La bataille entre moteurs de recherche et Mega ne fait que commencer

04 février 2013 à 10h53
0
0096000005670330-photo-logo-mega.jpg
Kim Dotcom, le médiatique fondateur de Mega, l'a clairement annoncé : son outil ne sera pas utilisé pour l'échange illégal de fichiers protégés. Cependant, quelques heures après la mise en ligne de Mega, de nombreux moteurs de recherche sont apparus sur la toile. La bataille ne fait que commencer...

Le 31 janvier dernier, Kim Dotcom affichait fièrement les premiers résultats de sa plateforme : 50 millions de fichiers hébergés par Mega, et seulement 0,001% d'entre eux ont été l'objet de demandes de retrait par les ayants droit. Un peu plus donc que les 150 demandes dont nous vous parlions pourtant la veille. Avec environ 50 demandes de suppression par jour, Kim Dotcom semble avoir réussi son pari. Mais au prix de quelques efforts.

En effet, Mega a semble-t-il entamé une guerre contre les moteurs de recherche qui ont fleuri sur la toile, à l'image de mega-search.me. Un site qui permet d'effectuer des recherches parmi la base de données alimentée par les utilisateurs eux-mêmes, à l'image d'une plateforme P2P où les liens Mega se substituent aux liens torrent. Or, avec ce moteur, le contenu proposé par les utilisateurs est clairement affiché et Mega ne peut prétendre ignorer la présence et la diffusion de contenus illégaux sur son réseau.

0190000005695574-photo-mega-search-me.jpg

mega-search.me a ainsi été l'objet d'un traitement tout particulier, puisque Mega a purement et simplement supprimé l'ensemble des fichiers pointés par les liens du moteur. D'autres moteurs, comme SearchOnMega, ont décidé de jeter l'éponge devant la traque opérée par Mega. Mais visiblement, elle n'a pas découragé les développeurs de mega-search.me, le site étant de nouveau opérationnel. Le créateur du moteur déclarait récemment à PC INpact qu'il envisageait « de crypter les liens et d'utiliser un captcha pour la redirection », afin de contourner l'action de Mega.

Un jeu du chat et de la souris qui fait des heureux : outre les utilisateurs qui s'échangent gratuitement des fichiers protégés, les ayants droit peuvent également, par le biais des moteurs, contrôler si leurs œuvres sont présentes sur Mega.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Allongé et endormi
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top