La bataille entre moteurs de recherche et Mega ne fait que commencer

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000005670330-photo-logo-mega.jpg
Kim Dotcom, le médiatique fondateur de Mega, l'a clairement annoncé : son outil ne sera pas utilisé pour l'échange illégal de fichiers protégés. Cependant, quelques heures après la mise en ligne de Mega, de nombreux moteurs de recherche sont apparus sur la toile. La bataille ne fait que commencer...

Le 31 janvier dernier, Kim Dotcom affichait fièrement les premiers résultats de sa plateforme : 50 millions de fichiers hébergés par Mega, et seulement 0,001% d'entre eux ont été l'objet de demandes de retrait par les ayants droit. Un peu plus donc que les 150 demandes dont nous vous parlions pourtant la veille. Avec environ 50 demandes de suppression par jour, Kim Dotcom semble avoir réussi son pari. Mais au prix de quelques efforts.

En effet, Mega a semble-t-il entamé une guerre contre les moteurs de recherche qui ont fleuri sur la toile, à l'image de mega-search.me. Un site qui permet d'effectuer des recherches parmi la base de données alimentée par les utilisateurs eux-mêmes, à l'image d'une plateforme P2P où les liens Mega se substituent aux liens torrent. Or, avec ce moteur, le contenu proposé par les utilisateurs est clairement affiché et Mega ne peut prétendre ignorer la présence et la diffusion de contenus illégaux sur son réseau.

0190000005695574-photo-mega-search-me.jpg

mega-search.me a ainsi été l'objet d'un traitement tout particulier, puisque Mega a purement et simplement supprimé l'ensemble des fichiers pointés par les liens du moteur. D'autres moteurs, comme SearchOnMega, ont décidé de jeter l'éponge devant la traque opérée par Mega. Mais visiblement, elle n'a pas découragé les développeurs de mega-search.me, le site étant de nouveau opérationnel. Le créateur du moteur déclarait récemment à PC INpact qu'il envisageait « de crypter les liens et d'utiliser un captcha pour la redirection », afin de contourner l'action de Mega.

Un jeu du chat et de la souris qui fait des heureux : outre les utilisateurs qui s'échangent gratuitement des fichiers protégés, les ayants droit peuvent également, par le biais des moteurs, contrôler si leurs œuvres sont présentes sur Mega.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le patron de Numericable dit vouloir se rapprocher de SFR
Le réseau social Path, trop indiscret, sanctionné par la FTC
Amazon brade sa liseuse Kindle à 59 euros, lundi seulement (màj : La Fnac solde aussi le Kobo)
Microsoft enterre XNA mais réaffirme son engagement dans DirectX
Les éditeurs de logiciels prévoient de recruter davantage
Bouygues Telecom intègre timidement les appels vers les DOM
Sony arrêtera la production de lecteurs MiniDisc en mars
AMD offre Crysis 3, Bioshock Infinite et Tomb Raider pour l'achat des Radeon HD 7800/7900
Le SoC double coeur d'Intel sera bel et bien au MWC
De nouvelles discussions autour de la 4G à 1 800 MHz
Haut de page