Netgear PTV3000 : le récepteur Miracast s'ouvre aux terminaux Android populaires

18 février 2013 à 13h42
0
Netgear a publié aujourd'hui une mise à jour de firmware qui rend finalement son récepteur Miracast « PTV3000 » viable en l'ouvrant à quelques uns des terminaux Android les plus populaires du marché.

0140000005417371-photo-netgear-push2tv-ptv3000.jpg

Annoncé au mois de septembre, le « Netgear PTV3000 » reposait sur un brouillon du jeune standard Miracast, aussi appelé Wi-Fi Display, et se destinait initialement à diffuser des vidéos issues d'ordinateurs portables. Miracast est une alternative ouverte au AirPlay d'Apple ou au WiDi d'Intel, il permet lui aussi de diffuser sans fil de la vidéo et de l'audio d'un appareil mobile vers une installation fixe, tel qu'un téléviseur et un ensemble home cinema.

Entre temps Miracast est arrivé à maturité et de nombreux terminaux Android l'ont adopté. Le dernier micrologiciel du « PTV3000 » garantit donc que Miracast fonctionne avec les plus populaires :
  • Samsung Galaxy S III (Android 4.1 ou ultérieur)
  • Samsung Galaxy Note II
  • Samsung Galaxy Note 10.1
  • LG Optimus G
  • Google Nexus 4 (Android 4.2 minimum)
  • Sony Xperia (certains modèles équipés d'Android 4.0 ou ultérieur)
Dans le même registre, le « PTV3000 » accepte désormais indifféremment les connexions Miracast ou WiDi, alors qu'il fallait jusqu'à présent activer manuellement l'un ou l'autre mode en appuyant sur un bouton sur l'appareil. De nombreux petits défauts ont également été corrigés, concernant la connexion initiale notamment, pour en simplifier l'utilisation.

Le firmware 2.2.9 pour le « Netgear PTV3000 » est disponible depuis le site Internet du fabricant. L'archive ZIP contient un fichier détaillant les améliorations et les correctifs.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page