Verizon se prépare à la 5G... en se séparant de plus de 10 000 employés

12 décembre 2018 à 09h47
5
Verizon
Jonathan Weiss / Shutterstock.com

L'entreprise américaine Verizon a annoncé que 10 400 employés allaient quitter la société dans le cadre d'un vaste plan de départs volontaires. Cette démarche s'inscrit dans un programme plus global de réduction des dépenses, pour se réorienter vers la technologie 5G.

L'arrivée prochaine de la 5G n'est pas nécessairement synonyme de bonne nouvelle pour tout le monde. Chez Verizon, géant américain des télécoms, cela signifie plan de réduction des coûts... et du personnel.

10 400 départs d'ici mi-2019

Par conséquent, dans le cadre de ce programme, 10 400 employés feront leurs cartons et quitteront l'entreprise d'ici le milieu de l'année prochaine. Une réduction significative, puisqu'elle concerne environ 7 % des effectifs (Verizon comptait 152 300 salariés à la fin du troisième trimestre 2018).

L'entreprise précise qu'il s'agit de départs volontaires et que les employés ayant accepté cette mesure recevront des indemnités. Celles-ci dépendront de leur ancienneté dans l'entreprise et pourront s'étendre jusqu'à 60 semaines de salaire, auxquelles s'ajouteront divers avantages et primes.

Une réorientation totale vers la 5G

Cette réorganisation va de pair avec la stratégie de Verizon de concentrer ses efforts et ses investissements dans son réseau 5G. L'opérateur cherche en effet à prendre de l'avance sur ses concurrents sur cette technologie, et a récemment annoncé le lancement prochain d'un smartphone compatible 5G, en collaboration avec Samsung.

Pour asseoir sa position sur le marché, Verizon a alors lancé un programme de réduction des coûts, avec l'objectif d'atteindre 10 milliards de dollars (environ 8,8 milliards d'euros) d'économies d'ici 2021. On peut donc imaginer que ces 10 400 départs ne seront pas les derniers.

Source : Reuters
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
Exosia
“L’entreprise précise qu’il s’agit de départs volontaires et que les employés ayant accepté cette mesure recevront des indemnités.”<br /> Juste avec cette phrase on comprendre bien qu’on leur a “proposé” de partir volontairement x)
Nmut
On parle des States là. C’est du coup plutôt de bonnes conditions de départ et il y a là bas moins de difficulté à retrouver du taf. Par contre les salaires vont probablement bien morfler pour quelques mois avec tant de gens sur le marché aux compétences équivalentes en même temps…
dozy5341
Les gens qui acceptent ce genre de plan partent soit à la retraite, on déjà trouvé un autre travail, ou savent qu’elle auront largement le temps de se retourner avec les indemnités.
plugplay
Les salariés sont toujours la variable d’ajustement mais jamais ces grandes entreprises diront qu’ils vont baisser les dividendes versés aux actionnaires pour réinvestir les bénéfices.
dancod
Pour avoir été employé de VZ, les “propositions” de départ ne sont pas si alléchantes que ça… Les 60 semaines, c’est après minimum 15 années passées dans la boite (un mois par année). Alors oui, ils payaient bien, mais on est toujours que des merdes au fond d’une feuille excel.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Vous avez créé une invitation partagée sur Slack ? Votre mot de passe est peut-être compromis
Parallels Desktop 18 vous permet d'installer Windows 11 en un clic sur macOS
La dernière bêta d'Office sur iOS prend en charge la reconnaissance d'écriture Scribble
Quand le suivi en ligne de leurs jets fatigue les dirigeants et milliardaires
Microsoft confirme un énième problème sur Windows 10 et Windows 11
MIX Fold 2 : Xiaomi va bientôt annoncer son deuxième smartphone pliant
La trottinette électrique Ninebot Kickscooter E25E à -42% chez Darty !
Chopin Max : le boîtier ultra-compact d'InWin prend un peu de poids
Arc Pro A40 et Arc Pro A50 : Intel annonce ses GPU professionnels
OPPO et OnePlus interdits de vente en Allemagne, et bientôt en France ?
Haut de page