Une modélisation informatique arrive à déterminer de potentiels futurs foyers d'Ebola

19 octobre 2019 à 17h00
0
Ebola

En analysant l'influence de plusieurs facteurs, comme le réchauffement climatique ou la pauvreté, un nouveau modèle mathématique parvient à prédire la probabilité d'apparition d'une épidémie d'Ebola. Et les scientifiques alertent sur la croissance des risques à l'avenir, si rien n'est fait pour inverser les tendances actuelles.

Le virus Ebola est particulièrement meurtrier. Lors des précédentes épidémies enregistrées, la maladie a tué jusqu'à 90 % des personnes atteintes, soit plus de 10 000 victimes, souvent dans des régions où les installations sanitaires étaient insuffisantes. Il est donc capital de pouvoir anticiper son apparition, afin d'intervenir en amont.

Une autre conséquence du dérèglement climatique

C'est précisément le but d'un nouveau modèle informatique, mis au point par des chercheurs américains. Son principe est d'étudier les liens entre des facteurs comme le climat, la pauvreté, l'exploitation des terres ou la croissance démographique, et les risques d'apparition du virus. De cette façon, ils ont pu déterminer des foyers où des épidémies sont effectivement survenues, comme en République démocratique du Congo ou au Gabon. Mais il faut également noter que d'autres zones avaient été détectées, telles qu'au Nigeria, où les infrastructures de santé ont certainement contribué à enrayer la propagation de la maladie.


Le modèle a mis en évidence le rôle joué par le réchauffement climatique. Le dérèglement conduirait ainsi les êtres humains à côtoyer plus régulièrement des animaux porteurs du virus, en l'occurrence des chauves-souris. De même, la pauvreté peut pousser les individus à chercher des sources d'alimentation susceptibles d'héberger Ebola.

La situation pourrait s'aggraver

Et les perspectives pour le futur ne sont pas des plus réjouissantes. D'après les chercheurs, qui ont élaboré plusieurs scénarios, la probabilité de voir une telle épidémie survenir pourrait augmenter de 60 % d'ici 2070. Selon eux, la seule façon de freiner cette tendance serait d'agir sur trois facteurs : réduction des inégalités, ralentissement de la croissance démographique et diminution des gaz à effet de serre.


Par ailleurs, les scientifiques espèrent que leur modèle servira à orienter les campagnes de vaccination prioritaires et à aider à la prise de décisions pour entraver la propagation des épidémies. De plus, ils affirment que le système pourrait être ajusté, afin de s'adapter à d'autres maladies.

Source : The Verge
5
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Le partage de comptes coûte chaque année des milliards de dollars à Netflix, Amazon, HBO et Hulu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Adieu, Windows 7, tu seras longtemps resté le meilleur...
Le P.-D.G. de Peugeot sous-entend la fin de ses moteurs à combustion d'ici 2030
Vente de voitures électriques en France en 2019 : Renault ZOE, Tesla Model 3 et Nissan Leaf en tête
L'UE dévoile son projet de
Le diesel n'est pas mort : il se tourne vers les SUV américains et européens
La série Code Quantum pourrait-être ressuscitée par NBC
La 5G, une aberration écologique… et économique ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top