Données de Megaupload : début des négociations jeudi, sur fond de vices de procédure

23 avril 2012 à 18h11
0
05078382-photo-megaupload.jpg
Les discussions concernant la conservation de plus de 25 pétaoctets de données initialement stockées pour le compte de Megaupload vont débuter jeudi 26 avril, a annoncé l'avocat du service de stockage en ligne, fermé le 19 janvier dernier.

Carpathia Hosting parviendra-t-il à se délester du contenu des 1 103 serveurs utilisés par feu Megupload ? La réponse pourrait être donnée dans les prochains jours, puisque les représentants du service et du gouvernement des Etats-Unis, principal attaquant dans cette affaire, se réuniront jeudi en virginie pour tenter de trouver un compromis. Les discussions seront chapotées par un magistrat et si aucun compromis satisfaisant n'est trouvé, se sera à la cour fédérale de trancher.

Pour le moment, la justice n'a pas approuvé la demande de déblocage de fonds - 1 million de dollars - demandée par Megaupload en vue de racheter les serveurs à son compte, mais elle n'a pas non plus validé la destruction des données hébergées par ces derniers. Carpathia Hosting, le prestataire initialement chargé de stocker les fichiers hébergés par Megaupload, a de son côté décrété qu'il ne supprimera pas les fichiers sans qu'une décision de justice valide la démarche. Néanmoins, l'entreprise perd énormément d'argent dans l'affaire, puisqu'elle estime les coûts d'entretien de l'infrastructure à 9000 dollars par jour.

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) a de son côté déposé une requête auprès du tribunal fédéral, au nom des utilisateurs du service, qui s'en servaient pour partager des fichiers légaux. La fondation demande à la justice la mise en place d'un système permettant aux personnes lésées par la fermeture de Megaupload de récupérer leurs fichiers.

De nouveaux vices de procédure ?

En fin de semaine dernière, le juge en charge de l'affaire Megaupload a laissé entendre qu'un nouveau vice de procédure pourrait rendre toute la procédure non recevable : en effet, selon le juge O'Grady, le fondateur du site Kim Dotcom aurait dû être accusé d'infractions pénales avant d'être arrêté, ce qui n'a pas été fait : une situation qui pourrait invalider tout le dossier. Par ailleurs, le New Zealand Herald explique que les biens de Kim Dotcom auraient été saisis avant que les documents soient en règle pour valider cette démarche.

Reste que la conservation des données s'avère quant à elle tout de même en danger, et l'enjeu est d'autant plus grand que les poursuites à l'égard de Megaupload pourraient éventuellement être abandonnées alors que les données, elles, pourraient avoir été préalablement supprimées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top