Test iPad Pro 9,7 pouces : la nouvelle tablette d'Apple

05 avril 2016 à 17h09
0
En fin d'année dernière, l'iPad Pro s'essayait à une nouvelle diagonale de 12,9 pouces, pour concurrencer un peu plus les ordinateurs personnels, et apportait au passage des améliorations, dont un stylet et un connecteur ouvrant la tablette à de nouveaux accessoires. En ce printemps 2016, Apple le décline dans une nouvelle diagonale, bien connue des utilisateurs d'iPad.


Le premier iPad affichait une diagonale de 9,7 pouces. Il en est de même pour la cuvée 2016 de l'iPad, qui conserve la diagonale de 9,7 pouces chère à Steve Jobs, et adopte pour l'occasion un nouveau nom. Fini la dénomination iPad Air et place à l'iPad Pro qui, désormais, se conjugue en versions 12,9 pouces et 9,7 pouces.

Au menu des améliorations, il y a le processeur A9X, un écran encore bonifié et quelques-uns des particularismes inaugurés avec le grand frère, l'iPad Pro 12,9 pouces. Dans la ligne de mire de cet iPad ? Toujours l'informatique personnelle : les PC bien sûr, et leurs déclinaisons mobiles et tactiles, mais aussi les Mac, Apple n'ayant jamais hésité à ce qu'une ligne de produits cannibalise éventuellement une autre.

0271000008402472-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-smart-keyboard.jpg


Présentation vidéo



Design

Bien qu'affublé d'un nouveau nom commercial, cet iPad Pro 9,7 pouces emprunte beaucoup à son prédécesseur, l'iPad Air. Esthétiquement, il est effectivement bien difficile de distinguer les deux tablettes tant le carénage est proche d'une itération à l'autre : iPad Air 2 et iPad Pro 9,7 pouces affichent tous deux une épaisseur de 6,1 mm. Quelques petits détails propres à l'iPad Pro 9,7 pouces trahissent tout de même ce nouveau modèle qui pèse 437 grammes. Un nouveau modèle qui, fait rare, se logera dans la Smart Case existante de l'iPad Air 2 (seule concession : on perdra le flash). A l'inverse la Smart Cover 2 de votre iPad Air 2 ne marchera pas sur l'iPad Pro 9,7 pouces, la polarité des aimants de fixation ayant été modifiée...

Au-delà de la coque aluminium faite d'une seule pièce et maintenant proposée dans un coloris rose, en plus des coloris argent, or et gris sidéral (ici plus gris que noir), l'iPad Pro se distingue par quatre ouvertures pour les haut-parleurs intégrés, ou encore la présence du Smart Connector. On notera également l'optique de l'appareil photo dorsal qui dépasse de la coque, ainsi que la présence d'un flash. A plat, cette légère protubérance de l'iPad Pro n'est pas gênante, l'ensemble réussissant à être stable sauf à le taquiner dans le coin supérieur droit en mode paysage.

0258000008402470-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-main.jpg


Toujours décliné en version « Wi-Fi + Cellular » en plus de la version Wi-Fi, l'iPad Pro 9,7 pouces se distinguera par un dessin plus subtil de sa coque aluminium face à l'iPad Air 2, mais aussi face au grand frère en 12,9 pouces : les antennes sont simplement surlignées par un trait de plastique comme sur l'iPhone 6. A noter que le modèle 4G conserve un caddie pour la carte nanoSIM.

Pour le reste, l'iPad Pro 9,7 pouces propose un connecteur Lightning, une prise casque au format mini-jack 3,5 mm, ainsi qu'un bouton on/off et des boutons de réglage du volume sur la tranche droite. Le bouton de verrouillage, disparu avec l'iPad Air 2, est toujours persona non grata. A noter enfin le bouton TouchID (de première génération) en façade ainsi que la caméra FaceTime HD.

