Quand un écran géant publicitaire cause le brouillage d'une station 4G en Bretagne

02 décembre 2019 à 11h05
0
antenne-4G-Marseille-orange.jpg
Une antenne 4G (© Alexandre Boero pour Clubic)

L'ANFR a été contactée par un opérateur qui a constaté le brouillage de l'une de ses antennes 4G, située dans la ville de Rennes.

À la différence des réseaux enterrés, les réseaux mobiles peuvent davantage souffrir de perturbations extérieures. C'est ce qu'a constaté l'un des opérateurs de télécommunications français, qui a notifié à l'Agence nationale des fréquences (ANFR) qui a dévoilé l'information fin novembre, la dégradation de qualité de service sur l'un de ses sites 4G, situé plus précisément à Rennes. L'agence y a donc dépêché une équipe du service régional de Donges, pour faire la lumière sur ce brouillage et établir s'il est volontaire ou non.

L'écran d'une salle de sport perturbait l'antenne 4G

Après avoir procédé à des relevés spectraux, aidés des matériels directement intégrés dans leur véhicule laboratoire mobile, les experts de l'ANFR ont pu identifier le signal perturbateur, qui provenait d'une salle de sport située à quelques centaines de mètres de l'antenne 4G touchée.


Une fois à l'intérieur du complexe sportif, les agents assermentés ont utilisé un récepteur de mesures, raccordé à une antenne goniométrique, pour déterminer avec précision l'appareil causant le brouillage de l'antenne. Finalement, ils sont tombés sur un écran publicitaire géant, que la salle utilise pour diffuser des rencontres de basket-ball ou de volley-ball.

La seule solution était de mettre l'appareil hors tension

Les agents ont alors, en présence de la société ayant procédé à l'installation de l'écran, effectué des mesures de champs de façon à vérifier la conformité des rayonnements à la norme. L'écran, finalement conforme à la norme, maintient donc la perturbation. Les techniciens de l'ANFR se sont tout de même aperçus que l'écran rayonnait autant en mode diffusion que simplement allumé.

Pour régler ce problème qui n'avait finalement rien d'illégal, les techniciens de l'agence ont préconisé de mettre hors tension l'écran en dehors de toute diffusion événementielle sportive. Un débranchement pur et simple donc. Le dossier a été clôturé après que l'opérateur mobile a donné son accord.


L'ANFR n'a en tout cas pas manqué de rappeler que plus d'un brouillage sur quatre signalé avait pour origine un souci de compatibilité électromagnétique, correspondant à des signaux parasites émis par un appareil électronique industriel ou domestique.

Source : Communiqué de presse
Modifié le 02/12/2019 à 15h49
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top