Intel et TSMC s'intéressent de près à l'Allemagne pour leur nouvelle usine européenne

15 décembre 2021 à 14h50
12
TSMC

TSMC avait estimé que l’Union européenne n’était pas un marché intéressant pour son expansion, et pourtant.

Le leader mondial de la fabrication de puces électroniques serait en discussion avec le gouvernement allemand pour construire une nouvelle fonderie sur le territoire.

Vers une usine TSMC en Allemagne

TSMC envisage de créer une nouvelle usine de fabrication de semi-conducteurs en Allemagne, annonce Bloomberg. Selon le média américain, les pourparlers n’en sont encore qu’au stade préliminaire et aucun lieu n’a encore été choisi. Si Intel et TSMC s’étaient montrés réticents à construire de nouvelles fonderies sur le territoire, l’European Chips Act, qui doit être présenté lors du premier semestre 2022, pourrait peser dans la balance.

L’Union européenne souhaite en effet davantage de souveraineté dans ce secteur et voudrait augmenter sa capacité de production pour limiter les futures perturbations sur la chaîne d'approvisionnement et autres pénuries. De son côté, TSMC s'est engagé à construire de nouvelles usines à travers le monde, notamment au Japon et en Arizona. Pour le cas de l’Allemagne, la firme taïwanaise prendrait sa décision selon les subventions gouvernementales, la demande des clients et les talents déjà sur place. 

Également intéressé par le continent européen, Intel a également exprimé son souhait d’augmenter ses capacités de production sur le territoire avec la construction de nouvelles usines . La firme américaine pense investir jusqu’à 80 milliards d’euros en Europe au cours des dix prochaines années. Elle commencera avec un investissement de 20 milliards d’euros pour deux lignes de production. 