028A000008402494-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-air-2-vs-pro.jpg

A gauche : iPad Air 2, à droite iPad Pro 9,7 pouces


Composants

L'A8X de l'iPad Air 2 a fait long feu, et cet iPad Pro 9,7 pouces embarque la puce A9X déjà inaugurée par le grand frère l'iPad Pro 12,9 pouces. On a donc une puce à architecture ARM 64 bits qui est accompagnée par un coprocesseur M9 et épaulée par 2 Go de mémoire vive. La quantité de mémoire marque une différence significative avec l'iPad Pro 12,9 pouces qui profite pour sa part de 4 Go de mémoire. Un choix qui peut trouver sa justification dans les diagonales d'écran différentes. Côté fréquences, si Apple ne communique pas dessus, Geekbench nous dira que l'A9X de l'iPad Pro 12,9 pouces tourne à 2,24 GHz contre 2,26 GHz pour le modèle 9,7 pouces.

Côté performances, Apple indique que cet A9X est 1,8 fois plus rapide que l'A8X de l'iPad Air 2. A l'usage, l'ensemble est clairement véloce, notamment sur Safari où la réactivité du navigateur impressionne.

Le coprocesseur M9 prend en charge certaines fonctions pour soulager la puce A9X tandis qu'il permet d'activer la fonction « Dis Siri » sans que l'iPad Pro ne soit branché sur une source d'alimentation.

01F4000008402962-photo-apple-a9x.jpg

Phil Schiller présentant l'A9X - Droits réservés


Le Wi-Fi est ici de classe i802.11ac avec MIMO pour des débits allant jusqu'à 866 Mbps. Le modem cellulaire de la variante 4G de l'iPad Pro offre pour sa part des débits de 300 Mbps tout en fonctionnant sur 23 bandes de fréquence différentes. Pour ceux d'entre vous qui ne disposent pas d'une carte nanoSIM d'un opérateur local, l'iPad Pro profite de l'Apple SIM. Sans changement de carte SIM et d'un pays à l'autre, il est possible de souscrire à un abonnement cellulaire dans 90 pays différents. En France, l'Apple SIM offre pour l'heure le choix entre AlwaysOnline (1 Go, 30 jours pour 39,99 euros) et GigSky (1 Go, 30 jours pour 50 euros). Le Bluetooth est bien sûr embarqué et Apple propose une prise en charge Bluetooth 4.2.

028A000008402464-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-air-2-vs-pro.jpg


Un écran toujours plus beau

Apple le dit depuis le premier iPad, le cœur de la tablette de la marque à la pomme reste avant tout son large écran. Si jusqu'à présent, Apple n'a toujours pas revu la taille des bordures autour de l'écran ni le ratio 4:3, celui-ci a connu plusieurs évolutions avec l'arrivée du Retina, le passage à un écran laminé sur l'iPad Air 2 (l'écran est plus proche de la vitre) et de nouvelles améliorations pour l'iPad Pro 9,7 pouces. Si la résolution demeure constante à 2 048 x 1 536 pixels pour 3,1 millions de pixels avec une densité de 264ppp, l'écran de l'iPad Pro 9,7 pouces évolue notablement.

On retrouve d'abord les améliorations introduites avec l'iPad Pro 12,9 pouces comme le taux de rafraichissement variable, un contrôleur de temporisation custom introduit sur l'iMac 5K ainsi que le TFT à base d'oxyde pour une meilleure uniformité de la luminosité et des pixels plus réactifs. Ce n'est pas tout, puisque Apple améliore encore le contraste et la saturation de couleurs. La marque annonce un écran 25 % plus contrasté, avec une saturation des couleurs 25 % supérieure, ainsi qu'une réflexion 40 % moindre.

0226000008402536-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces.jpg


L'écran, qui conserve son revêtement oléophobique, est censé moins réfléchir la lumière ambiante. Il adopte la technologie TrueTone pour moduler couleur et intensité de l'affichage aux conditions de luminosité ambiante via les capteurs de l'iPad Pro. Il en résulte un affichage qui a tendance à balancer vers le sépia et si cela vous horripile, la fonctionnalité peut être désactivée. En revanche le 3D Touch de l'iPhone 6s, et son utilité parfois discutable, n'est pas au cœur de ce nouvel iPad.

