Un téléphone portable à cadran en 2020, et pourquoi pas ?

18 février 2020 à 11h55
0
téléphone portable rotatif

Justine Haupt est une ingénieure en optique de précision spatiale. Elle vient de mettre au point un téléphone portable rotatif fonctionnel, dans un style vintage. L'objectif est de renouer avec la fonction d'être du téléphone : les appels (et rien d'autre).

L'ensemble s'affranchit tout de même des limitations techniques des années 1960. Pour faciliter son utilisation, ce projet s'offre même le luxe de quelques fonctionnalités modernes.

Retour vers le passé

« Pourquoi un téléphone cellulaire rotatif ? », interpelle l'auteure du projet, avant d'apporter la réponse à sa propre question. Selon elle, il est nécessaire de se réorienter vers une utilisation plus simplifiée du téléphone. En l'occurrence, l'objectif affiché est clair : bâtir un appareil capable de téléphoner à partir d'un cadran rotatif.

Le Rotary Cellphone est un projet vieux de trois ans. Sur son site internet, Justine Haupt indique : « Parce que dans un monde délicat, ennuyant et à écrans tactiles de personnes hyperconnectées utilisant des smartphones sur lesquels elles n'ont aucun contrôle ni aucune compréhension, je voulais quelque chose qui soit entièrement à moi, personnel et absolument haptique, tout en me donnant une excuse pour ne pas envoyer de SMS ».

Plusieurs fonctionnalités modernes sont tout de même intégrées dans le projet. On peut ainsi retrouver un écran e-paper (papier à encre électronique) pour afficher les appels manqués, un indicateur de signal ou encore des raccourcis de contacts, programmables et personnalisables.

téléphone portable rotatif 2

Zoom sur la fiche technique

Selon l'ingénieure du Brookhaven National Lab, l'ensemble a été fabriqué à partir d'un kit de bricolage tarifé à 240 $. La conception nécessite le recours à une imprimante 3D, notamment pour le plastique couvrant les composants. Une imposante antenne amovible avec connecteur SMA est placée au bas de l'appareil. Ce dernier jouit d'une conception compacte et portable, rentrant dans n'importe quelle poche.

Justine Haupt explique avoir travaillé à partir d'un ancien téléphone LG à clapet. Nous le disions, on retrouve ici un écran ePaper flexible de 2,13 pouces en diagonale. L'autonomie de ce téléphone est de 24 heures, grâce à une batterie de 1 200 mAh. L'ingénieure revendique surtout la simplicité d'utilisation : quand elle souhaite appeler quelqu'un, elle peut le faire en pressant un seul bouton physique. Aujourd'hui, elle envisage d'en faire son appareil portable principal.

L'ensemble des étapes de construction est disponible sur son site Internet. Justine Haupt y indique notamment les difficultés qu'elle a rencontrées au fur et à mesure du projet, et comment elle les a surmontées. Schémas, fichiers de conception (firmware, STL), explications, tout est accessible.

Son projet a déjà séduit bien des personnes, si bien que Justine Haupt a commencé à le commercialiser, sous forme de kit. S'il comprend la carte mère et le boitier imprimé en 3D, il faudra néanmoins le compléter par d'autres petits achats pour construire son propre téléphone portable à cadran.

Source : Engadget
Modifié le 18/02/2020 à 11h55
15
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top