Emily White quitte déjà la tête des opérations de SnapChat

Par
Le 16 mars 2015
 0
Deux mois après avoir refusé 3 milliards de dollars de la part de Facebook en novembre 2013, SnapChat débauchait Emily White, la directrice des opérations d'Instagram. Elle sera restée à peine plus d'un an.

Emily White était le recrutement phare de Snapchat. Nommée directrice des opérations en 2013, elle vient de quitter la start-up, rapporte le site Re/code. « Emily est une dirigeante talentueuse et nous la remercions pour toutes ses contributions au sein de SnapChat », a confirmé la société d'Evan Spiegel auprès du site.


0230000007953527-photo-emily-white.jpg
Emily White est restée à peine plus d'un an mais a posé les bases de la monétisation - Crédit : Instagram.


Selon des sources proches du dossier, ce mouvement est lié à une volonté du PDG et fondateur - entré en 2014 dans le cercle des milliardaires selon le classement Fortune 500 - de prendre plus de responsabilités dans la société. Comme le rappelle Re/code, c'est le troisième départ chez SnapChat depuis le début de l'année.

Trois départs de responsables en deux mois


En janvier, le responsable commercial Mike Randall s'en allait, suivi un mois plus tard de la responsable des ressources humaines, Sara Sperling. Tous deux étaient d'anciens de Facebook, comme Emily White, qui épaulait le fondateur d'Instagram, Kevin Systrom. Le départ de cette dernière laisse un goût plus amer.

Elle avait été recrutée pour aider SnapChat à prendre la voie de la monétisation. Le réseau social, dont le nombre de membres est évalué à 200 millions, n'avait jusque-là aucun modèle économique. C'est sous son impulsion que deux formats publicitaires verront le jour en 2014, mais aussi un modèle un peu plus original.

Plutôt que de n'afficher que des bannières ou vidéos promotionnelles qui auraient pu être vécues comme polluantes, Emily White a ouvert la voie, en janvier 2015, aux médias. CNN, Yahoo, National Geographic, Vice ou ESPN utilisent déjà ce canal, plébiscité par les adolescents, en quête d'une nouvelle audience.

SnapChat attire les médias et le géant Alibaba


En diffusant du contenu - consultable pendant 24 heures - et en le monétisant avec de la publicité, SnapChat crée deux leviers. Le premier est celui du partage entre les membres. Le second est la rémunération via l'affichage des annonces. Bien sûr, un partage de la valeur est opéré entre les médias et le réseau social.

Sans ces initiatives - qui commenceraient à porter leurs fruits, car les annonceurs sont soucieux d'adresser un public jeune et captif -, SnapChat n'aurait pas levé 485 millions de dollars fin décembre, le valorisant à plus de 15 milliards. Début mars, l'application recevait même 200 millions de dollars du géant chinois Alibaba.


A lire également :



Télécharger Snapchat pour iOS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top