Samsung est numéro un des dépôts de brevets en Europe

Thomas Pontiroli
07 mars 2013 à 17h38
0
En croissance de plus de 5% en 2012, le nombre de demandes de brevets au sein de l'Union européenne reflète tant la volonté des entreprises de se protéger, que leur besoin d'innover pour surmonter la crise.

0118000005767106-photo-oeb.jpg
Même observation en Europe qu'aux États-Unis : le nombre de brevets déposés a augmenté en 2012. Il a même atteint un record, relève l'Office européen des brevets (OEB). Car une licence de propriété intellectuelle ne fait pas autorité dans toutes les régions du monde, les entreprises multiplient les dépôts afin de protéger leurs produits sur tous les marchés. Il n'est donc pas étonnant que Samsung, numéro un du mobile et régulièrement en litige contre Apple, se classe numéro un sur le Vieux continent.

Deuxième aux États-Unis, avec 5 000 dépôts de brevets l'an dernier, le sud-coréen est crédité de près de 2 300 demandes en Europe, légèrement devant l'allemand Siemens. Pour l'OEB, la croissance des demandes de brevets des entreprises informatiques reflète le dynamisme de ce secteur. D'autres firmes ont été très actives : LG, cinquième, a effectué plus de 1 600 demandes. Qualcomm, qui propulse la moitié des smartphones avec ses SoC (system-on-chip), revendique 1 400 dépôts sur l'année.

Le suédois Ericsson se classe neuvième avec 1 200 demandes, mais les entreprises européennes ne sont pas les plus représentées à vrai dire. Dans le top dix figurent quatre sociétés asiatiques, deux américaines, contre quatre européennes. Le chinois ZTE, cinquième fabricant de smartphones à la fin 2012 et concurrent d'Ericsson sur les équipements réseaux ferme ce top dix avec autant de dépôts que le suédois.

Au-delà des batailles juridiques sur des marchés très concurrentiels comme celui de la téléphonie mobile, l'OEB voit dans cette croissance globale des demandes (+5,2% comparé à 2011, soit 257 800 brevets) « un signal clair que les entreprises européennes misent sur l'innovation pour sortir de la crise économique ». Globalement, les sociétés issues des Vingt-Sept ont contribué à 36,5% des demandes.

D'ici le second semestre 2014, ces entreprises devraient pouvoir profiter du brevet unitaire. Concrètement, elles pourront obtenir, via une seule demande, un brevet valable dans vingt-cinq pays de l'Union européenne. À la clé, une réduction du coût des brevets est attendue. La croissance des demandes ne risque pas de se tarir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top