Test Asus ROG Phone : le gaming mobile dans toute sa splendeur, mais pas à n’importe quel prix

Alexandre Boero Contributeur
17 mai 2019 à 18h17
0
La note de la rédac
Premier smartphone gaming du constructeur taïwanais, le ROG Phone se lance avec audace sur un marché tout récent. Avec ses nombreux accessoires, le smartphone voit ses usages se démultiplier.

Beaucoup ont entendu parler du ROG Phone, le premier smartphone gaming d'Asus, constructeur spécialiste du genre, mais peu ont encore eu l'occasion de vérifier ce que la bête avait dans le ventre. Clubic a pu le retourner dans tous les sens pour vous livrer un avis qui soit le plus complet possible, à la hauteur de ce que Asus nous propose, avec ce mobile orné de cinq accessoires (voire six, nous allons en reparler), qui font de lui un véritable couteau suisse du gaming, suscitant curiosité et impatience. Embarquement immédiat !

ROG Phone Test couv 2.png
Asus pose une patte "gaming" sur le ROG Phone (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Avant de vous laisser découvrir plus bas la fiche technique complète de l'Asus ROG Phone, puis le détail de ses performances et surtout notre mise en situation avec les nombreux accessoires, laissez-nous brièvement vous présenter le smartphone.

Le ROG Phone, c'est la toute première génération de smartphones ROG du fabricant Asus. Commercialisé depuis fin 2018, le mobile propulsé sur Android, et proposé au prix de 799,99 euros sur le site officiel du constructeur, affiche des performances dignes de ce que l'on peut attendre d'un smartphone gaming. Il est cependant limité par les contraintes de son système exploitation. Au-delà de ses performances, de sa qualité d'image et de sa très belle autonomie, ce sont les accessoires qui le mettent en valeur, littéralement. Si vous vous équipez de l'ensemble de la gamme, votre smartphone peut tantôt se transformer en Nintendo Switch, en 3DS ou en PS Vita, et peut matcher avec votre PC. Et dire que le marché des smartphones gaming (Razer Phone, Xiaomi Black Shark Helo, Pocophone F1, Honor Play etc.) est tout récent et n'a pas encore montré tout son potentiel.


Asus ROG Phone : la fiche technique

Le modèle fourni par Asus pour mener à bien ce test fut doté de 8 Go de RAM et de 512 Go de stockage, dont 17 Go sont réservés à Android.

    Le ROG Phone, c'est :
  • Écran : 6'' FHD AMOLED HDR - 90 Hz - 1 ms - HDR
  • Définition : 2160 x 1080 pixels
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon S845 Octo-Core - 2,96 Ghz
  • Mémoire vive : 8 Go de RAM
  • Stockage de base : 128 Go - 512 Go
  • Batterie : 4 000 mAh + Fast Charging - Ventilateur AeroActive - Système de refroidissement interne
  • Réseau sans fil : WiFi 802.11ad - Bluetooth V 5.0
  • Étanchéité : Résistant aux éclaboussures mais non étanche
  • Capteur : Lecteur d'empreinte digitale - Air Trigger
  • Prise jack 3,5 mm : Oui
  • Caméras : 8 mégapixels à l'avant - 12 mégapixels + 8 mégapixels à l'arrière
  • OS : Android 8.1 + ROG UI
  • Dimensions : 158,83 mm - 76,16 mm - 8,65 mm
  • Poids : 200 g
  • Coloris : Noir
  • DAS : Tête : 0,960 W/kg tête (limite fixée par l'ANFR à 2,0 W/kg) - 1,597 W/kg (limitée par l'ANFR à 2 W/kg)
  • Audio : 2 haut-parleurs stéréo avant - 2 haut-parleurs à 5 aimants avec ampli - 3 micro internes
  • Prix : 799 euros TTC

Le ROG Phone est fourni avec son chargeur de type USB-C ainsi qu'un petit ventilateur, l'AeroActive, qui trouve son utilité dès lors que l'on pousse un peu le smartphone. L'autre avantage de l'objet, au-delà de protéger le mobile d'une trop forte augmentation de sa température, est qu'en se connectant au ROG Phone, il crée deux nouveaux ports centraux (un USB-C et une prise jack) qui permettent de recharger son mobile et de brancher son casque ou ses écouteurs sans être dérangé par les fils sur le côté. Tous les autres accessoires sont accessibles mais en supplément.

