Test Sony Xperia 10 : taillé pour le cinéma, mais fait-il le poids ?

21 mars 2019 à 16h12
0
La note de la rédac
Après une année 2018 catastrophique en termes de ventes, la division mobile de Sony est entrée en profonde introspection. Au sortir de cette remise en question naquirent les Xperia 1 et Xperia 10 : représentants respectifs du haut et de la moyenne gamme du constructeur.

Un changement de nomenclature salutaire (on pouvait difficilement faire plus alambiqué que "XZ3"), qui s'accompagne cette année d'une toute nouvelle philosophie en matière d'affichage. Sony laisse la gué-guerre des encoches ou des écrans percés à d'autre, et table lui sur le ratio d'aspect pour se différencier.

Les Xperia 1 et Xperia 10, que nous testons aujourd'hui, embarquent en effet un écran au ratio de 21:9, le format cinémascope.

Le Xperia 10 est d'ores et déjà disponible pour 349€ dans les coloris bleu, noir, argent et rose. Il se décline aussi dans une version Xperia 10 Plus, dotée d'un écran de 6,5" et d'un zoom optique 2x.


Sony Xperia 10 : la fiche technique


Ce que Sony appelle une moyenne gamme pourrait facilement paraître pour de l'entrée de gamme, si l'on se prêtait au jeu de la comparaison avec des smartphones chinois signés Xiaomi ou Honor, par exemple. Malheureusement pour ce Xperia 10, ladite comparaison tombe sous le sens, au vu du tarif auquel il est affiché.

Le Sony Xperia 10, c'est :
  • Écran : 6 pouces (21:9), LCD IPS, définition de 2520 x 1080 pixels (457 ppi) couvrant environ 79% de la face avant
  • SoC : Snapdragon 630 (14 nm)
  • Mémoire vive : 3 Go
  • Stockage interne : 64 Go (extensible via micro SD)
  • Batterie : 2 870 mAh
  • Étanchéité : Non
  • Prise jack 3,5 mm : Oui
  • Appareils photo arrière : 13 MP (f/2.0) + 5 MP pour la profondeur
  • Appareil photo avant : 8 MP (f/2.0)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sur la tranche
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • OS : Android 9.0 Pie
  • Coloris : noir, bleu marine, argent et rose
  • Prix : 349€ ou 449€ pour le Xperia 10 Plus


Dans son écrin, le Xperia 10 s'accompagne d'un chargeur rapide 18 W (Quick Charge 3.0), d'un câble USB-C et d'une paire d'écouteurs.

Sony Xperia 10 test
Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Comme il est de coutume chez les constructeurs plus établis : point de coque de protection, ni de film protecteur disposé sur l'écran. Heureusement, un verre Gorilla Glass 5 de Corning protège son précieux écran LCD.

Un design longiligne fidèle à la marque Xperia


À l'écrit, difficile de rendre compte des dimensions réelles du smartphone. Les photos, fatalement déformées par l'objectif, ne parviennent pas mieux à vous figurer à quel point le Xperia 10 est un appareil longiligne.

Sony Xperia 10 test
Les dimensions peu conventionnelles du Xperia 10. Crédits : Sony

Avec ses 156 mm de haut pour 68 mm de large (8,4 mm d'épaisseur), le Xperia 10 est un téléphone qui vous permet de toucher votre majeur avec votre pouce lorsque vous le serrez dans votre main. Un form factor assurément original, qui comporte au moins autant d'inconvénients que d'avantages - sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir en détail.

Des dimensions exotiques, qui offrent une préhension exemplaire de l'appareil. Avec 162 grammes sur la balance, le Xperia 10 s'affirme comme un smartphone discret et équilibré.

