Vidéo de l'arrestation de Kim Dotcom : un show hollywoodien ?

09 août 2012 à 10h25
0
Hélicoptères, fusils d'assaut : une vidéo révèle la débauche de moyens mis en oeuvre pour l'arrestation de Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, dans sa propriété de Nouvelle Zélande, le 20 janvier dernier.

La chaîne de télévision locale 3News a diffusé cette semaine un long sujet illustré à l'aide d'images tournées par les forces d'intervention spéciales qui ont conduit l'arrestation de Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, le 20 janvier dernier. Émaillée d'interventions d'experts, d'agents de police et d'un témoignage enregistré lors d'une audience du principal suspect, la vidéo, révèle la mise en oeuvre de moyens importants... trop peut-être pour un homme dont l'arrestation, de l'aveu même des autorités concernées, ne représentait qu'un faible niveau de menace ?

0168000005347690-photo-arrestation-dotcom-mansion.jpg

A 6h47 le 20 janvier, un premier hélicoptère du Special Tactics Group (STG) survole la maison de Dotcom, alors qu'arrivent à la grille les deux premières voitures de police. Les agents qu'elles contiennent ne portent pas de tenues d'assaut, mais sont tout de même équipés d'armes semi-automatiques, et accompagnés de chiens. Suivront un autre hélicoptère, puis deux autres vans, pendant que les policiers investissent la maison. À l'intérieur, Dotcom raconte avoir été réveillé par les coups donnés sur la porte. Il déclenche alors l'alarme, et part se réfugier dans sa panic room, où finiront par le trouver, sans arme, les forces de police quelque 20 minutes plus tard.

Interrogés, les membres de l'opération reconnaissent un déploiement de forces important, justifié selon eux par la possibilité de rencontrer une résistance, mais aussi et surtout par la nécessité de mener l'arrestation rapidement, afin d'éviter que Dotcom n'aie le temps de détruire des preuves avant son interpellation. L'intéressé ne manquera pas de faire valoir à ce sujet qu'à l'heure de l'intervention, le FBI avait déjà saisi la plupart des actifs de Megaupload, dont ses serveurs.

Pour 3News se pose donc la question de comprendre pourquoi un tel déploiement de force. S'agissait-il d'impressionner le FBI, dont certains agents ont assisté à l'opération ? Ou tout simplement de participer à la médiatisation de l'affaire de l'année en matière de piratage ? Kim Dotcom, désormais très actif sur Twitter, ne se fait en tout cas pas prier pour relayer les articles qui évoquent le sujet.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top