteur, basé sur un glissement du doigt, offre une précision assez aléatoire.

L'appareil photo 8 Mégapixels capture des images que l'on qualifiera de très correctes pour une tablette. Les détails sont présents, et les photos propres dans l'ensemble, mais assez sombres par défaut, si on ne touche pas aux réglages d'exposition.

0258000007562059-photo-galaxy-tab-s-photo-scene.jpg

012C000007562061-photo-galaxy-tab-s-photo-scene-detail-1.jpg
012C000007562063-photo-galaxy-tab-s-photo-scene-detail-2.jpg


Les vidéos 1080p sont également de bonne qualité, mais on regrettera un autofocus manquant parfois de réactivité.

Une expérience utilisateur... à la Samsung[/anchor]

Pas de tablette Samsung sans interface Touchwiz : la Galaxy Tab S reprend dans les grandes lignes la dernière version de la surcouche et son look « flat ». L'effort visuel est appréciable, mais on a toujours un peu tendance à se perdre dans les fonctionnalités ajoutées par Samsung, même si certaines sont utiles : le mode multi-fenêtres, ici limité à deux applications, demeure un plus.

012C000007561951-photo-galaxy-tab-s-screenshot.jpg
012C000007561961-photo-galaxy-tab-s-screenshot.jpg


Pas avare en applications tierces, Samsung a multiplié les partenariats : CanalPlay, WebEx, Hancom Office, Le Monde, ePresse... Ne vous inquiétez pas, on peut tout désinstaller... Sauf, bien sûr, les apps maison de Samsung (WatchOn, Samsung Apps, RemotePC, SideSync...)

01F4000007561953-photo-galaxy-tab-s-screenshot.jpg


Mais surtout, on a l'impression que Samsung aurait un petit effort à faire en ce qui concerne l'optimisation : les saccades sont toujours trop présentes pour une tablette qui se veut haut de gamme.

Ces griefs mis à part, on apprécie l'excellente lisibilité de l'écran, et son adéquation pour à peu près tous les usages : jeux, photos, vidéo, lecture... Les angles de vision sont impeccables, et la lecture au soleil reste relativement confortable, grâce à un capteur de luminosité réactif et à un mode extrême brutal mais efficace pour conserver la lisibilité du texte.

01F4000007561957-photo-galaxy-tab-s-screenshot.jpg


Côté son, vu la finesse de la tablette, on n'est pas surpris par les basses un peu faibles des haut-parleurs, mais on se réjouit du fait qu'ils soient stéréo. Le rendu, dans l'ensemble, est très propre, même au volume maximum. Rien à signaler non plus sur la sortie casque qui nous a semblé de très bonne qualité.

Autonomie[/anchor]

La batterie de 7900 mAh procure une autonomie tout à fait satisfaisante, même en mettant la barre assez haut : avec la luminosité poussée à fond, on arrive à 60% de charge après 5 heures d'utilisation (jeux 3D, synchro Exchange et réseaux sociaux, surf, capture photo/vidéo...). Dans un usage plus modéré de l'écran, on peut donc compter dépasser les 10 heures d'utilisation continue.

En vidéo, on parvient à lire un film 720p (format MP4/H264) en continu, toujours avec écran à 100%, Wi-Fi activé et son à 50%, pendant un peu plus de 7h30, une performance comparable à la Galaxy Note Pro 12.2 du même constructeur, et dépassant d'une bonne heure ce qu'on obtient dans les mêmes conditions avec un iPad Air ou une Sony Xperia Z2 Tablet.

Notre avis[/anchor]

0096000005507337-photo-award-valeur-sure.jpg
On désespérait de le voir un jour, mais avec la Galaxy Tab S, Samsung a fini par sortir une tablette qui fait honneur à ses smartphones haut de gamme sur à peu près tous les points, notamment sur l'écran, souvent laissé de côté. Rien à redire ici, la dalle est superbe et permet de profiter de la tablette pour tous les usages : surf, lecture, vidéo ou jeu.

Les performances sont satisfaisantes, en pratique, mais on aurait peut-être préféré un GPU un petit peu plus musclé, qui donnerait une marge pour l'avenir pour les jeux 3D. On peut aussi noter quelques saccades au niveau de l'interface qui trahissent un certain manque d'optimisations. Mais dans l'ensemble, la Galaxy Tab S est sans doute la meilleure tablette Android 10 pouces actuelle, pour la qualité de son écran, sa légèreté et son excellente autonomie. Reste le problème du prix : à 499 euros (prix conseillé) avec 16 Go en interne, Samsung ne se démarque pas vraiment de ses principaux concurrents. Et en matière d'applications Android développées pour tablette, l'offre demeure en retrait par rapport à ce qui existe sur iPad.

Tablette : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Samsung Galaxy Tab S 10.5

8

Les plus

  • Très bel écran
  • Design fin et léger
  • Très bonne autonomie

Les moins

  • Beaucoup de doublons / Bloatware
  • Interface mal optimisée
  • 16 Go pour 499 € (mais carte microSD)

Finition8

Ergonomie8

Web9

Multimédia8

Autonomie9



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top