Sony Xperia 10 test
Le format original du Xperia 10 lui offre une bonne prise en main. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Contrairement à la plupart de ses concurrents, Sony se refuse toujours à la mode de l'encoche, de la "goutte d'eau" et encore moins de l'écran percé. Le Xperia 10 a des bordures, et plutôt généreuses avec ça. Heureusement, la face avant est plutôt harmonieuse, et l'essentiel de l'espace inutilisable est positionné dans le front de l'appareil - lequel loge bien entendu le haut-parleur et le capteur photo avant.

L'arrière du téléphone est un peu moins heureux. Recouvert, comme l'est le cerclage, d'un plastique aux finitions métallisées un peu cheap. On apprécie en revanche le placement des deux modules photo, disposés de façon horizontale tout en haut de l'appareil, créant ainsi un bel équilibre visuel.

Sony Xperia 10 test
Le Xperia 10 ne jouit pas d'un design particulièrement premium. Crédits : Sony

On ne s'explique pas, en revanche, que Sony persiste à apposer le logo de la technologie NFC à l'arrière de ses smartphones comme si cela représentait encore une valeur ajoutée en 2019.

La tranche droite de l'appareil est plutôt chargée. De bas en haut on retrouve : le bouton d'allumage, le capteur d'empreintes digitales, et la gestion du volume. Une disposition un brin étrange, dans le sens où la préhension naturelle du téléphone suggérerait davantage que le capteur d'empreintes soit situé le plus haut possible. Du moins, si vous êtes droitier. Si vous êtes gaucher, il vous faudra de toute façon déverrouiller votre smartphone à l'aide de votre index.

Sony Xperia 10 test
Le capteur d'empreintes latéral. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À gauche, seul le tiroir abritant les deux cartes SIM et la carte micro SD se laisse observer. Fidèle à ses vieilles habitudes, Sony se refuse à opter pour un système de tiroir à "épingler", et opte pour un système à clipser des plus horripilants. Pourquoi tant de haine ? Simplement parce que la simple ouverture du tiroir donne lieu à un redémarrage du smartphone. Sys-té-ma-ti-que-ment. Et cela que vous souhaitez véritablement changer de carte SIM, ou que vous souhaitez retirer la carte mémoire.

Sony Xperia 10 test
Le tiroir où se logent les cartes SIM et micro SD, et donc la moindre ouverture redémarre le téléphone. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Au sud, le port USB-C est encadré par deux grilles de haut-parleur produisant un son mono de qualité suffisante pour apprécier des vidéos sur YouTube ou Facebook.

Sony Xperia 10 test
La partie sonore du Xperia 10 est plutôt soignée. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le haut de l'appareil laisse enfin apparaître le port jack 3.5 qui, une fois n'est pas coutume dans un smartphone de 2019, produit un son de très bonne facture. Un argument commercial pour Sony, qui dote son Xperia 10 des technologies DSEE HX ainsi que la diffusion LDAC pour une écoute optimale.

Un écran qui demande un temps d'adaptation


Si le Xperia 1 bénéficie d'une dalle affichant de la 4K HDR, celui du Xperia 10 doit se contenter d'un "simple" affichage FHD+. Les deux appareils profitent néanmoins des largesses (c'est le cas de le dire) du format 21:9, qui présente nous allons le voir de nombreux avantages et inconvénients.

Le premier, nous l'avons dit, est de permettre une préhension particulièrement agréable du smartphone. L'utilisation à une main est parfaitement faisable, bien que la navigation gestuelle inhérente à Android 9.0 n'aide pas vraiment à la rendre plus agréable. En effet : impossible de remapper le bouton de retour en arrière pour le positionner en bas à droite au lieu d'en bas à gauche, pas plus que d'activer un simple glissement vers l'intérieur de l'écran pour opérer un retour. Passons.

Sony Xperia 10 test
L'écran du Xperia 10 est impressionnant. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Il va également de soi que la lecture, aussi bien que le visionnage de vidéos sur Netflix ou toute autre plate-forme de SVoD sont un réel plaisir. Les contenus tournés en 21:9 s'affichent ainsi de façon idéale, et font disparaître les vilaines bandes noires qui viennent par trop rogner sur la surface d'affichage des autres smartphones.

