Kim Dotcom veut financer la fibre en Nouvelle-Zélande en attaquant les USA en justice

Par
Le 06 novembre 2012
 0
Financer le déploiement du très haut débit en Nouvelle Zélande grâce à son projet Mega et en attaquant le gouvernement américain en justice : tel est le nouveau projet de Kim Dotcom, le fondateur exilé du défunt Megaupload.

00fa000005319864-photo-kim-dotcom-b-ret.jpg
Installé en Nouvelle-Zélande pour échapper au gouvernement américain, Kim Dotcom n'a jamais été aussi prolifique que depuis la fermeture de Megaupload, en janvier dernier. L'Allemand, qui lancera en janvier 2013 son nouveau projet nommé Mega, a une idée en tête : faire installer un câble sous-marin reliant la Nouvelle-Zélande aux USA pour apporter le très haut débit dans son pays d'accueil. Et, accessoirement, disposer d'une connexion performante pour assurer les arrières de Mega.

Un projet énorme, estimé à environ 400 millions de dollars, visant à faire renaitre de ses cendres l'initiative Pacific Fibre : cette dernière, lancée en juillet 2011, visait à déployer un câble de 12 750 km à travers l'océan Pacifique pour fibrer la Nouvelle-Zélande. Mais le projet a été stoppé en août 2012 faute de moyens.

« Internet occupe désormais une place centrale dans la vie quotidienne. Il faut investir dans la fibre » a déclaré Kim Dotcom, a la recherche de partenaires financiers. Car malgré ses méga-ambitions, Dotcom n'a pas les moyens de supporter un tel projet, même s'il compte sur le succès de Mega pour se renflouer - tous ses comptes ont été gelés à la fermeture de Megaupload.

Mais Kim Dotcom a un autre plan : celui d'attaquer en justice le gouvernement américain et les majors d'Hollywood, qui ont selon lui comploté pour faire fermer Megaupload de façon illégitime. S'il est vrai que la justice néo-zélandaise a mis en avant, depuis janvier dernier, de nombreux vices de procédures dans le comportement du FBI notamment, de telles démarches pourraient prendre des années, et il n'est pas certain que Kim Dotcom en sorte gagnant. D'autant que ce dernier devra tout de même être jugé dans l'affaire Megaupload en mars prochain.

Bientôt plus discret ?

Jamais avare d'échanges sur Twitter, Kim Dotcom a cependant expliqué lundi sur la plateforme qu'il comptait « tweeter moins » à l'avenir, pour éviter une « surcharge Dotcom dans les médias ». Joueur invétéré, il a également évoqué la sortie du nouveau Call of Duty pour expliquer sa démarche : Kim Dotcom s'était hissé à la première place du classement mondial des joueurs de Call of Duty Modern Warfare 3. Un nouveau challenge pour cet amateur de défis ?

05498813-photo-kim-dotcom-tweet.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top