goTenna : communiquer avec son smartphone même sans réseau

18 juillet 2014 à 18h34
0
goTenna est une antenne portable permettant à deux smartphones de s'échanger directement des messages, à longue distance, sans emprunter ni le réseau GSM ni le satellite.

C'est souvent quand on a le plus besoin de communiquer qu'on ne capte pas. C'est le constat qu'on fait deux entrepreneurs new yorkais pendant l'ouragan Sandy en octobre 2012, quand Internet et le réseau cellulaire étaient tous deux en panne. Ils ont ainsi donné naissance à goTenna, une nouvelle solution de télécommunications décentralisée pour smartphones, permettant d'échanger des messages et des géolocalisations par ondes radio longue portée.

0139000007514291-photo-gotenna.jpg
147 x 25,4 x 12,7 mm pour 57 g, l'antenne se prolonge de 56 mm en utilisation


Un peu comme la bonne vieille CB (cibi), goTenna exploite des bandes de fréquences basses (entre 151 et 154 MHz en l'occurrence) — qui offrent des portées allant de quelques centaines de mètres en ville à plusieurs dizaines de kilomètres en mer — et elle fonctionne directement en point à point, sans relais ni réseau centralisé.

goTenna ne se présente pas comme un appareil autonome dédié mais comme une antenne externe, servant de passerelle, un peu comme les hotspots satellite de Globalstar et d'Iridium. Etanche et résistante à la poussière, elle fonctionne sur batterie et l'utilisateur y connecte son terminal via Bluetooth Low Energy (BLE), dans un rayon de quelques mètres.

0000011C07514295-photo-gotenna.jpg
0000011C07514297-photo-gotenna.jpg
0000011C07514299-photo-gotenna.jpg

Un réseau autonome pour les catastrophes naturelles, les randonnées et les festivals



Depuis une application dédiée disponible sur Android et iOS, l'utilisateur peut dès lors :
  • envoyer des messages texte individuel ou groupés aux utilisateurs goTenna qui sont à portée
  • leur partager sa géolocalisation ponctuellement ou en temps réel, sur une cartographie disponible hors ligne
  • et enfin envoyer un SOS à la totalité des utilisateurs à portée
Les scénarios d'usage sont multiples. goTenna permet pour commencer de compenser l'absence de réseau, tant en cas de catastrophe naturelle que d'activités dans des endroits reculés. On peut au contraire se prémunir des surcharges lors de manifestations publiques très fréquentées (festivals, événements sportifs). On peut aussi délibérément passer outre les réseaux centralisés pour éviter des frais à l'étranger, ou dans un tout autre esprit pour des problématiques de confidentialité. Les échanges sont d'ailleurs chiffrés (RSA 1024 bits), ils peuvent s'autodétruire, et on peut acheter le produit en Bitcoins.

goTenna est en précommande aux États-Unis, au prix de lancement de 150 dollars la paire, puis pour 300 dollars. Les fréquences utilisées n'étant pas communiquées, on ne sait pas si le produit est autorisé ailleurs. On sait en revanche que l'idée de confectionner un réseau méché — permettant à des intermédiaires de relayer des messages vers des utilisateurs autrement hors de portée — est réservée aux opérateurs de télécommunications autorisés par les autorités et que le produit n'offrira pas cette possibilité.

01BC000007514293-photo-gotenna.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top