0226000008404144-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-truetone.jpg


A l'usage, l'écran de cet iPad Pro surprend dès l'allumage par sa très forte luminosité, et lorsqu'on commence à consulter du contenu, notamment des photos, c'est cette fois la justesse de certaines couleurs qui nous marque. On appréciera les nuances justes et non brûlées des images comme cela peut parfois être le cas sur d'autres tablettes. A noter que depuis iOS 9.3, l'iPad profite de la fonction NightShift qui joue sur la température de couleur de l'écran pour générer une fatigue visuelle moindre en fin de journée, en diminuant les lumières bleues.

0258000008402474-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-netflix.jpg


L'écran est entouré de quatre haut-parleurs, lesquels sont réputés haute-fidélité avec une adaptation automatique du circuit sonore en fonction de la manière dont vous tenez la tablette. Les fréquences aiguës sont supposées être toujours rendues par les haut-parleurs supérieurs tandis que les basses sont diffusées par les haut-parleurs inférieurs. En pratique, il en résulte un son surprenant pour une tablette où l'on ressent vraiment la stéréo et où l'on perçoit les basses : il y a un gap clair entre iPad Air 2 et iPad Pro de ce côté-là, un progrès que nous avons pu mettre en avant en regardant quelques séries sur Netflix.

La photographie

Apple fait évoluer les circuits photo de son iPad Pro. Et, plus que d'une évolution, il s'agit d'un alignement sur les capacités de l'iPhone 6s puisque la caméra iSight affiche maintenant une résolution de 12 mégapixels, contre 8 mégapixels pour l'iPad Pro 12,9 pouces par exemple. L'optique, toujours constituée de 5 éléments, ouvre à f2.2. En revanche, il n'y a pas d'autofocus autre que le système logiciel baptisé Focus Pixel. Sur ce point, l'iPad Pro 12,9 pouces conserve donc un petit avantage, tout comme l'iPhone 6s Plus. Pour la première fois sur un iPad, un flash accompagne la partie optique. Celui-ci est comme sur iPhone 6s, dit « TrueTone » : c'est-à-dire que la tonalité du flash s'adapte automatiquement en fonction des conditions d'éclairage ambiant de sorte à ne pas cramer les sujets d'une lumière blanche.

Parmi les fonctionnalités offertes par ce nouveau capteur, il y a la possibilité d'enregistrer des flux vidéos 4K avec mise au point en continu. On retrouve aussi l'enregistrement slow-motion à 240 fps ainsi que la fonction Live Photos.

Le capteur en façade Facetime HD de cet iPad Pro 9,7 pouces autorise quant à lui des prises de vue en 5 mégapixels, nettement moins granuleuses que par le passé, tandis que le flux vidéo sera alors limité au 720p.

000000FA08402484-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-optique.jpg
000000FA08402486-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-optique-2.jpg


Des accessoires inédits pour un iPad (Pro) 9,7 pouces

Avec l'iPad Pro 12,9 pouces, Apple lançait de nouveaux accessoires qui sont logiquement pris en charge ou déclinés dans une version adaptée à l'iPad Pro 9,7 pouces.

Il y a tout d'abord le stylet, l'Apple Pencil, qui se connecte en Bluetooth à la tablette et permet le dessin et l'écriture cursive. Le stylet, vendu séparément au prix de 109 euros TTC, adopte la forme d'un stylo de plastique tout blanc. De bon poids, sans aucun bouton ni aucune pile accessible, il est accompagné d'un capteur d'intensité et d'inclinaison et dispose d'une pointe fine interchangeable en plus d'un connecteur Lightning sur son sommet. Celui-ci est dissimulé par un capuchon (que l'on peut perdre facilement). Le connecteur permet de charger le stylet et de l'appairer automatiquement à la tablette (en branchant le stylet au connecteur Lightning de l'iPad ce qui donne une représentation pour le moins curieuse).

0271000008402488-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-smartkeyboard-avec-apple-pencil.jpg


Une fois appairé au système, le stylet permet d'utiliser iOS 9.3 à sa guise en tapotant les icônes du springboard ainsi que les éléments d'interface. Utiliser son iPad au stylet n'est pas forcément le réflexe le plus évident pour un habitué d'iPad, d'autant que le stylet s'avère à notre goût trop grand. Il permet toutefois d'agir sur tous les éléments d'interface : de la barre d'adresses de Safari, aux divers boutons, en passant par le défilement de pages Web. Et bien entendu, le stylet sera utile pour griffonner quelques croquis ou dessins, et permettra d'écrire ses notes. Précis, il surprend par sa pointe assez dure et par la latence plus ou moins importante que nous avons pu observer lors de nos divers essais. En fin d'utilisation, on se demande tout de même où le ranger.

