L'Italie pourrait bientôt bloquer KickAssTorrents

01 juin 2018 à 15h36
0
La police douanière et financière d'Italie (Guarda Di Finanza) a demandé à la justice d'empêcher l'accès à KickAssTorrents. L'ensemble des FAI d'Italie pourraient donc prochainement être sommés de bloquer le site.

00FA000005190064-photo-kickasstorrents.jpg
Après les décisions judiciaires de blocage de The Pirate Bay en Grande-Bretagne, un autre service BitTorrent est dans le collimateur de la Justice d'un Etat. La police douanière et financière d'Italie estime que la plateforme enregistrée aux Philippines KickAssTorrents reçoit la visite quotidienne de 3 millions d'internautes pour 10 millions de torrents actifs.

Selon Torrentfreak, l'autorité italienne reproche donc au site sa popularité. En effet, suite à une opération baptisée « Lost Paradise » (.pdf), la cellule explique que les visiteurs italiens sont les plus nombreux derrière les internautes américains et indiens. kat.ph (anciennement kickasstorrents) génèrerait ainsi pas moins de 8,5 millions de dollars par an grâce principalement à la publicité.

Pour rappel, en décembre 2011, le gouvernement américain avait dressé une liste de l'ensemble des sites permettant de télécharger illégalement. Dans son rapport, l'USTR, c'est-à-dire le bureau chargé de la protection du commerce au sein même de la Maison-Blanche, faisait clairement figurer kat.ph dans une liste d'outils permettant l'indexation BitTorrent au même titre que The PirateBay, IsoHunt, Btjunkie, et torrentz.eu. Depuis la présentation de ce rapport, certains Etats ont décidé d'agir à l'encontre de ces différentes plateformes.

Du côté des ayants droit italiens, Enzo Mazza, le président de FIMI a salué l'initiative de la police financière de Cagliari et de Sardaigne. Il ajoute que : « la plateforme internationale a depuis longtemps été prise pour cible par les autorités américaines comme l'un des sites les plus dangereux dans la distribution illégale de musique. Des services comme The Pirate Bay, Kickasstorrent ou btjunkie sont gérés par des organisations criminelles qui se nourrissent de la publicité ». Le responsable a également invité les régies publicitaires à collaborer avec les autorités afin de ne plus proposer d'encarts à ce type de service.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 8 : Microsoft revient sur les soi-disant pronostics de Ballmer
Dell rachèterait Quest Software, spécialiste de la sécurité des réseaux
Clubic Week 2.0 : ça plane pour Lenovo
Revue de presse : 16 coeurs en action !
On Refait le Mac : Greenpeace attaque Apple
Absinthe 2 : jailbreak disponible pour iOS 5.1.1
MSNBC.com : NBC souhaiterait racheter les parts de Microsoft
Vers une Hadopi sans coupure Internet ?
Facebook : un nouveau moyen payant de promouvoir les contenus des pages
OwnCloud, l'alternative open source à Dropbox, passe en version 4
Haut de page