Source : TechPowerUp

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
12
sofolic
Je lis bien, une multinationale fait du chantage au subvention pour leur infini bonté de construire une usine en Europe ?<br /> Mais s’ils font ca c’est pour contourné les taxes européen sur l’import non ?<br /> Donc s’ils font les même prix alors ils ne perdent pas de client et puis ils mettent les taxes dans les poches (plus un peu moins de transport aussi).<br /> La main d’œuvre semble ne pas être le principal poste de dépense dans cette industrie donc la taxe couvre sûrement la sur-dépense de personnels.<br /> Et l’effet kisscool c’est quand ils n’auront plus les subventions ils partirons parce que c’est trop cher…<br /> Il est temps de mettre à leur place ces entreprises et si elles ne veulent pas les interdire de territoire européen et de capitaux européens (ça fera une opportunité pour des nouvelles entreprises européenne, et probablement monté les prix sur le court terme).
Zakalwe
Et la France ? (On me dit dans l’oreillette que ce pays n’existe plus depuis longtemps.) Ah d’accord, veuillez m’excuser…
MattS32
Dans le projet de retour en Europe d’Intel, outre l’usine de puces en Allemagne, la France devrait normalement gagner la R&amp;D, et l’Italie une usine d’assemblage.
max_971
Et si on s’y mettait de nous même. On ne sera pas au même niveau technologique que TSMC mais on sera quand même dans la course.<br /> LA PREMIERE PUCE EUROPEENE PAR LES EUROPEENS POUR LES EUROPEENS.
sifujedi
Encore l Allemagne …
sifujedi
On n attire que les wokistes et autres tares.
Blackalf
Zakalwe:<br /> Et la France ? (On me dit dans l’oreillette que ce pays n’existe plus depuis longtemps.) Ah d’accord, veuillez m’excuser…<br /> Tu ne devrais donc pas écouter tout ce qu’on te dit, puisque la France est toujours n°1 des pays européens en ce qui concerne les investissements étrangers.
Vincent_Dupaquis
Ce serait une excellente nouvelle, il n’y a aucune usine de semiconducteur qui soit à la pointe en Europe, et si quand les chinois mettent la main sur Taiwan, ils contrôleront plus de 50% de la fabrication de semi-conducteurs mondiale, et là ce sera TRES doudouleux. Quand à vouloir monter ex-nihilo une usine state-of-the-art en Europe, c’est tout bonnement irréaliste. Le savoir-faire de TSMC est le résultat de 30-40 ans de recherche et d’investissement, ne pensons pas une seconde arriver au même résultat sans eux.
sylvio50
@Vincent_Dupaquis<br /> Regarde du coté d’ASML, tu sera surpris. Regarde son siège social et ces principaux clients pour te faire une idée de ce qui serait possible de faire en Europe si il y avait une vrai volonté (union-)européenne.
Popoulo
Certains font du protectionnisme, d’autres de la prostitution. Juste les 3 premières lettres sont les mêmes.<br /> L’Europe serait tout a fait capable de rivaliser. Les milliards ne manquent pas mais sont jetés par la fenêtre comme les 80+ milliards annuels pour «&nbsp;l’aide au developpement&nbsp;» qui finissent on ne sait ou. Ils pourraient en construire des usines avec ça.<br /> Et combien de pays se sont gavés sur le dos de la Chine durant des décennies (le font encore pour certains) et vu que tous les outils leur ont été donnés pour s’affirmer et faire la pluie et le beau temps sur les marchés de la planète, ils ne s’en privent pas. Fallait réfléchir avant et ne pas croire qu’ils allaient rester dociles jusqu’à la fin des temps.<br /> L’Europe doit pas attendre 20 ans avant de se bouger. Mais bon, avec les tréteaux qui la dirigent, plus aptes à dilapider l’argent que l’investir, la tâche sera pas aisée.
EnLighter
Quelque soit l’usine qui doit être installée dans l’Union Européenne, elle le sera toujours en Allemagne à cause des avantages comparatifs qu’offrent le système allemand dans le domaine. L’Allemagne absorbe toute l’industrie de l’UE depuis la création de l’Euro et ce n’est pas près de se terminer.<br /> @Popoulo<br /> En parlant de gaspillage d’argent, j’ai appris récemment que l’Agence Française de Développement continuait à verser des sous … à la Chine ! Donc c’est sûr qu’on n’ira pas loin comme ça.
aladin_78
Avez vous deja oublie que nous avons des usines de semi-conducteurs en France?<br /> ST Microelectronique , qui existe depuis plusieurs décennies, est implante a Grenoble et en Italie .<br /> en.wikipedia.org<br /> STMicroelectronics<br /> STMicroelectronics is a French-Italian multinational electronics and semiconductors manufacturer headquartered in Plan-les-Ouates near Geneva, Switzerland. The company resulted from the merger of two government-owned semiconductor companies in 1987: "Thomson Semiconducteurs" of France and "SGS Microelettronica&nbsp;[it]" of Italy. It is commonly called "ST", and it is Europe's largest semiconductor chip maker based on revenue. While STMicroelectronics corporate headquarters and the headquarters for EM...<br /> ST n’a peut être pas les memes moyens que TSMC et Intel mais ne fabrique pas non plus les memes types de composants.<br /> Un peu plus loin, en Europe (Allemagne et Autriche), nous avons Infineon qui fabrique des composants memoire par ex.<br /> Ni dans une vision hexagonale archaïque du monde ni dans une vue Européenne, l’industrie Européenne n’est morte. C’est surtout une question politique, celle de subventionner nos industries sur place en EUROPE au lieu de subventionner celles qui outsourcent tout.
Palou
@sylvio50 Commentaire et lien vidéo supprimé : hors sujet
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

GeForce RTX 3050 : les stocks, les prix, rien ne va
L'excellent PC portable Acer Swift 3 est vraiment moins cher pour les Soldes
Contre toute attente, Google voudrait des Chromebooks pour jouer
L'Intel Core i9 Alder Lake plus puissant que la puce M1 Max d'Apple, mais moins économe
Les cartes graphique Intel ARC Alchemist auront le droit à de la GDDR6 16 Gbps
Intel fait sa meilleure année depuis... toujours
Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
Haut de page