Un robot gare votre voiture à l’aéroport de Roissy

Emilia CAPITAINE
31 mars 2017 à 16h08
0
Stan le Robot est un service de voiturier automatique expérimenté au terminal F de l'aéroport de Roissy. Il est proposé à tous les utilisateurs qui optent pour l'option de parking la plus chère, mais n'est pas surfacturé : que vous vous gariez manuellement ou que vous fassiez confiance à Stan, cela coûtera le même prix.

Stan : le robot gareur de Roissy

Trois ingénieurs de Stanley Robotics, spécialistes de l'automobile et de l'autonomie, ont inventé Stan le robot, un service de voiturier automatique électrique et autonome. Stan le robot est actuellement testé au terminal E de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle et pourrait être étendu à d'autres terminaux si l'expérience est concluante.

01F4000008683626-photo-stan-robot-roissy.jpg
Stan, le robot-voiturier

Ce service de voiturier automatique présente des avantages, à la fois pour les utilisateurs et pour les parkings. Côté clients, même si certains détiennent des voitures présentant déjà l'option « parking automatique », le service de voiturier automatique testé à Roissy facilite la vie des voyageurs qui stressent à l'idée de faire un créneau dans des places parfois mal conçues et difficiles d'accès. En outre, avec Stan le robot, les utilisateurs n'ont pas besoin de se souvenir de l'emplacement de leur voiture. Côté parkings, les services de voiturier automatique permettent des gains de place : grâce aux robots, plus besoin de laisser de l'espace entre les voitures et ces dernières peuvent être garées dans des zones peu accessibles, ce qui permettrait des gains d'espace de 30 à 50 %.

Roissy veut devenir l'aéroport le plus innovateur du monde

Stan le robot s'inscrit dans le projet "Hub innovation" de Roissy Charles de Gaulle qui, confronté à un déficit d'image auprès des voyageurs, espère rehausser son attractivité en devenant l'aéroport le plus innovateur du monde.

Le service de voiturier automatique peut être commandé en ligne : les voyageurs qui sélectionnent l'option premium (la plus chère) se verront alors proposer un service de voiturier automatique, qui n'est pour l'instant pas surfacturé et coûte le même prix que si les utilisateurs se garaient eux-mêmes (50 euros pour une journée et 80 euros pour deux journées).


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top