La "super" batterie lithium-métal redevient d'actualité grâce à un nouveau revêtement

01 septembre 2019 à 19h15
0
Batterie Apple iPhone
Crédit Kevin Khoo / Shutterstock.com

La combinaison lithium-métal serait-elle en passe de revenir sur le devant de la scène des batteries ? D'abord expérimentées, celles-ci avaient présenté des caractéristiques intéressantes, mais aussi un défaut potentiellement dangereux.

Une équipe de l'université de Stanford pense cependant avoir résolu ce défaut, à l'aide d'un nouveau revêtement. L'occasion, peut-être, d'utiliser cette combinaison aux capacités de stockage plus importantes.

Avantages et danger du lithium-métal

Aujourd'hui, les batteries ayant le vent en poupe sont celles au lithium-ion (ou li-ion). Pourtant, une batterie au lithium-métal permet de stocker au moins 33% d'énergie supplémentaire. En outre, elles sont un peu plus légères que les batteries au li-ion parce que l'anode, c'est-à-dire la borne positive de la batterie, est constituée de lithium, et non de graphite, plus lourd.

Mais ces avantages ont un prix. Les batteries en lithium-métal sont plus enclines à générer des aspérités appelées « dendrites ». Pour illustrer c problème, le site Futura Tech compare la formation des dendrites à une bouteille d'eau qui déborde : « une fois que la bouteille est pleine, si on continue à faire couler de l'eau, elle déborde ! Dans le cas d'une batterie, le lithium en excédant s'accumule ». À terme, cela endommage le film qui sépare les deux bornes de la batterie. Il y a quelques années, cette piste des dendrites a d'ailleurs été suggérée pour expliquer l'explosion de smartphones Galaxy Note 7 : leurs batteries au lithium-ion, si elles sont moins sujettes au phénomène, sont aussi concernées.

Changement de revêtement

Pour une équipe de chercheurs de l'université de Stanford, la solution aux dendrites des batteries lithium-métal réside dans la création d'un nouveau revêtement. Leur communiqué est clair : « Lors des tests en laboratoire, le nouveau revêtement a apporté une augmentation significative de la durée de vie de la batterie. Il a également permis de gérer les problèmes de combustion, en réduisant grandement la quantité de dendrites qui percent la séparation entre les deux bornes ». Pour y parvenir, le revêtement crée un « réseau » de molécules permettant de transmettre la charge de manière uniforme à l'électrode.

Mais les auteurs voient plus loin. Yi Cui, professeur au SLAC de Stanford, affirme que « si ces batteries étaient réutilisables, elles pourraient profiter à l'électronique portable (smartphones, notebooks, ordinateurs portables). Mais le plus important concernerait les voitures électriques ». Le co-directeur de l'étude, David Mackanic, poursuit : « la capacité des batteries lithium-ion a été développée autant que possible. Il est crucial de développer de nouvelles batteries qui répondent aux impératifs de densité et d'énergie des périphériques électroniques modernes ».

Source : Engadget et l'Université de Stanford
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top