🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

HTC : sept cadres remplacés d'ici à la fin du mois (maj)

01 juin 2018 à 15h36
0
De nombreux directeurs de HTC ont quitté le navire ces trois derniers mois. Le dernier en date n'est autre que le directeur Asie du fabricant taïwanais, Lennard Hoornik.

0104000005889542-photo-htc-first.jpg
HTC a connu une vague de départs depuis trois mois. Ce mercredi, The Verge affirmait que Lennard Hoornik, le directeur Asie du fabricant taïwanais, venait de quitter le navire. En trois mois, HTC a fait face aux départs de Rebecca Rowland, directrice marketing distribution, Eric Lin, directeur stratégie produit, Kouji Kodera, directeur produit, John Starkweather, directeur marketing digital et Jason Gordon, VP Global Communications.

Certains ont déjà repris du service. C'est notamment le cas d'Eric Lin et Rebecca Rowland, partis tous deux chez Microsoft. John Starweather officie de son côté chez At&T, précise le site internet.

Il ne faut bien entendu pas tirer de conclusions hâtives. Il est toujours difficile dans un contexte de départs de savoir s'ils ne sont que le résultat d'un revirement de stratégie ou bien d'une réelle « fuite des chefs ». Mais cette vague de départ laisse forcément planer le doute dans un contexte assez délicat pour la firme.

HTC peine aujourd'hui à conserver son statut dans un contexte concurrentiel féroce. Il a subi plusieurs échecs commerciaux successifs. Le dernier en date, le HTC First, premier smartphone équipé nativement de la surcouche Facebook Home ferait un véritable bide. À tel point que le prix du smartphone avec abonnement chez AT&T est passé en un petit mois de 99 dollars à 0,99 dollars. Pire, l'opérateur envisagerait purement et simplement de ne plus commercialiser le smartphone, a annoncé la semaine dernière le site BGR.

La commercialisation du HTC One, nouveau smartphone vedette de la firme, a de son côté connu un important retard. Peter Chou, le p-dg de la firme, aurait déjà acté son départ en cas d'échec de son dernier smartphone, indique The Verge.

HTC a perdu de nombreuses parts de marché, sortant du top cinq lors du dernier trimestre 2012, au profit des chinois Huaweï et ZTE, révèlent les statistiques du cabinet IDC. Trois mois plus tôt, il ne comptabilisait déjà plus que 4% de parts de marché, contre 6,5% un an plus tôt.

Mise à jour :

Dans une interview accordée au Wall Street Journal, Benjamin Ho, le directeur marketing, reconnait que certains départs s'expliquent effectivement par un désaccord avec la stratégie de l'entreprise. « Vous ne pouvez pas avoir 100% de vos salariés en accord avec chaque décision que vous devez prendre pour faire progresser l'entreprise », nuance-t-il. D'autres départs s'expliqueraient également par des choix personnels. Mercredi, c'est Ryan Costello, le directeur d'exploitation, qui à son tour a annoncé son départ. Il a été remplacé sur le champ par Fred Liu.

Les autres départs devraient être compensés d'ici à la fin du mois, a également déclaré Benjamin Ho.

Article initialement publié le 22/05/2013
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 8 : du rififi sur les tarifs
AMD fera des infidélités à Windows
Google propose le clavier d'Android 4.2 en téléchargement gratuit
Le spécialiste de la météo Netatmo lève 4,5 millions d’euros
Facebook fixe la mort de sa monnaie virtuelle au 12 septembre
Microsoft et le FBI lancent l’assaut contre le botnet Citadel
Silverstone teste le watercooling sans pompe
Procès sur le prix des ebooks : Amazon à la barre
Preview de Windows 8.1 : attention à vos applications !
Asus Vivo PC et Vivo Mouse : offensive en direction du salon
Haut de page