Microsoft plancherait sur une alternative au cookie

le 11 octobre 2013 à 10h59
0
Afin d'enterrer définitivement le cookie, Microsoft, tout comme Google Apple ou Amazon, plancherait actuellement sur son propre mécanisme de ciblage publicitaire.

00C8000004030124-photo-publicit-cibl-e.jpg
Alors que la régulation américaine s'intéresse de plus en plus à la publicité ciblée et notamment au regard de la vie privée des internautes, les éditeurs de navigateur, Microsoft le premier, renforce l'intégration du mécanisme Do Not Track. Cependant la firme de Redmond plancherait sur sa propre technologie de traçage, laquelle fonctionnerait sur divers appareils.

Le magazine AdAge, spécialisé dans l'actualité de l'industrie publicitaire, rapporte d'une source que Microsoft souhaite mettre en place un identifiant unique fonctionnant sur les PC, les tablettes, les smartphones, sa console de jeux Xbox ainsi que ses services Web tel que Bing. Plusieurs autres éditeurs travaillent sur des méthodes similaires développées de manière propriétaire.

Bien qu'il repose sur un standard, le cookie présente en effet un certain nombre de problèmes. Selon AdAge, si ce dernier permet de dresser un historique de la navigation d'un internaute, il n'est pas en mesure de suivre à la trace un smartphone. Or 20% du trafic global serait actuellement généré par les mobiles. En outre, il ne peut être utilisé sur une télévision connectée. Enfin, cela devrait faciliter les contrôles organisés par la Federal Trade Commission, chargée de contrôler les pratiques commerciales aux États-Unis, puisqu'elle ne devra passer que par quelques intermédiaires

Cependant, la multiplication des technologies propriétaires pose plusieurs problèmes. D'une part, cela compliquera le travail des agences publicitaires, lesquelles devront jongler entre différentes méthodes propriétaires. D'autre part, les données des annonceurs transiteront via les serveurs d'une poignée de société pouvant alors leur donner un avantage considérable.

AdAge souligne que l'activation par défaut de la fonctionnalité Do Not Track dans Internet Explorer est une décision émanant que l'équipe de développement tandis que le projet d'un identifiant unique multi-appareil serait véritablement pris en charge par une autre division de la firme. Outre l'identification d'un même utilisateur sur divers appareil, ce mécanisme permettrait à Microsoft de proposer le déploiement de campagnes publicitaires multi-écran avec de véritables outils permettant de dissocier les taux de transformation sur chaque appareil.

A lire également :
Do Not Track : bientôt soutenu par une loi aux Etats-Unis ?
IE10 et Do Not Track : les annonceurs tâclent Microsoft
IE10 : Microsoft maintiendra l'activation de Do Not Track par défaut
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi : un nouveau Q5 55 TFSI e quattro... avec 40 km d'autonomie en
Microsoft détaille ses actions pour rendre le jeu sur Xbox Live plus fair play
L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
Microsoft Surface : un nouveau firmware en vue de la mise à jour Windows 10 de mai
Sony annonce PlayStation Productions, une division pour adapter ses jeux vidéo en films
Huawei sous-estimé par les États-Unis ? C'est ce que pense son fondateur
Après les trottinettes électriques, Usain Bolt dévoile la citadine électrique Bolt Nano
Voiture électrique : quelles aides à l'achat et incitations dans les pays de l'UE ?
Huawei banni : les revenus d'AMD plus impactés encore que ceux de Microsoft
scroll top