BlackBerry PRIV : que vaut le premier smartphone Android de BlackBerry ?

14 janvier 2016 à 18h50
0

Android : les spécificités de BlackBerry



Le BlackBerry PRIV est livré avec Android Lollipop 5.1.1. Interrogée par nos soins, la société nous confirme qu'une mise à jour vers Android Marshmallow 6.0 est bien prévue. Aucune date précise n'a toutefois été partagée. En apparence, le PRIV n'affiche pas une interface lourdement personnalisée. Cette dernière ressemble plutôt à s'y méprendre à la version stock du système disponible sur les terminaux de la gamme Nexus.

Cependant, le PRIV est livré avec un certain nombre d'applications développées en interne. Pour l'heure, elles sont strictement réservées au PRIV, mais BlackBerry n'exclut pas de les rendre disponibles pour les autres smartphones équipés de l'OS de Google à l'avenir.

Le BlackBerry Hub



L'une des applications particulièrement appréciées de BlackBerry 10 reste certainement le Hub de messagerie. Celui-ci a pour vocation de regrouper l'ensemble des messages, qu'il s'agisse de SMS, e-mail, notifications de réseaux communautaires ou messageries instantanées. Le Hub a été porté sur Android.

La prise en main du Hub est relativement facile, quoiqu'un peu différente du BlackBerry 10. L'entreprise affirme être en train de travailler étroitement avec divers fournisseurs de services de messagerie pour une bonne intégration. Après quoi, elle pourrait publier des interfaces de programmation pour les autres éditeurs.

012C000008306414-photo-blackberry-priv.jpg
012C000008306416-photo-blackberry-priv.jpg


BlackBerry a introduit des options intéressantes, notamment en reprenant quelques fonctionnalités des messageries sur Android avec la possibilité d'associer une gestuelle sur un message à une action (Snooze, marquer lu/non lu, supprimer...). A noter aussi la possibilité de paramétrer des réponses rapides, de définir une couleur pour chaque compte ou encore de personnaliser le voyant de notifications.

Enfin, à l'instar de BlackBerry 10, il sera possible de consulter un aperçu de ses rendez-vous de la journée en effectuant un glissement vers le bas sur la liste des messages.

L'onglet de productivité et les raccourcis permanents



Sur le PRIV, il n'est pas possible d'accéder au Hub depuis n'importe quelle application en traçant une gestuelle sur l'écran. La société a donc contourné les limites du système avec deux raccourcis pouvant être accessibles et activés en permanence.

Par défaut, l'onglet de productivité est positionné sur la droite avec une petite languette qu'il suffira d'ouvrir. Ce volet dynamique offre un aperçu de ses prochains rendez-vous du calendrier, des derniers messages du Hub, des tâches ou des contacts préférés. Il s'agit en quelques sortes d'un tableau de bord permanent qui s'avère plutôt pratique à l'usage. Dommage qu'il ne soit pas possible de personnaliser les applications pouvant y figurer.

00FA000008306418-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306430-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306422-photo-blackberry-priv.jpg


BlackBerry a également choisi d'ajouter une action offrant trois possibilités à l'utilisateur, via un appui prolongé sur la touche virtuelle Accueil. Celle-ci propose effectivement de glisser son doigt vers trois options : effectuer une recherche interne avec le moteur universel, effectuer une recherche sur Google ou accéder au Hub de messagerie.

Contacts et calendrier



BlackBerry a pris le parti de développer ses propres applications de contacts et de calendrier. L'idée est bien entendu d'optimiser leur prise en main en y intégrant quelques fonctionnalités supplémentaires.

Dans le carnet d'adresses, il est possible d'effectuer une recherche sur serveur distant, par exemple lorsqu'un compte de type Exchange est configuré. Il est aussi plus simple d'accéder à ses contacts favoris ou de créer des groupes, par exemple pour la famille, les amis ou les collègues de travail.

00FA000008306424-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306426-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306428-photo-blackberry-priv.jpg


Pour BlackBerry, le calendrier de Google n'est pas satisfaisant. L'éditeur a donc conçu son propre agenda, lequel s'invite directement au sein du Hub, par exemple pour accepter une invitation reçue par email, mais aussi à Google Now pour y dicter l'ajout d'un nouvel événement.

Les "Widgets surgissants"



Si les widgets d'Android permettent en un coup d'œil d'obtenir plusieurs types d'informations, ils prennent de la place sur les écrans d'accueil et n'arborent pas toujours un style uniforme.

BlackBerry s'inspire ainsi des launcher Android alternatifs comme Action Launcher pour proposer, ce qu'ils appellent des « widgets surgissants ». Concrètement, sur les raccourcis de l'écran d'accueil, il est possible d'associer un widget, lequel s'ouvre lorsque le mobinaute glisse son doigt de haut en bas ou de bas en haut sur l'icône d'une application.

Le principe est relativement intelligent et n'est pas sans rappeler les possibilités offertes avec la fonctionnalité Force Touch sur les derniers terminaux équipés d'iOS. En revanche, l'implémentation de BlackBerry n'est pas aussi flexible que chez certains autres éditeurs. Pour une application donnée, seuls les widgets qui lui sont officiellement rattachés, sont disponibles. Il n'est par exemple pas possible d'associer le widget de messagerie vocale d'un opérateur mobile à l'application Téléphone.

00FA000008306452-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306454-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306456-photo-blackberry-priv.jpg


Le moteur de recherche



En dégainant pour la première fois le clavier physique et en commençant à saisir un texte depuis l'écran d'accueil, le PRIV propose d'emblée d'effectuer une recherche soit sur le moteur universel de BlackBerry, soit sur Google Now.

Le moteur de BlackBerry présente plusieurs catégories raffinées au fur et à mesure de la saisie du mot-clé. Le moteur propose une suggestion de requête et la page de résultats affiche tout d'abord des actions classiques (rédiger un email, un SMS, passer un appel....)

Puis une recherche croisée est effectuée sur le smartphone parmi les applications installées, les contacts du carnet d'adresses, les favoris du navigateur, les photos de la galerie, les email du Hub, les événements du calendrier ou encore les pages de support. La recherche est assez réactive et les résultats plutôt pertinents. On a néanmoins tendance à vouloir faire défiler la page de résultats depuis le touchpad du clavier, une opération qui résulte en la sélection de termes suggérés venant s'ajouter à la requête.

00C8000008306458-photo-blackberry-priv.jpg
00C8000008306460-photo-blackberry-priv.jpg
00C8000008306462-photo-blackberry-priv.jpg
00C8000008306464-photo-blackberry-priv.jpg


BlackBerry propose également une recherche étendue au sein de diverses applications compatibles. Pour l'heure, c'est le cas de Google Drive, Docs, Sheets, Slides, Maps, mais aussi de Twitter du Play Store ou encore du gestionnaire de mots de passe BlackBerry Password Keeper.

DTEK



Pour son premier smartphone Android, BlackBerry mise sur la sécurité et estime avoir le smartphone le plus sécurisé équipé du système de Google. Outre les configurations sur le serveur BES pour les entreprises, l'appareil est livré avec l'application DTEK. Celle-ci passe au crible plusieurs critères afin de déterminer le degré de sécurité du smartphone.

Ainsi, il sera possible de savoir quelles applications ont accédé à quelles données privées. Le mobinaute pourra gérer plusieurs options de sécurité comme la définition d'un mot de passe, la gestion de l'appareil à distance, ou encore, vérifier l'intégrité du système d'exploitation, les droits de téléchargement d'applications mobiles...

00FA000008306468-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306470-photo-blackberry-priv.jpg
00FA000008306472-photo-blackberry-priv.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top