D-Link MainStage : un adaptateur WiDi 2.0 muni d'une sortie SPDIF

05 décembre 2011 à 17h10
0
D-Link lance finalement en France l'« adaptateur TV MainStage », l'adaptateur WiDi 2.0 qu'il présentait au CES... en janvier dernier ! L'occasion de faire le point sur sa fiche technique.

0140000004803136-photo-d-link-mainstage-dhd-131.jpg

Le « D-Link MainStage » se démarque de ses concurrents Netgear Push2TV HD (PTV2000) ou Belkin ScreenCast, qui sont d'ailleurs si semblables qu'on peut penser que le premier le fabrique pour le dernier, par sa connectique un brin plus riche.

En plus de l'indispensable sortie HDMI ne prenant toujours pas en charge le HDCP et du trio de sorties analogiques RCA, celui qui répond plus prosaïquement à la référence « DHD-131 » bénéficie effectivement d'une sortie SPDIF optique. Un apport bienvenu pour tous ceux qui disposent d'un ensemble home cinema tel qu'un Logitech Z-5500 plutôt que d'un amplificateur home cinema.

Car l'Intel Wireless Display 2.0 permet pour rappel de transmettre de la vidéo 1080p à 30 i/s et du son multicanal 5.1 au moyen d'une liaison Wi-Fi N. Il requiert pour ce faire un ordinateur équipé d'un processeur Intel Huron River (architecture Sandy Bridge) et d'un contrôleur Wi-Fi dual band Intel Centrino.

Commercialisé depuis le début de l'année aux États-Unis, le « D-Link MainStage » n'est lancé en France que maintenant. Il y est vendu au prix public de 110 euros, sensiblement au même prix que ses deux seuls concurrents.

0140000004803138-photo-d-link-mainstage-dhd-131.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top