Tout comme son grand frère 12,9 pouces, l'iPad Pro en version 9,7 pouces est affublé d'un Smart Connector, autrement dit le nouveau connecteur Apple pour les accessoires iPad. Histoire de l'inaugurer, la marque à la pomme lui offre son premier produit : un clavier. Le Smart Keyboard est donc un clavier greffé à une housse qui se décline à présent dans une version 9,7 pouces avec des touches plus petites donc que sur iPad Pro 12.9 pouces. L'ensemble ne nécessite aucun jumelage et est opérationnel dès le branchement à l'iPad Pro sans consommer d'énergie puisqu'il n'y a pas de Bluetooth.

0258000008402490-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-smartkeyboard-again.jpg


Comme le clavier est l'extension d'une housse, les premières manipulations pour mettre celle-ci en support de l'iPad Pro sont approximatives. Néanmoins, on y arrive finalement avec un iPad Pro en mode paysage. Le clavier qui mesure 4 mm d'épaisseur est complet avec des touches offrant une sensation surprenante de clic, mais pas désagréable. Notez que le Smart Keyboard est recouvert d'un revêtement résistant aux projections et éclaboussures.

Si Apple évoque divers raccourcis pour améliorer votre productivité, le clavier actuellement commercialisé en Europe est un clavier Qwerty. Longtemps après le lancement de l'iPad Pro 12,9 pouces, Apple n'a donc toujours pas de modèle Azerty. En l'état, le Smart Keyboard n'est guère convaincant avec un iPad Pro en français : l'ensemble des touches Qwerty se trouve par défaut remappé en Azerty. De fait, une pression sur le Q donne un A, le Z un W, les accents sont aux abonnés absents et trouver le bon raccourci pour obtenir l'arobase relève du challenge ! Bref, on passera notre chemin sur cet accessoire qui est, en plus, fort dispendieux à 169 euros TTC. Notez qu'il est possible de contourner le remappage automatique via Réglages/Claviers/Clavier physique/Français, puis cliquer sur « Américain ».

Une gamme sans 64 Go

Apple positionne sa nouvelle gamme d'iPad Pro 9,7 pouces selon son habitude avec d'un côté, les versions Wi-Fi, de l'autre, les versions cellulaires avec connexion 4G. Si rien ne change sur les déclinaisons Wi-Fi/4G hormis le surcoût (on y reviendra), Apple crée la surprise du côté de la capacité de stockage de son nouvel iPad Pro et plus globalement sur les prix. Ainsi, la marque a la bonne idée de ne pas proposer en entrée de gamme de modèle 16 Go. C'est bien, puisque Apple démarre directement sur un iPad Pro 9,7 pouces à 32 Go. Son prix ? 695 euros TTC quand l'iPad Air 2 Wi-Fi 16 Go était lancé à 499 euros TTC et le modèle 64 Go propose à 605 euros TTC. La marque ressuscite donc le modèle 32 Go disparu avec l'iPad Air 2 et augmente le ticket d'entrée.

L'absence de modèle 64 Go est discutable avec une gamme qui comporte un trou et passe en effet de 32 à 128 Go. Avec un prix de départ à 695 euros, il faut débourser 875 euros TTC pour le modèle 128 Go en Wi-Fi. C'est une pilule amère à avaler à l'heure où le coût de la mémoire flash n'a jamais été aussi bas. Et il est évident que le « sweet-spot » de la nouvelle gamme iPad Pro est bien le modèle 128 Go : les 32 Go sont par trop étriqués pour nombre d'usages et l'absence de stockage interne extensible rend le choix de la capacité de son iPad assez déterminant dès l'achat. Si l'iPad Pro 9,7 pouces 128 Go est facturé 875 euros TTC, l'iPad Air 2 128 Go a été lancé au prix de 705 euros TTC. Apple augmente donc les tarifs, à capacité équivalente, de 170 euros TTC. Un bond qui est selon nous difficilement justifiable et fragilise la capacité d'Apple à présenter l'iPad, fût-il Pro, comme un véritable challenger d'un PC moderne : ultrabook ou tablette tactile à la mode Surface.