Sony Xperia 10 test
Visionner des films en 21:9 est un pur plaisir. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Mais comme nous venons de le dire : "les contenus tournés en 21:9 s'affichent ainsi de façon idéale". Vous l'aurez compris : une fois sortis de Netflix ou de Canal Play, l'énorme majorité des contenus vidéo trouvable en ligne demeure du 16:9. Par conséquent, la plupart des vidéos que vous trouverez sur YouTube laisseront apparaître d'énormes bandes noires de chaque côté de l'écran.

Sony Xperia 10 test
Mais sur YouTube, d'énormes bandes noires apparaissent de part et d'autre de l'écran. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Il est bien entendu possible de "forcer" l'affichage en plein écran en "pinçant" la vidéo. Mais vous perdrez alors une partie de l'image, qui sera lue en dehors des portions congrues de votre écran. Un problème qui se pose également sur les smartphones au ratio d'aspect moins exotique, ceci étant dit. Mais jamais dans des proportions aussi gênantes.

Il convient aussi de s'interroger sur l'utilité réelle d'un tel format d'écran. "Laissez-vous captiver par tous vos contenus sur le Xperia 10 et son grand écran 21:9, le format d'image dans lequel vos films préférés ont été tournés", peut-on lire sur le site officiel de Sony. L'argument est louable, mais combien sommes-nous a regarder réellement un film sur notre smartphone dans un autre but que de simplement passer le temps, et non pas pour nous imprégner de la réelle ambition artistique du réalisateur ?

Un problème qui, vous vous en doutez, se pose également sur les jeux qui, tous, ne sont pas compatibles avec le format cinémascope. Même constat avec Instagram, dont certaines stories apparaîtront coupées en raison du ratio d'aspect du Xperia 10.

Sony Xperia 10 test
Au-delà de son ratio d'aspect, l'écran du Xperia 10 est excellent. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Mais assez parlé du format ; abordons désormais l'écran et ses caractéristiques. Il faut concéder au Xperia 10 de profiter d'une excellente dalle. Très lumineuse, elle offre aussi de jolis contrastes. Les couleurs semblent en sortie d'usine un peu fades néanmoins, et on ne saurait que vous conseiller d'opter pour le mode "très vif" dans les réglages afin de donner un peu plus de peps à l'ensemble.

Du reste, la dalle s'avère parfaitement réactive, et la navigation fort agréable grâce à une latence et rémanence très faible. Attention toutefois si vous avez de grandes mains : la saisie de messages au clavier est un exercice délicat en raison du ratio d'écran.

Des performances vraiment pas à la hauteur


Si nous venons juste d'accorder des points au Xperia 10 pour sa réactivité, nous sommes dans l'obligation de les lui retirer derechef. La raison ? Le Snapdragon 630 est indigne de figurer dans un smartphone se revendiquant comme de milieu de gamme.

Mis sur le marché mi-2017, le Snapdragon 630 accuse le poids des années de service, et peine à livrer une prestation convaincante. Avec 88 922 points sur AnTuTu, 876 en single core sur GeekBench et 3 976 en multi-core, le Xperia X10 fait presque deux fois moins bien que le Redmi Note 7 que nous venons de tester, pourtant vendu 100€ moins cher.

Sony Xperia 10 test
Sony Xperia 10 test
Sony Xperia 10 test

Sur Androbench, le Xperia 10 s'en sort mieux, et affiche des débits de 280 Mb/s en écriture séquentielle et 233,89 Mb/s en lecture séquentielle.

Au quotidien, ce manque de patate se ressentira dans les quelques lenteurs qui viendront entacher votre expérience. On parle d'une petite seconde pour déverrouiller votre smartphone avec le capteur d'empreintes latéral, ou du lancement d'une application qui mouline un petit peu. Ou encore d'un multitâche qui devient rapidement capricieux à cause des trois petits gigaoctets de mémoire vive.

