Machines à voter : fiabilité accrue ou risque de fraude massive ? (votre avis)

13 décembre 2015 à 11h20
0
Dans certaines villes françaises, des machines à voter sont en service depuis plusieurs années. Certains apprécient leur présence, voyant en elles la possibilité d'une fiabilité accrue lors du décompte.

À l'inverse, d'autres voient leur arrivée d'un mauvais œil en redoutant le risque de modification directe des résultats du comptage informatique par une seule personne, opération rendue plus difficile par des scrutateurs multiples lors des dépouillements papier.

Bref, au-delà des traditionnelles querelles de parti, profitons du second tour des régionales pour échanger sur le thème des machines à voter électronique !

Le thème de la semaine est :

Que pensez vous des machines à voter électroniques ?


012C000007824523-photo-we-need-you-flock.jpg


Pour que cela soit constructif et utile à tous, voici quelques exemples de pistes ou recommandations :
  • Dans l'intérêt de tous, n'utilisez pas ce fil pour exposer vos idéaux politiques ;
  • Si vous pensez que ces systèmes sont fiables, expliquez pourquoi. Faites-en de même dans le cas contraire ;
  • Expliquez simplement pourquoi vous préférez l'une ou l'autre des méthodes ;
  • Même si des idées ont déjà été proposées, n'hésitez pas à vous exprimer si des points qui vous tiennent à cœur n'ont pas été abordés.

Rediff' : sujets des semaines précédentes :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top