028A000008402476-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-smart-keyboard-2.jpg


Bien sûr le modèle 4G est toujours plus onéreux : l'option cellulaire étant facturée, à capacité équivalente, 200 euros de plus. Précédemment, du temps de l'iPad Air 2, le surcoût pour passer en version 4G n'était « que de 120 euros ». A noter également l'arrivée d'un modèle d'iPad Pro 9,7 pouces 256 Go qui coûte donc 1 055 euros TTC dans sa variante Wi-Fi, 1 205 euros TTC dans son édition cellulaire. Bien sûr si on ajoute les accessoires, à commencer par un stylet et pourquoi pas un clavier, on flirte avec les 1 500 euros. A 1 500 euros TTC, la question du choix de l'iPad Pro face à une Surface Pro 4 256 Go à 1 304,10 euros TTC se pose de la même manière qu'elle se pose face à un MacBook Air 256 Go facturé 1 249 euros TTC.

Performances

La puce A9X a montré avec l'iPad Pro 12,9 pouces ses performances tant CPU que GPU. Le modèle au sein de cette variante 9,7 pouces ne devrait pas décevoir.

01DB000008404142-photo-geekbench-ipad-pro-9-7-pouces.jpg

L'iPad Pro 9,7 pouces et sa puce A9X vus par Geekbench


Reste à savoir si la moindre quantité de mémoire vive a une incidence sur nos tests. Des tests réalisés sur iPad via iOS 9.3.1.

Benchmark : 522-5522


Côté Geekbench, le score multicoeurs donne les iPad Pro en tête. L'iPad Pro 9,7 pouces est très légèrement en retrait du modèle 12,9 pouces. Face à l'iPad Air 2, le gain de performance apporté par l'iPad Pro 9,7 pouces est de 15%.

Benchmark : 522-5530


GFXBench, avec son test OpenGL ES 3.0, nous donne une hiérarchie beaucou plus marquée. Tandis que l'iPad Air 2 s'affiche toujours comme la tablette la plus rapide, les iPad Pro sont devant. Mais l'iPad Pro 12,9 a un train d'avance (ou deux !). Quant l'iPad Pro 9,7 pouces est 30% plus rapide que l'iPad Air 2, l'iPad Pro 12,9 pouces est deux fois plus rapide que l'iPad Air 2 et 55% plus performant que l'iPad Pro 9,7 pouces. Un résultat qui ne semble pas être le fruit que de la seule différence de quantité mémoire.

Benchmark : 522-5520


Enfin, 3DMark confirme l'avantage de l'iPad Pro 12,9 pouces sur le modèle 9,7 pouces mais de manière bien plus réduite. Ici la partie graphique de l'A9X est 2% plus rapide sur iPad Pro 12,9 pouces que sur iPad Pro 9,7 pouces. Un iPad Pro 9,7 pouces qui est 50% plus rapide que l'iPad Air 2. Tout de même !

L'A9X confirme ses très bonnes prestations déjà observées avec l'iPad Pro 12,9 pouces. Le gain face à l'iPad Air 2 est tout de même assez bluffant, particulièrement sur la partie graphique où d'une génération à l'autre Apple grappille tranquillement 50% de performances. De quoi faire rêver les architectes de GeForce et Radeon ! Reste que cette puissance n'est à l'heure actuelle que peu exploitée sur iPad Pro, les applications étant finalement peu nombreuses à profiter de telles performances sauf peut être le montage de vidéos 4K notamment.

Photo

L'une des nouveautés de l'iPad Pro 9,7 pouces étant son capteur photo, maintenant aligné dans ses capacités sur celui de l'iPhone 6s, nous nous sommes logiquement intéressé à ses performances en la matière. Nous comparons ici iPad Pro 9,7 pouces et iPad Air 2. La couche logicielle pour la partie photo ne change pas face à l'iPad Air 2 si ce n'est pour exposer des fonctionnalités précédemment absentes comme le Flash ou bien Live Photo.

