Un robot gare votre voiture à l’aéroport de Roissy

Par Emilia CAPITAINE
le 31 mars 2017
 0
Stan le Robot est un service de voiturier automatique expérimenté au terminal F de l'aéroport de Roissy. Il est proposé à tous les utilisateurs qui optent pour l'option de parking la plus chère, mais n'est pas surfacturé : que vous vous gariez manuellement ou que vous fassiez confiance à Stan, cela coûtera le même prix.

Stan : le robot gareur de Roissy



Trois ingénieurs de Stanley Robotics, spécialistes de l'automobile et de l'autonomie, ont inventé Stan le robot, un service de voiturier automatique électrique et autonome. Stan le robot est actuellement testé au terminal E de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle et pourrait être étendu à d'autres terminaux si l'expérience est concluante.

01F4000008683626-photo-stan-robot-roissy.jpg
Stan, le robot-voiturier

Ce service de voiturier automatique présente des avantages, à la fois pour les utilisateurs et pour les parkings. Côté clients, même si certains détiennent des voitures présentant déjà l'option « parking automatique », le service de voiturier automatique testé à Roissy facilite la vie des voyageurs qui stressent à l'idée de faire un créneau dans des places parfois mal conçues et difficiles d'accès. En outre, avec Stan le robot, les utilisateurs n'ont pas besoin de se souvenir de l'emplacement de leur voiture. Côté parkings, les services de voiturier automatique permettent des gains de place : grâce aux robots, plus besoin de laisser de l'espace entre les voitures et ces dernières peuvent être garées dans des zones peu accessibles, ce qui permettrait des gains d'espace de 30 à 50 %.

Roissy veut devenir l'aéroport le plus innovateur du monde



Stan le robot s'inscrit dans le projet "Hub innovation" de Roissy Charles de Gaulle qui, confronté à un déficit d'image auprès des voyageurs, espère rehausser son attractivité en devenant l'aéroport le plus innovateur du monde.

Le service de voiturier automatique peut être commandé en ligne : les voyageurs qui sélectionnent l'option premium (la plus chère) se verront alors proposer un service de voiturier automatique, qui n'est pour l'instant pas surfacturé et coûte le même prix que si les utilisateurs se garaient eux-mêmes (50 euros pour une journée et 80 euros pour deux journées).


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
scroll top