Les programmes numériques des candidats aux municipales à Toulouse

04 mars 2014 à 13h36
0
Jusqu'au premier tour des élections municipales, la rédaction publie les propositions concernant le numérique des principaux candidats des 6 villes les plus peuplées de France. Après Paris, Marseille et Lyon, cette semaine, la parole est donnée aux programmes des candidats à la mairie de Toulouse, unique ville de plus de 400 000 habitants à recevoir le label « villes Internet ».

Ils apparaissent ainsi en fonction de l'importance qu'ils accordent au numérique (développement d'Internet, Smart city, services aux citoyens...) au sein de leur programme. Afin de comprendre comment ils appréhendent le numérique, les initiatives émises par l'ensemble des candidats figurent dans cette revue.


00FA000007206518-photo-pierre-cohen-toulouse.jpg
Pierre Cohen (PS-PCF) : « Gérer infrastructures et services numériques »
  • Développer les services numériques pour les habitants (mobilité, démarches administratives...) comme par exemple l'application mobile de paiement Tisseo ou la carte sans contact Montoulouse. L'ambition est également d'accélérer le déploiement de la fibre optique et des accès publics au WI-FI.
  • Créer un campus numérique physique et virtuel pour que se côtoient les start-ups, chercheurs, designers et étudiants.
  • Orienter les demandes de recherche en direction des start-ups en particulier du numérique afin de favoriser les « savoir-faire » locaux.
  • Mettre sur pied un cluster autour du cinéma d'animation et pour la musique par le biais de locaux dédiés à ces disciplines.
  • Doter toutes les écoles d'équipements numériques. Le programme s'étendra sur plusieurs années.
  • Installer la vidéo-surveillance dans les endroits qui peuvent nécessiter le recours à ces dispositifs. Ces installations seront soumises à l'examen d'une entité propre, la Commission des Libertés Publiques.
  • Développer la démocratie participative par le biais du numérique et l'utilisation des réseaux sociaux afin de consulter et faire participer les administrés à la vie publique.

Le programme du maire sortant attache une importance particulière au volet économique. L'idée est donc d'encourager l'éclosion du numérique par le biais des start-ups notamment afin d'en faire profiter la ville. A l'image de l'aéronautique, Toulouse souhaite donc servir de centrifugeuse dans des domaines variés allant du numérique au cinéma d'animation par exemple.


00FA000007206520-photo-jean-luc-moudenc-toulouse-ump.jpg
Jean-Luc Moudenc (UMP-UDI-MoDeM) : « L'avenir des Villes, c'est la ville numérique »
  • Couvrir en 4G le métro et développer le Wi-Fi gratuit dans les espaces publics.
  • Lancer un appel à projet pour créer une application unique comparant en temps réel tous les modes de transport disponibles comme les transports en commun (stations les plus proches, horaires, temps de parcours..), voitures (embouteillages, places de parking disponibles...), vélos (stations Vélo Toulouse).
  • Rendre possible le paiement sans contact dans les transports et parkings (et/ou par SMS).
  • Développer une application baptisée « ma ville dans ma poche », regroupant démarches et informations administratives et municipales. A l'image des projets « Dans ma rue » à Paris et Marseille, l'utilisateur pourra signaler une anomalie ou un incident dans sa rue et via la géolocalisation, savoir où se trouvent les points de tri sélectif.
  • Expérimenter l'utilisation de tablettes dans les écoles primaires et généraliser le tableau numérique dans les classes.
  • Généraliser la vidéo-protection et multiplier le nombre de caméras par 10, soit autour de 200 dispositifs dans la ville. En priorité en centre-ville puis dans les zones de commerces de proximité.
  • Lancer une application permettant de prévenir le poste de commandement de la Police municipale et déclencher l'intervention de la Brigade d'intervention rapide.
  • Encourager les start-ups à développer des modèles utilisant l'Open data.

Sur son site, le candidat propose un onglet dédié uniquement au numérique ce qui est assez rare pour être signalé. Son programme propose des services utiles aux habitants en particulier dans le domaine des transports. L'accent est également porté sur la sécurité grâce aux dispositifs de vidéo-surveillance mais aussi par le recours à une application.


00FA000007206556-photo-jean-pierre-plancade-toulouse.jpg
Jean-Pierre Plancade (Divers Gauche)
  • Installer 400 caméras de vidéo-surveillance de dernière génération sous le contrôle d'une commission dont la mission serait d'assurer que les libertés individuelles soient respectées.
  • Créer un site Internet de E-commerce et M-commerce pour développer l'activité des petits commerçants et artisans toulousains.
  • Promouvoir un réseau social de quartier.
  • Former les enseignants aux environnements numériques de travail dans les écoles.
  • Introduire une touche SOS sur chaque téléphone mobile.
  • Construire un tramway aérien de type SkyTran. Développé par la Nasa, ce dispositif à cabines suspendues à un rail au-dessus du sol peut transporter 2 à 4 passagers jusqu'à 100km/h grâce à un champ électromagnétique. Une application sera également publiée laquelle informera en temps réel les utilisateurs sur l'état du trafic, les parcours, les horaires, les places disponibles...

Si le candidat n'est crédité que de quelques intentions de vote dans les sondages, force est de constater que son programme comporte des aspects des plus originaux. Outre le Skytran ou la touche sur chaque smartphone, le reste de ses propositions s'avèrent néanmoins crédibles et se rapprochent de celles d'autres partis en course pour la mairie.


Antoine Maurice (EELV-Parti Pirate)
  • Privilégier la présence humaine à la vidéo-surveillance.
  • Encourager l'utilisation de logiciels libres dans les administrations. Mutualiser les moyens entre les contributeurs et mettre en place un meilleur contrôle de leur utilisation.

Serge Laroze (FN)
  • Renforcer la vidéo-surveillance près des écoles, des bouches de métro, des cités, des commerces (bijouteries, buralistes...).
Comme pour les candidats de plusieurs grandes villes, une application mobile générique sous iOS, Android est proposée. A l'image de Lyon, Nantes, Toulon ou encore Nîmes, l'application destinée au candidat à Toulouse diffuse son actualité et ses communiqués.

Jean Christophe Sellin (Place au Peuple, Parti de Gauche)
  • Préférer « la présence humaine » plutôt que la vidéosurveillance et les digicodes en réintroduisant les concierges municipaux dans les immeubles, les écoles, les gymnases, les locaux municipaux.
  • Interdire toute publicité lumineuse et numérique de type écran publicitaires, par souci de sobriété énergétique et de pollution lumineuse.

Elisabeth Belaubre (Rassemblement citoyen)
  • Geler l'installation de nouvelles antennes-relais et imposer un seuil maximal d'émission de 0,6 volts/m.

00A0000000508225-photo-logo-april-pacte-du-logiciel-libre.jpg
Ahmed Chouki (NPA)
  • Soutenir le logiciel libre en se rapprochant des préconisations de l'April. Mettre en avant les atouts de ce secteur (qualité, performance, ouverture, transparence) et lui donner une place plus importante au sein des institutions.

Christine de Veyrac (Divers Centre)
  • La candidate évoque le secteur de l'aéronautique ou bien encore le projet Galileo mais n'aborde pas directement la question du numérique dans son programme.

Sandra Torremocha (Lutte Ouvrière)
  • Aucune mention relative au numérique ne figure sur le programme de la candidate.

La semaine prochaine, nous aborderons les programmes des candidats à Nice.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top