Un employé d'Asus confirme l'arrivée d'une tablette Google

11 juin 2012 à 18h32
0
00FA000005225392-photo-tablette-google-photo-vol-e.jpg
Un employé d'Asus a confirmé à un journaliste du site Android Authority l'arrivée prochaine de la tablette de Google. Cette dernière pourrait être baptisée Nexus 7 et présentée fin juin, à l'occasion de la conférence I/O de l'entreprise.

C'est dans les allées du Computex que le site a glané cette information qui aide à lever petit à petit la brume autour de la mystérieuse tablette de Google. Cette dernière, présente sur deux photos volées en fin de semaine dernière, affichait de manière évidente le logo d'Asus : c'est donc sur le stand de la firme qu'Android Authority est allé pêcher des infos, avec succès.

L'employé, qui a désiré rester anonyme - ce qui se comprend - a suggéré que la tablette disposerait d'un écran tactile 7 pouces, d'un processeur quad-core Tegra 3 de NVIDIA et d'Android 4 Ice Cream Sandwich, la moindre des choses pour un terminal Google. Côté prix, si le mystère plane, la firme de Mountain View pourrait proposer sa tablette à un prix compétitif pour rivaliser avec le Kindle Fire d'Amazon, dont le marché d'applications Android dédié fait de l'ombre à Google - soit entre 150 et 250 dollars, selon le site.

La conférence I/O, fin juin, pourrait être l'occasion de découvrir concrètement cette tablette. Affaire à suivre !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top