Smartphone : Amazon brevette le déverrouillage par l'oreille

Guillaume Belfiore
Lead Software Chronicler
15 juin 2015 à 14h18
0
Malgré les ventes très modérées de son Fire Phone, Amazon n'a pas dit son dernier mot sur le marché des smartphone et vient de déposer un nouveau brevet pour faciliter le déverrouillage de l'appareil.

En juin dernier, Amazon se lançait sur le marché des smartphones et levait le voile sur son Fire Phone, un appareil équipé du fork d'Android Fire OS et présentant quelques originalités. Le terminal, aux caractéristiques techniques plutôt haut de gamme, est équipé d'une interface en 3D auto-stéréoscopique, grâce à quatre caméras placées à chaque coin de l'appareil et couplé à des modules infra-rouge. Aussi il se présente comme le smartphone de consommation ultime avec la fonction Firefly permettant de scanner n'importe quel article pour le retrouver et le commander d'emblée sur Amazon.

Toutefois son prix de vente à 649 dollars nu en 64 Go a jeté un froid et le cyber-marchand n'a jamais su imposer son appareil sur le marché américain face aux terminaux d'Apple ou de Samsung. Cinq mois après sa disponibilité, les cabinets d'analyse Comscore et Chikita estimaient que la société n'en avait vendu que 35 000 exemplaires... malgré une baisse du prix à 449 dollars. Mais Amazon ne s'en cache pas : il s'agissait d'un premier coup d'essai, mais pas du dernier.

000000FA07445709-photo-amazon-fire-phone.jpg
000000FA07445397-photo-amazon-fire-phone.jpg
000000FA07445395-photo-amazon-fire-phone.jpg


La société vient en effet d'obtenir les droits sur un brevet déposé en avril 2011. Le document décrit un mécanisme capable d'analyser l'oreille de l'utilisateur et de déterminer s'il s'agit de celle placée à droite ou à gauche. Chacun disposerait en effet d'une forme d'oreille propre et unique.

Pour ce faire, le dispositif fait usage de la caméra frontale du smartphone, laquelle analysera la structure interne de l'oreille pour créer différents marqueurs qui seront réutilisés par la suite. L'oreille fait donc figure d'empreinte digitale et devrait ainsi permettre de déverrouiller le téléphone. Par ailleurs, il sera possible d'évaluer la distance entre le téléphone et l'oreille et donc d'ajuster à la volée le volume.

Le cyber-marchand n'est pas la première société à s'intéresser à ce type de dispositif. En avril nous rapportions que Yahoo! avait publié une recherche sur l'analyse des oreilles et des articulations. Plus précisément, Yahoo a développé une application baptisée Bodyprint, laquelle capture les détails d'une personne lorsqu'elle manipule le téléphone. L'oreille, les articulations, la paume et les doigts sont ainsi scannés lorsqu'ils exercent une pression sur l'écran tactile du smartphone. De la même manière, il suffit de porter le smartphone à l'oreille pour le déverrouiller.

A lire également :

Guillaume Belfiore

Lead Software Chronicler

Lead Software Chronicler

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page