015E000008404138-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-sc-ne-de-test-jour.jpg
015E000008404148-photo-apple-air-2-sc-ne-de-test-jour.jpg

Scène de test : à gauche iPad Pro 9,7 pouces, à droite iPad Air 2


En pleine luminosité, l'iPad Pro 9,7 pouces est effectivement bien meilleur que son prédécesseur. Notre scène de test étant effectivement particulièrement bruitée sur iPad Air 2. Qui plus l'iPad Pro 9,7 pouces offre plus de détails.

015E000008404140-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-sc-ne-de-test-night.jpg
015E000008404150-photo-apple-air-2-sc-ne-de-test-nuit.jpg

Scène de test en faible luminisotié: à gauche iPad Pro 9,7 pouces, à droite iPad Air 2


En faible luminosité si l'iPad Pro 9,7 pouces n'excelle pas, certains objets de notre scène étant particulièrement sombres, le piqué demeure et l'image est relativement propre. De son côté, l'iPad Air 2 trébuche avec une image encore plus bruitée qu'en condition normale.

Autonomie

Depuis le tout premier iPad, Apple se tient à une autonomie connue et reconnue : 10 heures. Sans grande surprise cet iPad Pro 9,7 pouces se conforte à la règle en offrant une autonomie effective égalant la promesse. Durant nos divers tests nous avons pu noter une autonomie légèrement supérieure à 9 heures avec une utilisation qui mixe série Netflix, Safari, un peu de mail, du AirPlay par ci par là et quelques lancements de Word notamment. Comme ses prédécesseurs donc, l'iPad Pro 9,7 pouces peut être utilisé plusieurs jours d'affilé sans être rechargé en permanence. Si la charge est toujours longue, à l'instar des iPad conventionnels, elle est heureusement plus rapide que sur iPad Pro 12,9 pouces. Apple accompagne d'ailleurs cet iPad Pro 9,7 pouces d'un chargeur 10 Watts.Avec l'iPad Pro, en version 9,7 pouces, Apple renouvelle sa tablette vedette en proposant de belles, voire de très belles avancées. Le processeur A9X déjà éprouvé dans la variante 12 pouces de l'iPad Pro offre des prestations de haut vol et garantit à la tablette réactivité et vélocité, deux paramètres qui permettent d'envisager l'avenir avec plus de sérénité. Les esprits chagrins retiendront les seulement 2 Go de mémoire embarquée contre 4 Go pour l'iPad Pro 12,9 pouces.

Au-delà du processeur, et si le châssis ne change quasiment pas, on apprécie le nouvel écran et ses progrès en termes de justesse des couleurs, notamment. Avec une saturation plus précise, l'écran est aussi plus lumineux. La technologie TrueTone en revanche pourra en horripiler certains, notamment les créateurs de contenu (ils pourront la désactiver assez facilement).

Le nouveau système audio est lui franchement bienvenu pour, par exemple, profiter de ses séries que ce soit sur Netflix ou ailleurs ! La partie photo progresse aussi et là encore, l'utilisateur est gagnant. Reste bien sûr à savoir si le flash sur une tablette est véritablement utile ? Si vous n'êtes pas convaincu, la caméra en façade Facetime HD à 5 mégapixels a des avantages bien plus évidents notamment pour les appels Facetime ou Skype.

0226000008403056-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-dos.jpg


L'arrivée d'accessoires dans la famille iPad est un signe des temps qui ne trompe pas. Si le Smart Keyboard aujourd'hui proposé par Apple n'est pas opportun puisque non disponible en AZERTY, le stylet est, lui, beaucoup plus intéressant. Il ouvre l'iPad Pro à des usages jusqu'alors inédits qui pourraient, si vous êtes graphiste ou dessinateur, sérieusement vous faire de l'œil. Reste un regret, le prix de cet accessoire... 109 euros TTC.

