Les contrôleurs SNCF seront désormais équipés de smartphones Crosscall

16 octobre 2019 à 11h37
12
Crosscall Trekker X4

La SNCF a choisi le constructeur français Crosscall pour équiper ses contrôleurs de smartphones.

Samsung ? Nokia ? Sony ? Non ! C'est l'entreprise française Crosscall, spécialisée dans la conception de mobiles résistants pour les sportifs et les professionnels, qui a remporté le dernier appel d'offres de la SNCF. 21 000 contrôleurs de TGV, Intercités et TER vont ainsi être équipés d'un smartphone de la marque.

Un smartphone super résistant

Les smartphones qui se retrouveront dans les mains des employés du groupe de transport sont les Trekker-X4, un modèle haut gamme dont le prix pour le grand public est fixé à 699 euros l'unité.

Avec sa batterie de 4 400 mAh pour un « petit » écran de 5,5 pouces avec définition FHD+, l'autonomie est le point fort de cet appareil, au-delà de son design lui permettant de résister aux chutes, aux chocs, à l'eau et à la poussière. Le Trekker-X4 est équipé d'un SoC Snapdragon 660 couplé à 4 Go de RAM et 64 Go d'espace de stockage ; il tourne (seulement) sous Android 8.1 Oreo.

Selon Le Figaro, Crosscall a signé un contrat de trois ans à hauteur de huit millions d'euros avec la SNCF, qui devient l'un de ses principaux clients. Avec ce partenariat, la société va désormais réaliser plus de la moitié de ses recettes grâce aux entreprises (Vinci et Eiffage font aussi partie de ses clients), elle qui visait auparavant plutôt les particuliers.

Un petit acteur qui monte

« Pour se démarquer des géants de la téléphonie, Crosscall capitalise sur son ADN et sa capacité d'innovation, en concevant différents produits capables de correspondre durablement à tous les corps de métier et à toutes les utilisations », explique le groupe, qui se targue aussi d'avoir un « taux de retour SAV ne dépassant pas les 3,4 % », un chiffre relativement bas.

Créée en 2009 à Aix-en-Provence, Crosscall est en pleine forme : du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, la marque a écoulé 500 000 smartphones pour un chiffre d'affaire de 71,6 millions d'euros et une croissance de 40 % par rapport à l'année précédente. Présent surtout en Europe, Crosscall a désormais pour ambition de s'imposer en Afrique, où il n'est présent qu'au Maroc et en Tunisie pour l'instant.

Source : Le Figaro
Modifié le 16/10/2019 à 11h37
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
11
m_enfin
Bon bin désolé les gars, mais pas d’iphone au boulot ^^
Popoulo
Très bon choix. Aucune raison de prendre une marque coréenne ou américaine. Y a ce qu’il faut sur votre territoire et c’est une excellente décision.
aldericdevir
+1
pjc
Et elle est où l’usine où ils sont fabriqués ?<br /> a Aix en Provence ? c’est ça ?
Mrpolnar
Ils auraient dû prendre des Wiko, ça c’est une vraie marque française.
zoup01
Quel rapport ?
Mirada2000
J’ai un crosscall et seul le développement est en france rien d’autre.
gannher
J’ai un crosscall, le trekker X-4. Autonomie plus que satisfaisante.<br /> Cependant sur le dessus du téléphone (là où se trouve la prise jack) et le dessous (là où se trouve le port USB) se trouvent deux barre antichoc en plastic renforcé.<br /> Problème, ces barres sont très mal fixées car le simple fait de sortir et rentrer le téléphone régulièrement dans sa poche les fait se décoller.<br /> Autre problème, le cache sur le port USB permettant de garantir l’étanchéité est en train de se déchirer. Je pense que c’est dû au fait qu’on doit plier le cache pour pouvoir charger le téléphone. Et a force de plier, le cache se déchire. Du coup je pense que mon téléphone n’est plus étanche.<br /> En achetant un téléphone français je pensais avoir de la qualité. Et finalement c’est le contraire qui s’est produit. J’espère que la SNCF aura mieux.
thekillers11
ah bon???<br /> À l’origine, les équipes françaises de Wiko envoient le cahier des charges au fabricant chinois Tinno, qui leur envoie des prototypes qu’ils modifient pour adapter le téléphone au marché français. Les analystes considèrent Wiko comme un fabricant chinois disposant d’un « bureau de compétences » en France et basant sa communication (publicités, réseaux sociaux) sur cette image française afin de se faire passer pour « un acteur local »<br /> non wiko n’est pas français…
thekillers11
non chine
Polo1
Toujours des produits Chin Chin y en a marre , des produits qui sont pas fiable du tout et après la garantie et bien c’est la poubelle !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Mozilla tente de responsabiliser YouTube sur la transparence des suggestions de contenus
Le Syndicat des énergies renouvelables appelle la France à avancer sur la chaleur et l'électrique
Sony va proposer 1 000 titres dans un nouveau format audio à 360 degrés
Enceinte portable Xiaomi à 26,48€ au lieu de 30.30€
On en sait plus sur les laptops RedmiBook équipés de puces AMD Ryzen
🔥 Le disque dur externe Western Digital elements portable - 4To à moins de 100€
Beats Solo Pro : un nouveau casque avec réduction active du bruit et mode Transparence
Réalité virtuelle : Google cesse la production du casque Daydream View
L'ancien président de Tata Motors place ses billes dans la moto électrique Tork T6X
Haut de page