Acer Allegro : un Windows Phone 7.5 résolument abordable

Romain Heuillard
Publié le 27 octobre 2011 à 10h41
Acer emboîte le pas à Nokia en annonçant aujourd'hui son premier Windows Phone, avec lequel il poursuit sur la voie du positionnement tarifaire agressif, déjà empruntée par la famille Liquid. L'« Acer Allegro » n'est d'ailleurs rien d'autre que le Windows Phone le moins cher du marché.

0190000004704768-photo-acer-allegro-w4.jpg

Le fabricant met un terme aux rumeurs en levant finalement le voile sur son Windows Phone, nom de code « W4 ». Il embarque naturellement la dernière version de la plateforme mobile de Microsoft, Windows Phone 7.5 « Mango », et offre une fiche technique courante pour celui-ci.

Il s'articule donc autour d'un écran LCD WVGA (480 x 800 pixels) de 3,6 pouces et arbore un capteur dorsal, pourvu d'un flash à LED, photographiant à 5 millions de pixels ou filmant en HD 720p, dans une coque bleu nuit ou blanc iceberg relativement épaisse de 13 mm.

Il abrite le même SoC Qualcomm MSM8255 (Snapdragon S2) que le Nokia Lumia 800 plus haut de gamme, une puce comportant pour rappel un CPU simple cœur à 1 GHz et un GPU Adreno 205, tous deux épaulés par 512 Mo de mémoire vive. Il s'en tient en revanche à seulement 8 Go de mémoire interne, non extensible faute d'emplacement microSD.

On retrouve la panoplie habituelle de connectiques et de capteurs comprenant notamment de l'HSDPA 14,4 Mbps et HSUPA 5,76 Mbps tri-bande, du Wi-Fi N, du Bluetooth 2.1 et un GPS.

Outre par son prix, le Windows Phone d'Acer se démarque en offrant une fonctionnalité baptisée « Fast Charge », promettant lorsqu'il est branché à un ordinateur Acer un chargement de la batterie 2,5 fois plus rapide que sur secteur.

L'« Acer Allegro » sera lancé en France courant novembre au prix public de 300 euros hors abonnement. À titre de comparaison, le Nokia Lumia 710, variante abordable du Lumia 800 réservée à l'Europe de l'Est, est attendu au prix de 330 euros.
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.