HTC First : lancement compromis au Royaume-Uni et en France (màj)

24 mai 2013 à 11h35
0
Mise à jour : Le site The Verge a eu confirmation par Facebook que le lancement du HTC First avait bien été retardé en Europe - et donc au Royaume-Uni et en France - mais que cette décision n'émanait pas des opérateurs, mais du réseau social lui-même. Facebook précise en effet « avoir demandé à EE et Orange de stopper la distribution du HTC First, le temps de d'optimiser au mieux l'application Home. » Une démarche qui pourrait prendre plusieurs mois précise la plateforme, qui travaille actuellement sur les retours des utilisateurs pour corriger les points critiques de son application.

Les mauvaises ventes du HTC First aux Etats-Unis et les mauvais retours publiés sur Google Play concernant Facebook Home sont donc, sans surprise, à l'origine de cette situation. Le terminal de HTC ne devrait donc pas être commercialisé en France en juin, comme initialement prévu.

Publication initiale : 23 mai 2013.


La déconfiture du HTC First, fruit de la collaboration entre le constructeur taïwanais et Facebook, semble n'en plus finir. Après l'opérateur américain AT&T, se serait au tour du Britannique EE de renoncer à vendre le terminal. En France, Orange hésiterait.

00FA000005992446-photo-htc-first.jpg
Alors que HTC voit actuellement ses dirigeants quitter l'entreprise en file indienne, la firme taïwanaise doit également faire face à ce qui semble être un échec cuisant : celui du HTC First, terminal annoncé à l'occasion du lancement de Facebook Home. Surnommé le « Facebook Phone » puisqu'il intègre nativement l'application du réseau social, le HTC First n'aurait pas convaincu beaucoup de consommateurs aux Etats-Unis, où il se serait à peine vendu 15 000 unités.

Un constat qui a poussé l'opérateur américain AT&T à baisser le prix du terminal subventionné de 99 dollars à... 0,99 dollars, pour écouler les stocks en vue de sa suppression de son catalogue. Désormais, selon une source du site Mobile News indique que l'opérateur britannique Everything Everywhere (EE) aurait annulé les précommandes du terminal effectué par ses clients, et ne compterait plus du tout le proposer à la vente. Dans la mesure où EE était destiné à être le seul opérateur à proposer le terminal en Grande-Bretagne, il semblerait que le HTC First n'y fasse même pas un bref passage.

Enfin, en France, c'est Orange qui hésiterait à commercialiser le smartphone, selon une information dévoilée mercredi par Frandroid. Le site indique qu'Orange mettrait « la pression à Facebook », puisqu'il compterait attendre une mise à jour notable de Facebook Home pour envisager la commercialisation du HTC First. Initialement, le terminal devait être proposé à partir du mois de juin, mais sa disponibilité pourrait être repoussée, voire annulée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top