Des écrans de smartphones incassables qui s'inspirent de coquillages

Benoît Théry Contributeur
08 juillet 2019 à 08h30
0
Ecran smartphone apple casse marteau
© Pixabay

Alors que vous envoyez un texto à vos amis, votre smartphone vous échappe des mains. S'ensuit un « CRAC ». Vous le devinez sans même regarder votre appareil : son écran est cassé. Une situation fréquente, malgré la commercialisation d'écrans pensés pour être plus résistants aux chutes, aux chocs et aux griffes. Aussi, une parade pérenne a été développée par des chercheurs canadiens.

Plutôt que d'apposer une couche de résistance supplémentaire à l'écran de l'appareil, celui-ci est conçu directement dans un matériau à la fois plus souple et plus résistant. Les concepteurs d'un nouveau type de verre extrêmement solide se sont ainsi inspirés de coquillages.

La solution est sous l'océan


« Il reproduit ce que l'on voit dans les coquillages ». C'est ainsi que François Barthelat, de l'Université canadienne de McGill, près de Montréal, résume le procédé utilisé pour ce verre. Vous le savez peut-être : les coquillages créent une substance appelée nacre. C'est cette nacre qui tapisse l'intérieur de leur coquille. Pour cela, les coquillages réalisent une biosynthèse à l'aide de carbonate de calcium. Ce matériau est d'une grande résistance, grâce à la structure même de la matière. Celle-ci comprend de fines lamelles hexagonales reliées entre elles par des polymères. Lorsqu'elle est agressée par un choc, les lamelles de la nacre glissent les unes sous les autres, dissipant l'onde de choc au lieu de la concentrer en un point.

Si la nacre subit une force extrême, les polymères se brisent. Mais contrairement à un verre classique, pour lequel l'onde de choc donnerait lieu à une vaste craquelure, ce nouveau matériau cantonne les fêlures à des endroits localisés sur l'écran.

Pour parvenir à reproduire les propriétés de la nacre, les chercheurs canadiens ont utilisé des rayons UV, qu'ils ont envoyé sur du verre borosilicate (un type de verre déjà connu pour supporter de hautes températures). Le matériau est constitué, comme pour les coquillages, de lamelles carrées ou hexagonales. Ces lamelles ont ensuite été laminées pour recevoir des couches de plastique. Une fois le processus terminé, ce nouveau verre est séparé en plaques indépendantes, chacune mesurant un à quatre millimètres de large.

Samsung Galaxy Fold_cropped_1705x1705

Des usages au-delà des smartphones


L'existence de ce verre ultra-résistant a d'abord intéressé le marché des écrans de smartphones, connus pour leur fragilité. Cela dit, les exemples tels que les smartphones pliables (comme le Galaxy Fold de Samsung) laissent déjà entrevoir des appareils aux écrans plus résistants.

Aussi les applications vont bien au-delà des smartphones. François Barthelat est très enthousiaste sur le sujet : « La méthode de fabrication que nous avons développée est relativement facile à mettre en place. Elle pourrait atteindre des volumes de production industriels pour ce matériau, et avec une grande facilité et un coût raisonnable ». Le verre dont il est question pourrait, à terme, équiper les vitres des véhicules, ou les fenêtres des maisons. Cela pourrait renforcer considérablement la sécurité de l'un et de l'autre. Mais pour ces applications étendues, il faudra un temps d'adaptation. « Personne ne veut d'une fenêtre dont le vitrage se tord », ajoute François Barthelat.

L'ajout de couches supplémentaires, dans un verre classique, pourrait résoudre le problème. Mais pour le moment, on se contentera donc d'écrans de smartphones quasi-incassables. Ce qui n'est déjà pas si mal.

Source : NewScientist
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top