Snapchat : le PDG avoue ne pas être à l'origine du concept de la photo éphémère

Par
Le 10 septembre 2014
 0
Snapchat vient de publier un communiqué dans lequel il explique avoir signé un accord avec Franck Reginald visant à clarifier publiquement les origines de la conception de son application.

00af000007535213-photo-snapchat-logo-2014.jpg
L'application Snapchat se distingue sur le marché des messageries mobiles en proposant aux mobinautes de capturer des photos puis de déterminer des droits d'accès limités à quelques secondes avant de l'envoyer vers un destinataire.

Le concept a fonctionné, notamment auprès des plus jeunes. Toutefois, après une série d'actions en justice, le PDG Evan Spiegel et le directeur technique Robert Murphy ont reconnu officiellement ne pas être à l'origine de ce concept.

Facebook avait premièrement tenté un rachat de SnapChat à 1 milliard de dollars, puis après un premier refus, la firme de Mark Zuckerberg proposa 3 milliards de dollars à M. Spiegel. Après avoir refusé cette seconde offre, la société Snapchat serait en négociations avec plusieurs investisseurs, parmi lesquels nous retrouvons le mastodonte chinois du e-commerce Alibaba. Après cette levée de fonds, la société serait alors évaluée à 10 milliards de dollars.

Il y a toutefois une ombre au tableau. Franck Reginald Brown a déposé une plainte devant la cour suprême de Los Angeles. Ce dernier affirme en effet avoir pris part au développement de l'application Snapchat. Dans un communiqué de presse, discrètement publié hier à l'heure où les médias se sont tournés vers la conférence d'Apple, la société Snapchat explique que Reggie Brown est le premier à avoir eu l'idée de créer une application permettant d'envoyer des photos éphémères lorsqu'il était étudiant à l'université de Standford. Et d'ajouter : « puis il a collaboré avec Spiegel et Murphy sur le développement de Snapchat  ».

Snapchat n'a pas précisé la manière dont Franck Reginald Brown sera dédommagé. Toutefois, ce n'est pas la première histoire du genre. L'on se souvient des frères Winklevoss, lesquels avaient clamé à plusieurs reprises avoir eu l'idée du réseau communautaire Facebook avant que Mark Zukerberg ne les double. En 2008, ces derniers ont obtenu gain de cause et reçu 68 millions de dollars de dédommagement, une somme basée sur la valorisation de l'entreprise à cette époque. Les plaignants avaient estimé avoir été floués mais ont abandonné leurs poursuites en cour suprême.




Télécharger Snapchat pour iOS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top