La fonction Night Shift des iPhone ne permettrait pas de mieux dormir, selon une étude

06 mai 2021 à 12h30
0
Smartphone nuit © Pixabay
© Pixabay

D’après une étude réalisée par des chercheurs de l’université Brigham Young dans l’Utah, le mode Night Shift sur iPhone , permettant de limiter les effets négatifs des écrans sur le sommeil, serait en fait inefficace. 

Introduit en 2016 avec iOS 9.3, le mode nuit réduit la lumière bleue émise par l’écran du smartphone , réputée pour fatiguer les yeux et perturber le sommeil. Depuis, elle a été adoptée par de nombreuses autres marques de mobiles. 

Les chercheurs ont réalisé deux expériences

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont réalisé deux expériences sur 167 jeunes adultes de 18 à 24 ans. Ils ont ensuite été séparés dans trois catégories : le premier groupe a utilisé son smartphone le soir avec le Night Shift, le second, sans qu’il soit activé, tandis que le dernier a passé la nuit sans aucun téléphone à disposition. Les participants ont passé 8 heures au lit et portaient un accéléromètre au poignet pour analyser la qualité de leur sommeil. 

« Dans l'ensemble de l'échantillon, il n'y avait pas de différences entre les trois groupes. Le mode Night Shift n’a pas d’effet supérieur à l'utilisation du téléphone sans Night Shift, ou même à l'utilisation sans téléphone du tout », a déclaré Chad Jensen, professeur de psychologie et coauteur de l’étude. 

Pour la seconde expérience, les participants ont été séparés en deux groupes. Le premier a obtenu 7 heures de sommeil, ce qui est proche du minimum requis. Dans ce cas, les chercheurs ont remarqué une meilleure qualité du sommeil des individus n’utilisant pas de smartphone par rapport aux autres, qu’ils aient le Night Shift activé ou non. En revanche, le second groupe n’a eu que 6 heures de sommeil, et aucun changement n’a été observé entre les différentes catégories.

La lumière bleue ne serait pas le seul élément perturbateur

« Cela suggère que lorsque vous êtes super fatigué, vous vous endormez, peu importe ce que vous avez fait juste avant le coucher. La pression du sommeil est si élevée que ce qui se passe avant le coucher n’a vraiment aucun effet », explique Chad Jensen.

Surtout, les chercheurs estiment que leurs expériences démontrent que la lumière bleue n’est pas le seul élément qui perturbe le sommeil des utilisateurs de smartphones : « S'il existe de nombreuses preuves suggérant que la lumière bleue augmente la vigilance et rend l'endormissement plus difficile, il est important de réfléchir à la part de cette stimulation qui est due à l'émission de lumière par rapport à d'autres stimulations cognitives et psychologiques », continue Jensen. 

Il serait donc intéressant d’étudier l’impact du scrolling sur le cerveau ou encore de l’envoi de messages, des actions qui peuvent être très engageantes cognitivement. 

Véritables prolongements de nos corps, nos smartphones ont pris une place prépondérante dans nos vies. En 2019, les français passaient en moyenne 2,3 heures par jour devant leurs petits écrans, un chiffre qui monte à 4 heures chez les plus jeunes.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Le trafic de données mobiles a augmenté de 46 % depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon Ericsson
Tim Cook estime qu'il y a 47 fois plus de malwares sur Android que sur iOS (et c'est drôlement précis)
Les Honor 50, 50 Pro et 50 SE sont officiels : les premiers smartphones de la marque depuis qu'elle n'appartient plus à Huawei
Haut de page