AeroActive Asus ROG Phone
L'AeroActive, ce ventilateur si pratique (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Des lignes futuristes appréciées des gamers

Le design d'un smartphone constitue une arme qui peut être superficielle mais ô combien importante lorsqu'on s'apprête à investir une somme qui avoisine les 1 000 euros et qui les dépassera allègrement une fois les accessoires acquis. Le ROG Phone ne surprend guère. Si le devant du smartphone ne paye pas de mine, l'arrière est bien plus travaillé et attire l'œil des gamers, avec des lignes futuristes et la présence du logo de Republic of Gamers au dos qui peut d'ailleurs s'allumer via la fonctionnalité Éclairage Aura, en passant par le Centre de jeux.

Concernant l'écran, le ROG Phone n'est pas en reste, fort de son écran AMOLED au taux de rafraîchissement de 90 Hz qui offre une belle fluidité en plein jeux, dont on peut aussi profiter grâce à un temps de réponse ultra-mince de 1 ms, histoire de pouvoir dégainer plus vite. Le support du HDR reste appréciable pour de meilleurs graphismes.

Des performances encourageantes, qui nécessitent de pousser à fond les graphismes

Le ROG Phone embarque un processeur Snapdragon 845, qui n'a rien de surprenant mais dont la version S845 offre des cœurs surcadencés à 2,96 GHz, ainsi que 8 Go de mémoire vive. Qu'on se le dise, de telles performances facilitent le plaisir de télécharger les meilleurs jeux existants et de pousser les graphismes au maximum, ce que nous avons fait.

En outre, notons la présence importante des AirTriggers, que l'on doit activer soi-même via le mode X, accessible depuis le Game Center, centre névralgique du mobile. Ces gâchettes tactiles, intégrées sur les côtés de l'appareil, s'avèrent bien utiles pour profiter de quelques jeux, notamment les FPS, qui s'y prêtent bien.

Hors gaming pure, le ROG Phone se montre particulièrement convaincant s'agissant d'un usage « bureautique. »

Dans le détail, le ROG Phone ne nous déçoit pas au niveau de ses performances, en intégrant honnêtement le top 30 sur AnTuTu. Avec 283 738 points, et en devançant les smartphones de famille S9 (Samsung), l'appareil fait bonne figure. Mais il apparaît désormais bien loin de mobiles comme le OnePlus 7 Pro, sorti seulement un semestre plus tard.

antutu green Asus ROG Phone.jpg
Sur AnTutu, à gauche, et Geekbench, à droite, le ROG Phone se défend bien (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Nous avons ainsi pu sans problème pousser Fortnite sur le ROG en conservant les plus hauts graphismes sélectionnables (Qualité dite « Épique sur le jeu). Après une bonne demi-heure de jeu, pas de latence, ni de déconnexion ou bug apparent.

Test Asus ROG Phone Fortnite
Fortnite tourne bien et en qualité maximale sur le ROG Phone (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)


Une autonomie honnête et une recharge rapide

La question est importante et l'est d'autant plus que nous faisons face à un smartphone purement destiné aux gamers. Pour pouvoir résister aux hautes cadences et à la gourmandise de certains jeux, le ROG Phone a été doté par Asus d'une généreuse batterie atteignant les 4 000 mAh. Attendez-vous à au moins une demi-journée d'utilisation à pleine puissance et sans interruption, même avec des graphismes poussés.

