Huawei : Google avertit sur les risques de sécurité posés par le sideloading de ses applications

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
24 février 2020 à 08h40
0
Huawei Mate 30 Pro test
© Pierre Crochart pour Clubic

Face à l'absence des applications et services Google sur le Huawei Mate 30 Pro (et a priori sur tous ceux qui suivront...), la firme américaine tente d'avertir les utilisateurs sur les risques encourus à tenter de les installer malgré tout.

Des craintes en matière de sécurité que nous partagions dans notre test du smartphone. Pour rappel, installer les « Gapps » sur un Mate 30 Pro demande de restaurer la sauvegarde d'un autre utilisateur et de passer par une série d'applications pas forcément très clean. Quand on sait que les services Google ont vocation à prendre racine au cœur du système, la démarche n'a rien de rassurant.

Pour Google, sideloader ses applications pose des problèmes de sécurité majeurs

Dans un article visant à clarifier sa position à l'encontre de Huawei, Google met en garde les utilisateurs sur la tentation du sideloading de ses applications ; c'est-à-dire l'installation non officielle des paquets permettant le fonctionnement des Gapps.

« Les applications Google sideloadées ne fonctionneront pas de façon fiable parce que nous n'autorisons pas ces services à fonctionner sur des appareils non certifiés où la sécurité risque d'être compromise, écrit Google sur son blog. Sideloader les applications Google porte aussi le risque d'installer une application qui a été modifiée ou altérée de manière à compromettre la sécurité des utilisateurs ».

Un peu à côté de la plaque, le billet du Directeur Légal d'Android & Play se conclut sur une invitation à vérifier que son appareil est bien certifié « Play Protect ». Une certification consultable... depuis le Google Play Store, lequel est bien entendu absent des derniers smartphones Huawei.

Les nombreux défis de Huawei en occident

Si le géant chinois n'a pas de soucis à se faire sur ses terres, son avenir en occident est plus que remis en question par son intégration sur l'Entity List aux États-Unis le 16 mai 2019 dernier. Un fichage qui, comme chacun sait, l'empêche notamment d'utiliser les applications et services Google.

Sur le Mate 30 Pro, et davantage encore sur les futurs P40 Pro et Mate Xs, Huawei mettra les bouchées doubles pour légitimer ses Huawei Mobile Services — un framework destiné à compenser la perte des applications Google avec des alternatives de son cru. Lors de notre test du flagship en décembre dernier, nous pointions néanmoins les efforts titanesques que Huawei devra déployer pour attirer les développeurs sur sa plate-forme. Pour l'heure, rares sont les applications les plus populaires en occident à s'être trouvé une place sur le magasin d'applications App Gallery.

Pour attirer les programmeurs dans son escarcelle, Huawei pourrait ainsi s'inspirer d'un certain Epic Games. À l'instar de l'Epic Games Store, App Gallery offrirait ainsi un partage des revenus plus avantageux pour les développeurs. De l'ordre de 85% contre 70% sur le Play Store, d'après Business Insider. Suffisant pour que les intéressés prennent la plate-forme de Huawei au sérieux ? Seul l'avenir le dira. Une chose est certaine en revanche : encore plus que sur ses smartphones, c'est bien sur ses antennes 5G que le géant chinois est le plus attaqué ces derniers mois.


Source : Google
Modifié le 24/02/2020 à 14h15
4
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top