Suppression des données de Megaupload : Leaseweb se défend

01 juin 2018 à 15h36
0
Pointé du doigt par Kim Dotcom pour avoir effacé des données liées à Megaupload sans avoir prévenu, l'hébergeur néerlandais Leaseweb se défend dans un billet de blog, dans lequel il accuse le cyberlocker d'être responsable de cette situation.

00FA000005078382-photo-megaupload.jpg
L'hébergeur Leaseweb n'a pas tardé à réagir à la colère de Kim Dotcom, qui a accusé le service d'avoir effacé sans sommation le contenu de ses serveurs loués par feu Megaupload. Dans un billet de blog, Leaseweb explique que les 630 serveurs qu'il exploitait au nom de Megaupload ont bel et bien été vidés de leur contenu, mais qu'à aucun moment Kim Dotcom et ses avocats n'ont fait de demande spécifique pour que les fichiers soient conservés jusqu'à la fin de la procédure.

« Depuis plus d'un an, ces serveurs ont été stockés et conservés par Leaseweb, à ses propres frais. Par conséquent, pendant cette période, Leaseweb a monopolisé 630 serveurs, sans aucune demande et sans aucune compensation » explique le service. « Au cours de l'année, nous n'avons reçu aucune demande d'accès ni aucune demande de conservation des données. Après un an durant lequel personne n'a montré d'intérêt pour ces serveurs et ces données, nous avons fait le tour de nos options. Nous avons informé Megaupload de notre décision de remettre les serveurs à disposition. »

C'est là que les versions de Kim Dotcom et de Leaseweb divergent : de son côté, l'entrepreneur allemand assure ne pas avoir reçu d'avertissement de la part de Leaseweb, tandis que l''hébergeur explique avoir non seulement prévenu le fondateur de Megaupload, mais que ce dernier n'aurait « pas répondu ».

Une publication qui a fait réagir Kim Dotcom : « Leaseweb dit que nous ne leur avons jamais demandé de conserver les données. Notre avocat principal Ira Rothken dit que nous l'avons fait. Qui ment ? » questionne-t-il sur Twitter, avant de demander à l'avocat de publier les preuves de sa demande. Ira Rothken accuse de son côté la justice américaine de n'avoir pris aucune mesure pour éviter l'effacement de preuves dans l'affaire Megaupload. De toute évidence, l'affaire est loin d'être terminée.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mozilla veut optimiser davantage la gestion des cookies dans Firefox
Apple gagne un procès contre Samsung au Japon
iTunes accapare 75% des dépenses de la musique dématérialisée
Rachat de Motorola par Google : une aubaine pour Firefox OS ?
L'Enfer, c'est les autres : un service géolocalisé pour éviter de croiser ses
Toujours en pleine croissance WhatsApp revendique 250 millions d'utilisateurs
Oracle : bénéfices en hausse mais des ventes en faible progression
Samsung ATIV Q : un convertible en 3200x1800 sous Windows et Android
Le navigateur RockMelt s'invite sur Android
Facebook intègre la vidéo à Instagram
Haut de page