Sur une utilisation plus légère qui se limiterait presque à de la simple téléphonie (même les plus grands jours ont besoin de se reposer !), le ROG Phone peut tenir plusieurs jours, voire une semaine entière avant de s'épuiser. Et si vous le laissez tranquillement en veille sans le solliciter, sa batterie tient bien deux semaines.

Vous l'aurez compris, l'autonomie de la batterie du ROG Phone (à court et à long terme d'ailleurs) dépend évidemment de l'intensité d'utilisation à laquelle vous soumettez l'appareil, tout en sachant que vous pourrez vous offrir de bonnes séances de jeu. Notons par ailleurs que de 0 à 100%, la batterie ne met que deux petites heures pour se recharger.

ROG Phone Test
(Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

La photo, pas une priorité, mais pas négligée non plus

À première vue, la photo et la vidéo ne sont pas des fondamentaux du ROG Phone, mais ils restent indispensables. Ainsi, Asus a décidé de ne pas les négliger en se calquant sur son Zenfone 5 de 2018 et en l'équipant d'un premier module arrière grand-angle en capteur 12 mégapixels et une IA qui ajuste les paramètres selon la « scène reconnue » (personne, neige, ciel, coucher de soleil etc.) et un second, très grand angle (120°) à capteur 8 mégapixels.

En journée, la prise de vue est belle, les couleurs sont agréablement renforcées notamment au niveau du ciel et des arbres. Le mur du bâtiment sur la gauche de la photo, était assez illuminé par l'appareil. L'IA du ROG Phone l'a rendu moins agressif au moment du rendu. C'est satisfaisant.

Photo jour extérieur Asus ROG Phone
(Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Sans grand surprise, le soir, le cliché est nettement moins convaincant. Les informations lumineuses (éclairage municipal sur la gauche et panneau publicitaire au centre en arrière-plan) ressortent mal, et les couleurs ne sont pas suffisamment homogènes. Si vous vous concentrez sur un focus, alors le résultat est encore pire.

Photo nuit extérieur Asus ROG Phone
(Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

On retrouve un autre module de 8 mégapixels à l'avant. En mode selfie et en mode portrait, le ROG Phone fait le job et vous contentera bien assez avec une gestion là-aussi agréable des couleurs, même si les ombres ne sont pas totalement maîtrisées. Notons, aspect positif de la chose, que l'on peut voir le flou en temps réel.

Photo portrait Asus ROG Phone
(Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le test dans le test... faisons le tour des accessoires du ROG Phone

¤ ASUS Professional Dock :

Asus_Professional_Dock-large
ASUS Professional Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

De quoi s'agit-il ? Grâce à lui, vous pouvez relier le ROG Phone à une télévision ou moniteur pour directement projeter le contenu de votre écran, que ce soit du jeu ou de la vidéo, depuis le smartphone sur l'écran en question.

Pour cela l'appareil est équipé de deux ports USB type A et surtout d'un USB type C, pour y brancher clavier et souris. On y trouve aussi un port HDMI et un Gigabit Ethernet.

La câble mesure 60 centimètres de longueur, il est en polycarbonate, en plastique donc. Le dock pèse 105 grammes et mesure 10 centimètres de long, 6 cm de large, et 1,56 cm d'épaisseur.

Asus_Professional_Dock-Phone
ASUS Professional Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Petite précision... le Dock est compatible avec d'autres smartphones d'Asus : le Zenfone 3 Ultra et le Zenfone 3 Deluxe.

L'Asus Professional Dock est proposé au prix de 79,99 euros TTC.

Asus_Professional_Dock-ports
ASUS Professional Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

¤ ASUS GameVice

Asus_GameVice-ecran
ASUS GameVice (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

La ressemblance avec une PS Vita ou une Nintendo Switch peut paraître frappante, mais l'utilité du GameVice est réelle. L'objet fait office de joypad, de manette du ROG Phone, qui transforme le mobile en console portable. Il est sans aucun doute l'un des deux accessoires phares du smartphone. On y retrouve le joystick, les boutons multidirectionnels et bien sur les gâchettes.

