Megaupload : Kim Dotcom propose de se rendre par lui-même aux USA

11 juillet 2012 à 10h42
0
00FA000005294642-photo-kim-dotcom.jpg
Le fondateur de Megaupload Kim Dotcom se déclare aujourd'hui prêt à se rendre par lui-même aux USA pour son procès, renonçant de cette manière à l'audience d'extradition qui vient d'être repoussée à mars 2013 en Nouvelle-Zélande.

Kim "Dotcom" Schmitz s'est une nouvelle fois servi de Twitter pour lancer un appel au ministère de la justice (DoJ) américain : « Hey, le DoJ, on va aller aux US. Pas besoin d'extradition. Nous voulons la liberté sous caution, le déblocage des fonds pour les avocats et les frais quotidiens. »

En somme, si le fondateur du site Megaupload est prêt à laisser tomber la procédure d'extradition, qui pourrait potentiellement le mettre à l'abri d'un procès si la Nouvelle- Zélande refusait la requête en mars 2013, ce n'est pas sans condition. Kim Dotcom souhaite en effet récupérer l'accès à son argent, gelé depuis la fermeture du site par les autorités américaines en janvier dernier.

On aurait pu croire que voir l'audience de son extradition repoussée de août 2012 à mars 2013 aurait pu réjouir ce magnat du Web de 38 ans, mais il n'en est rien, car ce délai signifie qu'il n'aura pas accès à ses comptes, au mieux, avant de longs mois. Le problème, c'est que Kim Dotcom a grandement besoin d'argent : l'Allemand a expliqué au NZ Herald être criblé de dettes. « J'ai accumulé des millions de dollars en frais juridiques et je ne peux pas payer un seul centime. Ils veulent juste me pendre et m'assécher jusqu'à ce que je n'aie plus un seul soutien. »

C'est en grande partie pour cette raison que Dotcom a, dans la foulée, proposé de se rendre de lui-même aux USA, à condition d'avoir l'assurance d'un procès équitable pour lui et ses co-accusés, ainsi que l'accès à leurs fonds. Mais pour lui, les autorités américaines n'accepteront pas. « Ils ne seront jamais d'accord pour cela, parce qu'ils ne peuvent pas gagner cette affaire et qu'ils le savent » a-t-il commenté.

Hier, Kim Dotcom accusait les autorités américaines de jouer la montre sur Twitter : il a donc développé aujourd'hui son propos. Reste désormais à savoir quelle sera la réponse du ministère de la justice américain face à sa proposition, qui sonne comme une provocation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top