Apple semble avoir visé les Ultrabook et la tablette Surface avec ce nouvel iPad ; un positionnement affirmé largement lors de la keynote introductive, Apple présentant l'iPad Pro comme le remplaçant naturel de l'ordinateur portable. Dans l'exécution nous n'avons guère à redire sur cette vision. L'iPad Pro reste un modèle du genre pour qui envisage l'achat d'une tablette. En revanche, des doutes sont permis sur la cible et l'adéquation de l'environnement logiciel : de nombreuses applications professionnelles sont encore manquantes à l'appel, ou limitées dans leur fonctionnalité, alors que bien souvent leurs homologues PC ou Mac sont plus abouties et pensées autour du couple clavier/souris. Du reste, iOS 9.3 n'est toujours pas le système d'exploitation le plus abouti pour la productivité en situation de mobilité. Son implémentation du multitâche fenêtré est encore largement perfectible, alors que les apps compatibles sont peu nombreuses.

028A000008402478-photo-apple-ipad-pro-9-7-pouces-smart-keyboard-3-vs-ipad-pro-12-9-pouces.jpg
L'iPad Pro 12,9 pouces et son Smart Keyboard vs l'iPad Pro 9,7 pouces


Reste une question : qu'est ce qui fait de cet iPad un iPad Pro ? S'agit-il d'une sorte d'iPad Air 3 ou d'une vraie référence appelée à exister en parallèle du modèle plus grand public ? Une question légitime, d'autant plus légitime même, lorsqu'on s'arrête sur le positionnement tarifaire de la nouvelle gamme iPad Pro. Car Apple a sérieusement revu ses prix à la hausse, au point de se tirer une balle dans le pied et de se faire cannibaliser par ses propres gammes. Pour la coquette somme de 1 200 euros TTC, préférez-vous un MacBook Air 13 pouces 256 Go ou un iPad Pro 9,7 pouces 256 Go (sans stylet ni clavier) ? La réponse est, de notre point de vue, loin d'être en faveur de l'iPad et plus globalement, la disparition du modèle 64 Go pose interroge, tout comme les hausses de prix assez importantes face à l'iPad Air 2.

Des choix tarifaires qui desservent à notre sens l'iPad Pro et le cantonnent à un usage de niche, d'aucuns diront de luxe, pour qui a les moyens de se l'offrir. On imagine qu'Apple rétorquera que l'iPad Air 2 a vu son prix baisser et que pour les acheteurs soucieux de leur budget, il y a toujours l'iPad Air 2 16 Go Wi-Fi à 439 euros TTC et le modèle 64 Go à 545 euros (avec toujours un delta de 120 euros en plus pour le modèle Wi-Fi + Cellular). C'est exact, sauf qu'aucun de ces modèles n'a de clavier Apple ou plus important en l'état de stylet. Dommage !

Et d'ajouter pour finir qu'à quelques mois d'écart, l'iPad Pro 9,7 pouces profite tout de même de vrais progrès fonctionnels face à son grand frère en 12,9 pouces : on pense à l'écran qui s'améliore encore, mais aussi au couple de caméras mis à niveau pour égaler l'iPhone 6s et se doter d'un flash.

L'iPad Pro 9,7 pouces s'affiche donc comme l'iPad le plus rapide et le plus polyvalent d'Apple, à la finition toujours aussi impeccable, mais ceci a un prix, hélas toujours plus élevé.

Apple iPad Pro 9,7 pouces

7

Les plus

  • Performances de haut vol
  • Ecran toujours plus beau
  • APN amélioré notablement
  • Stylet intéressant pour certains usages

Les moins

  • Prix déraisonnable au vu du positionnement
  • Toujours pas de Smart Keyboard Azerty
  • Prix des accessoires

Finition9

Ergonomie7

Autonomie8

Performances9

Rapport qualité / prix6



Modifié le 16/04/2019 à 16h14
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Twitter emporte les droits video de la NFL
Le BB-8 de Sphero réagit au visionnage de Star Wars : Le Réveil de la Force
WhatsApp : une mise à jour pour des communications chiffrées
Une télé des années 70 modifiée pour accueillir un Chromecast
Microsoft : trois éditions du Surface Phone pour 2017 ?
Triton : des branchies artificielles pour respirer sous l'eau font polémique sur IndieGogo
La répression des fraudes réclamerait 48,5 millions d’euros à Apple pour des clauses illégales
Tesla explique ses retards par son
La PS4 passe en 3.50 le 6 avril : les jeux à distance sur PC et Mac au programme
Corel lance CorelDRAW Graphics Suite X8
Haut de page