Asus_GameVice_Nu
ASUS GameVice (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

L'accessoire intègre très facilement le smartphone, l'appairage est simple et notons qu'il est compatible avec une liste importante de jeux puisqu'il prend en charge le catalogue Google Play Store ainsi que l'appli Gamevice Live. Il est notamment possible de jouer à PUBG ou Fortnite avec. Dans le cas où les touches des jeux ne correspondent pas, il est possible de procéder au mappage des touches en passant par le menu contextuel Génie du Jeu d'Asus, qui permet d'associer un bouton de la manette à une commande du jeu. La limite reste son utilisation de contenus Android.

Le GameVice, disponible contre 99,99 euros, embarque un port USB type C, pèse 160 grammes sans le ROG Phone et mesure près de 25 centimètres. Il est aussi en polycarbonate.

Asus_GameVice-ports
ASUS GameVice (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

¤ ASUS WiGig Dock

Asus_WiGig_Dock
ASUS WiGig_Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Sans vouloir l'offenser, le Asus WiGig Dock est l'accessoire d'un accessoire. On vous explique... Son rôle de station lui permet de se connecter à une télévision ou à un moniteur en HDMI pour diffuser ce que l'on voit sur le ROG Phone, grâce au Gamevice qui le transforme en manette, faisant de lui véritable console de salon de type Nintendo Switch. Il ne faut que quelques secondes pour associer les deux appareils.

Asus_WiGig_Dock-ports
ASUS WiGig_Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le principe est, vous l'aurez compris, assez similaire aux fameuses clés Chromecast estampillées Google. Avec la technologie WiGig, la latence est censée être proche de 0 (moins de 20 ms), avec un WiFi dont les capacités lui permettent de streamer des images depuis votre smartphone à une vitesse on ne peut plus satisfaisante : 4,6 Gbps. Le test sur Fortnite est plutôt concluant.

Outre son port HDMI, le WiGig Dock d'Asus possède un port USB 3.0. Il pèse 385 grammes. Comptez 269,99 euros pour en faire l'acquisition.

Asus_WiGig_Dock-plan
ASUS WiGig_Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

¤ ASUS Mobile Desktop Dock

Asus Mobile Desktop Dock
ASUS Mobile Desktop Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le Mobile Desktop Dock remplit la mission de transformer le ROG Phone en véritable PC de bureau, un peu à l'instar du décrié Samsung DeX. Clavier, souris, casque câble réseau, un voire plusieurs écrans... il est possible de relier plusieurs périphériques à la station. On peut aussi faire du smartphone un écran principal, et faire de son moniteur ou d'un téléviseur un écran secondaire sur lequel peuvent apparaître les applications installées sur l'appareil.

Asus Mobile Desktop Dock
ASUS Mobile Desktop Dockk (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

L'inconvénient de la chose, c'est qu'on ne navigue pas sur un OS d'ordinateur mais sur Android, et tout le monde sait qu'un système d'exploitation mobile n'est franchement pas adapté à répondre aux usages d'un PC. Ce problème est le même pour les jeux, avec une majorité de titres qui ne sont pas adaptés à l'usage des périphériques compatibles avec les ordinateurs. Il est toutefois possible de mapper les touches en passant par Génie du Jeu, comme pour le GameVice.

Asus Mobile Desktop Dock
ASUS Mobile Desktop Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le Mobile Desktop Dock pèse 400 grammes et embarque un port Gigabit Ethernet RJ45, 4 sorties USB type A, 1 USB-C, 1 port HDMI et 1 port Display sans oublier l'entrée smartphone et l'entrée PC en USB 3.0. Un port HDD (Sata) pour disque dur et un lecteur de carte SD sont également intégrés à la station. L'objet est vendu 199,99 euros TTC.

