Facebook : en Allemagne, les messages racistes retirés sous 24 heures

Alexandre Broutart
17 décembre 2015 à 13h45
0
L'Allemagne condamne fermement toute déclaration publique de haine raciale sur les réseaux sociaux. Un travail mené avec Facebook, Google et Twitter vient d'aboutir à des mesures concrètes, afin de prémunir la société allemande contre ceux que le ministre de la Justice appelle les « pyromanes de l'esprit ».

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. C'est ce qu'essaye de faire entendre le ministre allemand de la Justice et de la Protection du consommateur depuis quelques mois. Expliquant que « la limite de la liberté d'expression est atteinte dès qu'il y a appel à la violence ou incitation à la haine et que cela touche à la dignité humaine », Heiko Maas vient de faire aboutir un projet qui prévoit d'obliger le retrait dans les 24 heures tout contenu signalé comme haineux ou raciste sur Internet.

Un Groupe de Travail avait été lancé en septembre avec Facebook, Google et Twitter, sous l'impulsion du ministre. Trois mois plus tard, les actes succèdent aux paroles : les internautes allemands auront désormais à leur disposition des mécanismes simplifiés de transmission des plaintes. Celles-là seront rapidement étudiées par les sociétés du numérique, ayant au préalable constitué des équipes spécialisées. Si un doute persiste, ils auront la possibilité de faire appel à une équipe d'experts germanophones.

Le Groupe de Travail prévoit aussi de transmette les données des utilisateurs responsables de tels propos, conformément à la loi. Il incite aussi les ONG concernées à rédiger des rapports circonstanciés pour les cas les plus probants.



Heiko Maas précise que les conditions générales de ces activités seront exhibées dans la plus grande transparence et que les employés des entreprises concernées recevront une formation adaptée.

Combattre le feu par le feu

Toutes les parties en présence ont en outre reconnu l'importance des contre-discours et du développement d'une rhétorique inverse à celle des messages de haine envers les migrants. Ainsi des rapports d'ONG seront couramment publiés et mis en valeur sur les différentes plateformes, notamment Facebook et Twitter. Le communiqué officiel allemand parle même de l'efficacité des « contre-récits » et insiste sur le soutien qui sera accordé aux « programmes éducatifs favorisants la pensée critique. »

Cela faisait des mois que Heiko Maas dénonçait déjà, sur sa propre page Facebook, les actes ou paroles incitant à la haine des migrants. Mardi, alors même qu'il communiquait sur son propre travail, le ministre allemand dénonçait aussi de récents actes criminels survenus dans le pays à l'encontre des réfugiés : « La recrudescence des violences provenant des groupuscules d'extrême droite sont une véritable honte pour notre pays ».

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top