La nouvelle puce WiFi Qualcomm à 60 GHz promet une VR sans-fil

Par
Le 18 octobre 2018
 0
qualcomm

Le constructeur a annoncé deux nouvelles puces Wi-Fi, pouvant atteindre des débits théoriques de 10 Gbps.
Les puces WiFi franchissent un nouveau cap. Qualcomm, le célèbre constructeur de puces mobiles vient d'annoncer la commercialisation d'une nouvelle familles de composants.

Des débits WiFi supérieurs à n'importe quelle connexion ethernet

Les puces QCA64x8 et QCA64x1 peuvent surpasser la plupart des connexions Ethernet théoriques (d'environ 1 Gbps) pour atteindre des débits jusqu'à 10 Gbps sur une fréquence de 60 Ghz. Ces débits théoriques rivalisent aujourd'hui avec les promesses faites pour le prochain réseau mobile 5G indique Engadget.

Elles utilisent le nouveau standard WiFi 802.11ay. Le constructeur annonce un temps de latence similaire à une connexion filaire, et une portée d'environ 100 mètres, même si des tests ont été réalisés par le fabricant jusqu'à 300 mètres, avec succès.

Les composants Qualcomm sont réalisés pour des routeurs ou des équipements réseau, mais devraient être à terme miniaturisés afin d'équiper des smartphones.

Une nouvelle norme permettant d'étendre le WiFi sur de longues distances

Les puces WiFi Qualcomm peuvent trouver des usages dans le streaming ultra haute définition 4K, et la gestion d'applications de réalité virtuelle et augmentée. On peut imaginer plus tard des casques VR qui n'auraient plus besoin d'être raccordés à un PC et pouvant steamer des flots d'information aussi importants et lourds grâce à ces puces.

La norme 802.11ay est également évoquée dans des projets de réseau WiFi mesh, une couverture étendue possible par plusieurs routeurs fonctionnant de concert. De quoi rendre possible un réseau WiFi puissant et disponible sur plusieurs centaines de mètres carrés.

La famille de puces Qualcomm est également compatible avec les applications WiFI Sensing, permettant la détection de présence et de localisation en intérieur, ainsi que la détection de gestuelles spécifiques et la reconnaissance faciale.

Modifié le 17/10/2018 à 17h00
scroll top