D-Link MainStage : un adaptateur WiDi 2.0 muni d'une sortie SPDIF

Par
Le 05 décembre 2011
 0
D-Link lance finalement en France l'« adaptateur TV MainStage », l'adaptateur WiDi 2.0 qu'il présentait au CES... en janvier dernier ! L'occasion de faire le point sur sa fiche technique.

0140000004803136-photo-d-link-mainstage-dhd-131.jpg

Le « D-Link MainStage » se démarque de ses concurrents Netgear Push2TV HD (PTV2000) ou Belkin ScreenCast, qui sont d'ailleurs si semblables qu'on peut penser que le premier le fabrique pour le dernier, par sa connectique un brin plus riche.

En plus de l'indispensable sortie HDMI ne prenant toujours pas en charge le HDCP et du trio de sorties analogiques RCA, celui qui répond plus prosaïquement à la référence « DHD-131 » bénéficie effectivement d'une sortie SPDIF optique. Un apport bienvenu pour tous ceux qui disposent d'un ensemble home cinema tel qu'un Logitech Z-5500 plutôt que d'un amplificateur home cinema.

Car l'Intel Wireless Display 2.0 permet pour rappel de transmettre de la vidéo 1080p à 30 i/s et du son multicanal 5.1 au moyen d'une liaison Wi-Fi N. Il requiert pour ce faire un ordinateur équipé d'un processeur Intel Huron River (architecture Sandy Bridge) et d'un contrôleur Wi-Fi dual band Intel Centrino.

Commercialisé depuis le début de l'année aux États-Unis, le « D-Link MainStage » n'est lancé en France que maintenant. Il y est vendu au prix public de 110 euros, sensiblement au même prix que ses deux seuls concurrents.

0140000004803138-photo-d-link-mainstage-dhd-131.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top