Ça y est, Starlink est officiellement disponible pour un usage semi-nomade

Eric Bottlaender
Par Eric Bottlaender, Spécialiste espace.
Publié le 24 mai 2022 à 16h48
Parce que la nature, ça se partage mieux en haut débit, non ? © SpaceX / Starlink
Parce que la nature, ça se partage mieux en haut débit, non ? © SpaceX / Starlink

Pour ceux qui vivent de la « van life » tout en voulant une connexion haut débit, SpaceX ouvre désormais son service Starlink en itinérance. L'heure de la fibre dans les camping-cars ? Mais gare aux conditions, et à l'addition.

L'entreprise précise que ce n'est pas prévu pour une utilisation en mouvement (même si ça fonctionne).

Influenceurs, à vos antennes !

Au fur et à mesure du déploiement des satellites Starlink et de l'ouverture du service au sol, de nombreux utilisateurs ont testé sur différentes plateformes les antennes de SpaceX lors de leur voyage. Pourtant, auparavant, cette façon de faire était a minima déconseillée : l'entreprise expliquait que son antenne devait être installée sur un site fixe, de préférence un foyer ou un lieu de travail.

À présent, après son offre entreprise, la firme californienne propose l'option « Starlink pour Camping-Car » qui permet d'en profiter loin de chez soi. Mais pour un tarif additionnel qui fait grimper la facture à 124 euros par mois… auquel il faudra encore ajouter 634 euros d'antenne à payer d'emblée et 71 euros d'expédition (en France), soit un total musclé de 700 euros pour le premier mois.

Attention aussi si vous prévoyez d'inonder Instagram avec vos photos de van-lifeurs dès cet été. Même si la livraison est annoncée « sans délai », certains utilisateurs du service fixe doivent déjà attendre jusqu'à 2023. L'itinérance sera-t-elle un coupe-file dans les longues listes d'attente ?

Les criquets, la lavande et mon Starlink

Outre la mobilité, l'un des avantages de cette nouvelle option est de proposer une souscription souple : Starlink pourra être désactivé durant les mois où le service n'est pas utilisé, en fonction des besoins. L'offre vise une clientèle aisée, probablement néo-urbaine avec la mode des vans (et de leurs loueurs), mais aussi des « tiny houses », voire celle des grands voyageurs hors des sentiers battus. Gare néanmoins à bien prendre la taille de l'antenne en compte, elle n'est pas au format poche (et comme le précise Elon Musk, elle est taillée trop grande pour une voiture)…

Aussi, une petite enquête de The Verge, qui a parcouru les conditions d'utilisation, montre que les utilisateurs du service semi-nomade sont dépriorisés sur le réseau face aux antennes et forfaits « fixes ». Il faudra donc volontairement rester loin des zones urbaines ou des autres usagers équipés…

Eric Bottlaender
Par Eric Bottlaender
Spécialiste espace

Je suis un "space writer" ! Ingénieur et spécialisé espace, j'écris et je partage ma passion de l'exploration spatiale depuis 2014 (articles, presse papier, CNES, bouquins). N'hésitez pas à me poser vos questions !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
mrassol

J’utilise starlink au quotidien sur une plateforme logistique, ASK ME ANYTHING !

Martin_Penwald

@mrassol
Est-ce que tu aimes les films de gladiateurs ?

mrassol

Oui

malak

Ta plateforme est perdue au fin fond de l’Afrique?

userresu

Puisque tu es utilisateur récurrent de cette solution, as-tu déjà eu des problèmes de latence ? Et, en moyenne, quels sont les débits atteignables en Upload et Download ? Merci :slight_smile:

c1ubic

@mrassol , je croyais que le service n’était plus dispo en france?

Pierro787

Ça va clairement mettre un sacré coup de frein aux offres semi mobiles pros pour journalistes de type inmarsat facturées 2 ou 3 fois plus chères.

Une liaison vidéo HD montante vers un satellite géostationnaire dédié depuis une parabole mobile est hors de prix et réservé à des productions très fortunées.

Starlink offre désormais ce genre de service à des équipes amateurs ou même des particuliers fortunés.

Par contre, l obligation d un ciel dégagé interdit l usage dans des zones boisées ou urbaines.

Martin_Penwald

@Pierro787

Starlink offre désormais ce genre de service à des équipes amateurs ou même des particuliers fortunés.

Ah ce prix-là, c’est même accessible au pignouf de base vu le coût des abonnements mobiles aux États-Unis. Et si on peut avoir le service disponible au Canada pour le même prix, c’est très avantageux.

Je soupçonne que si le service n’est pas encore vendu en tant que liaison mobile, c’est seulement une question de régulation, les licences d’exploitation étant pour l’instant limitées aux terminaux fixes. Mais je ne pense pas qu’il y ait un quelconque problème technique pour que ça fonctionne sur un véhicule en mouvement.

malak

« Mais je ne pense pas qu’il y ait un quelconque problème technique pour que ça fonctionne sur un véhicule en mouvement. »
Bah si… même Musk le dit. L’antenne est motorisée, doit être à l’extérieure, elle n’est pas conçue pour résister à un déplacement dans l’air sur un véhicule, ni à s’ajuster constamment.
Déjà qu’elle coûte très cher à produire, s’ils devaient également répondre aux critères techniques pour cela, tu multiplies le prix par deux.

mrassol

Non au fin fond de la Bretagne, c’est pareil, mais sans la secheresse, un ADSL a 4Mbps, une fibre prévue dans 10 ans, une 4G anémique.

On a des microcoupures de 1s toutes les 2h, si il n’y a pas de VPN, c’est plutot transparent, on est a environ 100Mbps en down et 30 en up. Un ping autour des 45ms

Je l’ai recu le lendemain de l’interdiction et branchée 5 jours plus tard, et a cet instant, c’est toujours fonctionnel.

Ou par mauvais temps