Sony Xperia 10 test
Le multi-tâche n'est pas le point fort du Xperia 10. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

En soi : rien d'extrêmement problématique, dès lors que l'on met de côté l'étiquette tarifaire du Xperia 10. Le souci est qu'avec une facture affichée à 349€, le dernier smartphone de Sony ne fait tout simplement pas le poids face à la concurrence.

Bien sûr, il vous sera possible de profiter de toutes les applications que vous souhaitez, et même de jouer à la plupart des jeux vidéo du Play Store, ne serait-ce qu'en qualité minimale (Fortnite n'est pas supporté, soit dit en passant). Mais admettez qu'il n'y a rien de plus frustrant qu'un smartphone à peine déballé qui toussote au moindre lancement d'application.

Sony Xperia 10 test
PUBG Mobile se lance dans les réglages les plus bas. Crédits : Tencent

Une autonomie plutôt légère


On s'en doutait à la vue de la fiche technique : le petit accumulateur de 2 870 mAh a toutes les peines du monde à se montrer endurant. Par chance : le Snapdragon 630 est globalement économe en énergie, et Android Pie aide également à réduire la consommation au minimum.

Pourtant dans les faits, il sera difficile aux plus accros d'entre vous de profiter du Xperia 10 plus d'une journée sans le recharger. Votre serviteur a coutume de ménager son usage du smartphone, et de ne s'en servir que par petites touches éparses au long de la journée - ce qui semble très bien convenir au Xperia 10. Mais dès que l'on entreprend une tâche plus chronophage (un jeu, une longue vidéo), la batterie commence à fondre comme neige au soleil.

En débranchant le smartphone à 100% vers 21h un soir, il s'est éteint le lendemain sous les coups de 23h. Une bonne journée d'autonomie donc, qui m'a permis de profiter du Xperia 10 pendant un peu plus de 6h avec l'écran allumé. Un score honorable, mais insuffisant quand l'énorme majorité des smartphones de cette gamme mettent une emphase particulière sur la durée de vie de la batterie.

Sony Xperia 10 test
Sony Xperia 10 test

Et ce n'est malheureusement pas le mode "Stamina" dont est pourvu le Xperia 10 qui arrangera nos affaires. S'il permet effectivement d'allonger la durée de vie de votre smartphone, il ne fera finalement rien d'autre que de rogner encore un peu plus sur les performances déjà pas bien fameuses du processeur. Une histoire de priorités donc.

Concernant la charge, le chargeur 18 W fourni par Sony remplit bien son office. Il sera à même de recharger totalement votre Xperia 10 en un petit peu plus d'1h20. Malheureusement pour les allergiques aux câbles : le Xperia 10 est incompatible avec la charge sans-fil.

Une partie photo lente mais convaincante


Pour constructeur reconnu d'appareils photo qu'il est, Sony a rarement brillé pour les capacités photographiques de ses smartphones. Si le constructeur japonais se défend en général plutôt bien sur ses modèles haut de gamme, la perte de qualité des clichés capturés depuis un smartphone Sony sous la barre des 500€ est en général assez dramatique.

Heureusement, ce Xperia 10 fait figure d'exception qui confirme la règle. Le deux modules photo situés au dos disposent d'une résolution respective de 13 et de 5 mégapixels, pour une ouverture maximale à f/2.0. C'est peu, mais le smartphone s'en sort malgré tout plutôt bien pour restituer des scènes naturelles à la plage dynamique étendue.

Sony Xperia 10 test

Sony Xperia 10 test
Le Xperia 10 s'en sort avec les honneurs quand la luminosité est correcte. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Du moins, lorsque les conditions lumineuses sont favorables. Déjà en plein jour, on remarque que l'obturateur est particulièrement lent à se déclencher. Idem pour le traitement des photos qui prend parfois plusieurs secondes. Un maigre défaut lorsque l'on peut enfin admirer le résultat qui, sauf dans de rares cas où l'exposition accorde trop d'importance aux tons sombres, est plutôt bon.