Asus Mobile Desktop Dock
ASUS Mobile Desktop Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

¤ Asus TwinView Dock

Asus_TwinView_Dock
ASUS TwinView Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Symbole de la mobilité du ROG Phone, le TwinView Dock fait instinctivement penser à la Nintendo 3DS, avec son dispositif à double écran, mais boutons et touches directionnelles en moins. Son second écran présente l'aspect d'être un jumeau du smartphone, histoire de créer l'illusion d'un assemblage parfait, ce qui est plutôt bien joué. Cet écran secondaire vous permet de jouer, via le premier, tout en gardant un œil sur vos réseaux sociaux de streaming comme Twitch ou d'afficher un élément du jeu qui vous occupe, comme une map.

Asus_TwinView_Dock
ASUS TwinView Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

S'agissant des caractéristiques, le TwinView Dock embarque un écran 6 pouces AMOLED Full HD, un ventilateur Turbo Fan, une batterie 6 000 mAh qui vous assure plusieurs heures de jeu, et 4 haut-parleurs avant. Son poids (390 grammes) associé à celui du téléphone (environ 200 grammes) le rendent peut-être trop encombrant. Du côté de la connectivité, on retient 1 USB-C, une prise jack 3,5 mm et 1 emplacement de carte SD. L'accessoire est proposé au prix de 329,99 euros.

Asus_TwinView_Dock
ASUS TwinView Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le TwinView Dock est l'accessoire le plus cher du ROG Phone. Si à l'usage, les avantages sont intéressants et le potentiel réel, il n'est pas concevable d'imaginer un tel prix pour un double écran qui ne révolutionne pas non plus le monde. On ne peut que conseiller à Asus d'envisager un prix (beaucoup) plus raisonnable pour le TWD. Là, ça commencerait vraiment à avoir de la gueule.

Asus_TwinView_Dock
ASUS TwinView Dock (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

¤ Coque ASUS ROG Phone

Asus ROG Phone, coque
Coque du ROG Phone (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le ROG Phone case est le sixième et ultime accessoire du smartphone. Il présente l'avantage de ne pas gêner l'utilisateur lors de son utilisation, puisqu'on rappelle que le port de chargement se trouve au centre en position horizontale, et le système de refroidissement également. Certains douteront peut-être de son design, qui reste néanmoins dans le ton des autres accessoires du produit. En elle-même, la coque épouse parfaitement la forme et les reliefs du téléphone. Au dos, son éclairage sera appréciée de certains. La coque, qui pèse 32 grammes, est accessible contre 39,99 euros.

Asus ROG Phone, coque
Coque du ROG Phone (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)


Asus ROG Phone : l'avis de Clubic

Avec le ROG Phone, Asus fait partie des premiers constructeurs à se lancer sur le marché du smartphone gaming. C'est tout à son honneur. Au final, après avoir longuement testé le mobile, on en garde un agréable souvenir, le souvenir d'un appareil puissant, vif, plutôt élégant, dont la qualité d'image et les performances permettent d'encaisser du lourd sur la durée. Mais outre l'absence d'un port microSD et l'obstacle de l'OS Android, qui limite de pouvoir profiter de certains jeux grâce aux accessoires, ce sont les prix de ces mêmes accessoires qui nous chagrinent un peu. Le smartphone en lui-même n'est pas cadeau non plus, mais les accessoires sont pour certains hors de prix, parfois plus cher qu'une console, ce qui rend le tout encore inaccessible aux yeux du public. Asus ROG n'en a tout cas pas dit son dernier mot, puisqu'il se murmure qu'un ROG Phone 2 serait dans les tuyaux...

Asus ROG Phone

Les plus
+ L'écran AMOLED 90 Hz
+ Prise jack + USB-C
+ Un audio costaud
+ Les gâchettes AirTriggers
+ Les nombreux accessoires
+ Le Game Center
Les moins
- Le prix des accessoires
- L'absence de port microSD
- Une photo un peu en-deçà
- Un peu moins performant que son concurrent, le Razer Phone 2
Design
Ecran
Performances
Autonomie
Photographie
4.5



Test réalisé à partir d'un smartphone prêté par le constructeur
Modifié le 23/05/2019 à 11h11
12 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top