Sony Xperia 10 test
Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

L'appareil photo du Xperia 10 ne propose pas de zoom optique, malgré l'addition d'un deuxième capteur dévolu à la capture de la profondeur de champ. Il permet en revanche de photographier votre quotidien au format 21:9 (évidemment). Une option qui ne détériore pas outre mesure la qualité des clichés, et permet au smartphone de se différencier. Une bonne surprise donc.

Sony Xperia 10 test
Sony Xperia 10 test
Il est possible de photographier en 21:9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le mode bokeh n'est malheureusement pas très convaincant. La majorité du temps, le Xperia 10 ne comprendra pas ce que vous souhaitez photographier, et générera un flou d'arrière-plan de façon un peu arbitraire. Un impair imputable à la faible puissance allouée par le SoC à toute la partie traitement d'image.

Le Xperia 10 ne dispose pas d'un mode nuit permettant d'augmenter le temps d'exposition et ainsi d'améliorer la qualité des clichés. Par conséquent, le capteur fait bien ce qu'il peut pour récupérer un minimum de lumière, mais ne parvient malheureusement pas à rendre une copie satisfaisante. Les images manquent de détails, les couleurs et lumières ressortent baveuses, et les sujets souffrent d'un important flou de mouvement.

Sony Xperia 10 test

Sony Xperia 10 test
La nuit n'est vraiment pas l'amie du Xperia 10. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À l'avant, l'appareil à autoportraits douche nos impressions initiales. 8 mégapixels, ouverture à f/2.0 et pixels de 1,12 µm... autant d'éléments qui font que vos photos ressortent au mieux fades, au pire fades ... et bruitées.

Sony Xperia 10 test
L'appareil photo avant n'est pas à la hauteur. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

La partie vidéo sauve de justesse la mise pour le Xperia 10, qui se montre plutôt versatile en tournage. On regrettera pourtant que, s'il est capable de filmer en 4K, il ne permette pas l'utilisation de la stabilisation optique Steady Shot - uniquement disponible en 1080p à 30 images par seconde.

Sony Xperia 10 : l'avis de Clubic


Le Xperia 10 n'est pas un smartphone impressionnant. Pire : c'est un smartphone décevant. Décevant parce qu'il portait pourtant une idée audacieuse avec son écran 21:9, mais qu'il a oublié de se poser les bonnes questions quant à son utilité ou ne serait-ce que son confort d'utilisation au quotidien.

La majorité des contenus étant inadaptés à ce ratio d'aspect, l'utilisation quotidienne du Xperia 10 se résume à faire des compromis. Clavier trop petit, énormes bordures sur les vidéos YouTube, stories Instagram rognées... Autant d'éléments qui, conjugués à la faible puissance de l'appareil et son autonomie ridicule, nous font clairement douter qu'il s'agit-là d'un smartphone de milieu de gamme.

Sauvé de la catastrophe par une partie audio et photo qui se défendent, le Xperia 10 n'en est pas pour autant un smartphone recommandable. Affiché à 349€, nous ne pouvons que sanctionner cette litanie d'erreurs, qui nous font craindre le pire pour le futur de Sony sur le marché des smartphones.

Sony Xperia 10

Les plus
+ Foncièrement original
+ Vrai plaisir de visionnage des films
+ Écran de bonne facture
+ La partie audio très solide
+ Résultats corrects en photo
+ Recharge plutôt rapide
Les moins
- Manque cruel de contenus compatibles 21:9
- Des performances en dessous de nos espérances
- Une autonomie juste passable
- Tout simplement pas compétitif
Design
Écran
Performances
Autonomie
Photographie
2.5

Modifié le 16/04/2019 à 16h27
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
scroll top